Voleur-Cryptos

1.1 milliards de dollars de cryptomonnaies volés en 6 mois

Trading du CoinTrading du Coin

La société de cybersécurité Carbon Black a annoncé qu’environ 1,1 milliard de dollars de cryptomonnaies ont été volés au premier semestre de 2018.

Carbon Black a déclaré que les criminels profitent du dark web pour faciliter le vol de cryptomonnaies à grande échelle. Selon les estimations, il y aurait 12 000 places de marché et 34 000 offres associées au vol de cryptomonnaies, dont les cybercriminels pourraient bénéficier. Le dark web permet aux utilisateurs de rester la plupart du temps anonymes et introuvables.

L’expert en sécurité de Carbon Black Security, Rick McElroy, a déclaré que les malwares de base coûtent en moyenne 224 $ et que les prix commencent à 1 $. Selon le rapport, le marché des malwares vaut 6,7 millions de dollars.

Le rapport note que les vols peuvent être perpétrés par des cartels du crime organisé ou des bandes criminelles, mais il s’agit souvent d’un ingénieur qualifié qui travaille seul et qui cherche un revenu supplémentaire. McElroy a ajouté que parfois, les produits bénéficient d’ une forme de service à la clientèle.

Comme l’a expliqué McElroy, le cyber-vol est « assez facile à réaliser » et n’importe qui pourrait en être capable, pas seulement des groupes de hackers notoires.

@InfoSecRick

Il ajoute :

« Il y a des pays où le codage est enseigné, mais où il n’y a pas d’emplois dans ce secteur, il pourrait s’agir par exemple de deux personnes en Roumanie qui ont besoin de payer un loyer. »

Contrairement aux opérations bancaires et aux opérations financières conventionnelles, les détenteurs de cryptomonnaies n’ont pas de support institutionnel pour protéger leur épargne ou couvrir leurs pertes en cas de fraude ou d’attaque de hacker.

McElroy a déclaré:

« Habituellement, nous dépendons des banques, les outils sont là, et les investisseurs doivent savoir comment les utiliser. Dans cette nouvelle ruée vers l’or, certains ne sont pas conscients et avisés , les gens utilisent des wallets en ligne et ne sécurisent pas leur argent. »

Selon l’étude, les plateformes d’échange sont la cible la plus populaire pour les cybercriminels cette année, représentant 27% des attaques. Aussi, les criminels semblent préférer le monero. Cette cryptomonnaie a été utilisée dans 44% des attaques, en raison de sa confidentialité et des difficultés à tracer les transactions par rapport au bitcoin, a indiqué Carbon Black. Monero présente également des frais de transaction relativement faibles.

Sources : CoinTelegraph ; CNBC || Image from Shutterstock

PARTAGER
Rémi M.
Passionné de cryptomonnaies depuis 2015, je suis très enthousiaste de pouvoir participer à cette nouvelle révolution technologique. Je suis persuadé que les cryptomonnaies se démocratiseront au fur et à mesure du temps, et je suis également impatient de voir comment elles évolueront et seront utilisées par un plus large public dans les années à venir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici