Cette cryptomonnaie revient d’entre les morts et explose de 6 000 % en quelques jours

Une simple question de karma ? – Nous sommes assurément en plein début d’euphorie de bull run. La raison ? Des cryptos oubliées depuis longtemps refont subitement surface, parfois de manière très fracassante. C’est le cas du projet Karma (KARMA) sur la blockchain EOS, dont le cours a été propulsé de façon astronomique du jour au lendemain.

Une énorme explosion, mais qui nécessite un microscope

Même s’il aura fallu attendre ce mois de mars 2021 pour qu’il soit sous les feux des projecteurs, le projet Karma vient subitement de se réveiller, tel un volcan endormi depuis longtemps. En effet, le projet remonte à 2018, avec pour objectif de lancer un réseau social basé sur la blockchain du réseau EOS.

Comme le signale le crypto-média Coin Telegraph, la valeur du token KARMA a augmenté de façon spectaculaire : d’environ 0,0005 à plus de 0,03 dollar en l’espace de quelques jours, soit une hausse dépassant les 6 000 %.

Trading de cryptomonnaies : Bitcoin (BTC), Ethereum (ETH), Dash, Ripple (XRP), Litecoin (LTC), Zcash (ZEC).

De même, le volume d’échange du KARMA s’est réveillé d’un coma profond, passant d’un peu moins de 2 dollars d’échange hebdomadaire (sic) à près de 710 dollars de volume sur la seule journée du mercredi 17 mars.

Rien de folichon en somme quand on prend du recul, mais cela donne une idée des très forts mouvements de prix – à la hausse comme à la baisse d’ailleurs – des actifs ayant très peu de liquidités et de volumes d’échange.

Trading de Bitcoin (BTC)

Du côté des communications, le compte Twitter du projet est pourtant en mode calme plat, puisque que le dernier tweet de l’équipe date de juin 2020.

Si la tendance haussière qui s’est enclenchée sur Bitcoin et le marché des cryptomonnaies devait continuer, il y a fort à parier que des vieux projets sortis de nulle part explosent de façon aléatoire… au gré de la folle euphorie qu’engendre la moindre rumeur ou annonce positive dans un marché bullish.

Rémy R.

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Recevez un condensé d'information chaque jour