La Société Générale émet des obligations sur Ethereum !

Trading du CoinTrading du Coin

Les premières offres de Security Token Offering (STO) commencent à débarquer, apportant avec elles la garantie et le soutien d’institutions bancaires et boursières. Cette fois, c’est la banque française Société Générale qui sort des obligations tokenisées sur une blockchain publique.

Premières obligations bancaires sur Ethereum

C’est par un communiqué de presse sur son site internet que la grande banque (31 millions de clients dans le monde) explique avoir émis, ce 18 avril, la première obligation sécurisée sous forme de security tokens, sur le réseau Ethereum (ETH).

C’est plus précisémment Société Générale SFH, une filiale de la banque, qui a émis des obligations de financement de l’habitat (OFH) sous forme de tokens.

Cette émission de 100 millions d’euros de « OFH Tokens » a été notée d’un triple A (AAA) par les agences de notations Moody’s et Fitch. Le communiqué explique que c’est un « projet pilote», en appelant sans doute d’autres du même type.

C’est FORGE, une startup interne à la Société Générale, qui est chargée d’expérimenter « différentes solutions disruptives basées sur la blockchain pour développer de nouvelles activités sur les marchés de capitaux ».

Quand les banques se mettent à faire l’éloge des blockchains publiques

La banque détaille elle-même les avantages qu’apporte l’utilisation d’une blockchain publique :

« (…) modularité du produit et délais de mise sur le marché raccourcis, automatisation des événements sur titre, transparence accrue, transfert des titres et règlement plus rapides (…) réduire les coûts et le nombre d’intermédiaires ».

Quel contraste par rapport à quelques années en arrière, où la méfiance du secteur bancaire sur les technologies blockchains était la norme. Des blockchains comme celle d’Ethereum sont en train de devenir, sous nos yeux, un nouveau standard pour soutenir le futur système financier mondialisé. Vivien Brunot, expert blockchain à PwC nous a par ailleurs affirmé :

“À ma connaissance, c’est la première fois qu’une blockchain fonctionnant sur un réseau public est utilisé par une grande banque pour tokeniser un actif financier, jusqu’à présent les projets de ce type s’orientaient plutôt vers l’utilisation de réseaux privés. Je pense que le choix du bon substrat technologique est loin d’être anecdotique dans les opérations de ce type, il est au contraire déterminant pour tirer pleinement parti du potentiel de la tokenisation d’actifs. Je ne doute pas que le reste du monde bancaire va regarder attentivement cette opération. C’est intéressant de constater qu’une grande banque française est leader sur le plan mondial dans l’utilisation des blockchains publiques, cela montre à la fois la capacité d’innovation des grands groupes français et la vitalité de notre écosystème blockchain.”

Si vous voulez prendre part à cette évolution, et tout savoir du développement dans l’écosystème Ethereum, nous vous recommandons la formation de BitConseil sur Solidity, le langage de programmation d’ETH :

Cliquez ici pour devenir développeur Ethereum

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

3
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
2 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
plus récent plus ancien Le plus populaire
Diana TAPUTU
Invité
Diana TAPUTU

Qu’en pensez vous de l’orientum (ORT) ?
Cette Crypto monnaie qui vient d’être officialisée ?

Et l’orientum plus (ORTP) la crypto monnaie virtuelle servant pour l’achat de carburant de haute qualité et qui n’est pas encore officielle. Qu’en pensez vous ?

Lucas E.
Admin

Hello Diana,

Je n’aurais que DYOR à te dire ! 😉

doe
Invité
doe

…torium ?!