Comment et où acheter Cosmos (ATOM) ?

Si vous souhaitez investir sur le marché des cryptomonnaies, au détour d’une exploration votre chemin croisera tôt ou tard celui de l’ATOM et sa blockchain COSMOS. Disponible sur de nombreuses plateformes d’échanges, nul doute que vous entendrez parler de « l’Internet des blockchains » et de son jeton natif. Malheureusement, difficile de s’y retrouver face à la multitude de prestataires qui proposent d’en acheter… Mais nul besoin de paniquer cher astronaute! Aujourd’hui, on part explorer l’espace avec vous. Equipez votre combinaison spatiale, attachez vos ceintures, et préparez vous à partir explorer l’un des projets les plus prometteurs de l’année 2022 ! Notre fusée décolle, direction votre premier achat d’ATOM, en toute sécurité et simplicité.

Les liens contenus dans ce guide sont des liens affiliés. Merci pour votre soutient !

Où acheter vos premiers ATOM?

PlateformeDépôt minimumFraisMéthodes de dépôt acceptéesLien vers la plateforme
Binance15€1,8%CBAchetez des ATOM sur Binance maintenant
Ascendex44€5,25%Carte et Virement SEPAAchetez des ATOM sur Ascendex maintenant
Crypto.com0,50€ par Carte2,99% par Carte
0% par Virement SEPA
Carte et Virement SEPAAchetez de l’ATOM sur Crypto.com maintenant
Kucoin40€ par Carte

1€ par Virement SEPA
3,3% par Carte

0% par Virement SEPA
Carte et Virement SEPAAchetez des ATOM sur Kucoin maintenant
Coinbase1,99€Moins de 10€ : 0,99€.
Entre 10 et 25€ : 1,49€.
Entre 25 et 50€ : 1,99€.
Entre 50 et 200€ : 2,99€.
Au-delà de 200€ : 1,49% de commission.

0,15€ par virement SEPA
Carte et Virement SEPAAchetez des ATOM sur Coinbase maintenant

Comment acheter des ATOM? Guide pas à pas

Premier arrêt de notre mission spatiale. Vérifiez une dernière fois votre équipement, on débarque sur Binance. Notre mission? Acheter nos premiers ATOM le plus simplement possible évidemment!

Votre matériel de communication est fonctionnel? C’est parti, on fait ça ensemble. Pour réaliser l’opération vous avez besoin:

  • D’un compte Binance
  • D’avoir vérifié votre identité sur la plateforme
  • D’une carte de crédit

Vous êtes prêt à accomplir notre mission d’achat d’ATOM explorateur? Pour se faire, 3 étapes dans notre voyage:

  • Déposer des euros sur Binance
  • Transformer ses euros en USDT
  • Acheter des ATOM avec nos USDT

Déposer des euros sur Binance

Première étape, rendez-vous sur Binance, la plateforme de référence du secteur. A noter que vous pouvez y accéder depuis un ordinateur, ou en utilisant l’application Binance, disponible sur Apple Store et le Play Store d’Android. Si ce n’est pas déjà fait, on vous invite à vous inscrire pour pouvoir acheter vos premiers ATOM. Une fois cela fait, connectez vous, et rendez-vous sur la page d’accueil pour suivre pas-à-pas notre guide d’achat.

C’est fait, vous êtes connectés? Parfait, on peut se lancer. Commencer par vous rendre sur la partie « Acheter des cryptos« .

Page d’accueil Binance (oui, j’ai quelques notifications venant probablement de l’ISS)

Sélectionnez le lien « Acheter des cryptos » en haut à gauche de la page d’accueil. Le lien est encadré en bleu sur l’image ci-dessus.

Un menu déroulant s’ouvre lorsque vous cliquez sur « Acheter des cryptos »

Dans le menu déroulant, sélectionnez l’option « Dépôt par carte ».

Sur la nouvelle page, sélectionnez la devise avec laquelle vous souhaitez payer (dans mon cas, en euros) et cliquez sur « Continuer ». Ensuite, aller au bout de votre mission consistant à déposer des euros sur votre compte Binance. C’est votre première expédition en solitaire, mais nul doute que vous saurez la mener à bien.

Acheter des USDT

Vous avez alimenté votre compte Binance en euros? Parfait, félicitations explorateur. Maintenant, embarquons direction l’achat de nos premiers ATOM. Point important, il n’est pas possible d’acheter directement de l’ATOM avec des euros. Pour se faire, notre première escale à pour but de convertir nos euros en USDT (un stablecoin qui vaut toujours 1 dollar). On embarque donc en sélectionnant « Trader » puis « Marchés » dans le menu Binance. La page qui s’affiche peut sembler intimidante, mais vous êtes sur la bonne voie. Dans la barre de recherche, tapez « USDT » puis sélectionnez « Trader« . En haut à gauche de la page qui s’affiche, cliquez sur « BUSD/USDT« , tapez « EUR/USDT » et sélectionnez cette paire de devise dans la liste.

Vous y êtes presque! Dans le menu de droite, sélectionnez « Vendre« , puis définissez le montant d’euros que vous souhaitez convertir en USDT. Pour confirmer la vente, cliquez sur le bouton rouge « Vendre EUR« , et… opération réussie. Vous êtes désormais l’heureux propriétaire de stablecoins USDT.

Acheter des ATOM

Après cette escale, dirigeons nous vers l’étape finale, l’achat d’ATOM ! De la même manière que pour l’achat d’USDT, rendez vous sur l’onglet « Trader » puis « Marchés« . Cherchez ATOM depuis la barre de recherche puis cliquez sur la ligne correspondante. Cette fois, vous arrivez directement sur la page d’achat adéquate.

Dans le menu de droite, entrez le prix auquel vous souhaitez acheter vos ATOM (pour que l’ordre soit passé directement, laissez le prix par défaut, c’est le prix du marché) et le montant d’USDT que vous souhaitez dépenser. Une fois cela fait, sélectionner le bouton vert « Acheter ATOM » et…

Félicitations, vous êtes désormais l’heureux propriétaire de jetons ATOM.

Faut-il acheter des ATOM?

Maintenant que vous savez comment acheter des ATOM sur Binance, vient l’heure de la question fatidique. Devez vous embarquer pour le COSMOS et acheter des ATOM? Excellente question, apprenti cosmonaute.

Pour y répondre, petit tour d’horizon du Cosmos. En quoi consiste le projet, et à quoi sert-il? Initié en 2016, le développement du projet Cosmos est principalement mené par Tendermint Inc, une entité privée à but lucratif, tandis que le financement du développement provient de la Fondation Interchain, une organisation à but non lucratif, basée en Suisse.

L’objectif du réseau Cosmos est de répondre à une double problématique:

  • L’isolement des blockchains. Chacune d’entre elle fonctionne en vase clos, avec ses propres caractéristiques techniques, son jeton de gouvernance et ses règles. Hors à l’époque d’internet et de l’hyper-connectivité, cet isolement ne fait pas vraiment sens et pose des limites au développement et à l’adoption. C’est la qu’interviendra le Cosmos Hub, véritable zone de connexion et d’échange de l’écosystème et des blockchains qui le compose. On y revient plus loin.
  • La rigidité technique des blockchains comme frein de développement. En effet, pour un développeur de Dapp (application décentralisée), impossible d’outrepasser le fonctionnement de la blockchain qui supporte son application. Si vous souhaitez coder une application basée sur Ethereum, vous devez penser votre application pour qu’elle s’adapte aux contraintes de cette dernière. On revient donc à un mode de pensée « plateforme puis application » que l’informatique actuel tend à faire disparaitre pour penser d’abord les applications. Les couches inférieures devant servir de supports et non de contraintes.

Pour répondre à ces problématiques, le projet Cosmos se repose sur trois éléments essentiels qui forment le coeur de l’écosystème.

  • Tendermint Core : Tendermint est un logiciel open-source de lancement de blockchains qui permet de développer des applications dans n’importe quel langage. Mieux encore, elles peuvent communiquer avec d’autres blockchains. Le Terndermint Core utilisera le consensus Byzantine Fault Tolerance (BFT) afin d’être capable de traiter 250.000 transactions à la seconde. C’est ce mécanisme de consensus et de réseau qui constitue la force de Tendermint.
  • Cosmos SDK : suite d’outils pouvant alors être utilisée par les développeurs de blockchains pour construire celle de leur choix, en s’appuyant sur les modules de Tendermint Core (s’ils le souhaitent). Pour les développeurs, la création d’une blockchain ne devrait pas être plus compliquée que de coder quelques modules grâce à cet outil.
  • Inter Blockchain Communication Protocol (IBC) : cette troisième composante permet la communication entre toutes les blockchains individuelles existantes dans l’écosystème Cosmos. C’est ce protocole qui pousse Cosmos à se désigner comme l’Internet des blockchains.

Trader ATOM : quelle imposition ? Comment déclarer ?

De ce coté, l’ATOM subit le même traitement que les autres cryptomonnaies. Et malheureusement pour vos investissements, vous allez devoir vous acquitter de la flat-tax.

En France, vous êtes redevable de 30% de vos plus-values pour toute conversion de vos cryptomonnaies vers des monnaies fiduciaires (euros, dollars, etc…). De même, si vous utilisez la carte de paiement Binance pour réglez vos achats, vous devrez vous acquitter de cette taxe. Pour se faire, vous devrez indiquez le montant de vos plus-values sur les cryptomonnaies convertis en fiat au moment de votre déclaration d’impôt annuelle, en mai.

N’oubliez pas que chaque conversion vers une monnaie fiduciaire vous assujettis à l’impôt sur la plus-value. En revanche, les conversion crypto-crypto ne sont pas imposables. Vous pouvez donc convertir vos ATOM en stablecoins (USDT, DAI, jEUR, etc…) ou bien en bitcoins sans que cela ne vous rende imposable. Et si vous cherchez plus d’informations sur le sujet, un guide est à votre disposition.

ATOM: c’est quoi ? 

Comme nous l’avons vu, le projet COSMOS se défini donc comme « l’internet des blockchains ». En fait, COSMOS proposent des outils pour facilement créer une blockchain adapté aux besoins spécifiques d’applications décentralisés. Les développeurs n’ont donc plus à s’adopter à des spécificités propre à la blockchain sur laquelle ils se basent. En créant eux-mêmes la blockchain qui supportera les besoins de leur application, ils peuvent se concentrer sur le développement de cette dernière, sans avoir à (trop) se soucier de l’environnement qui la supporte.

ATOM est le jeton natif de l’écosystème COSMOS. Par définition, il a donc plusieurs utilités:

  • Payer les frais de gaz qui permettent de faire des transactions sur le réseau. A chaque transaction que vous faites sur le réseau, vous devrez payer des frais en ATOM. Cela permet de récompenser les mineurs et d’éviter que le réseau ne puisse être congestionné par des entités malveillantes.
  • Sécuriser le réseau. Le réseau COSMOS se basant sur le système de preuve d’enjeu (proof of stake), les opérateurs de nœuds (qui inclus les transactions dans des blocs) doivent mettre en collatéral un certain montant d’ATOM. S’ils tentent une attaque sur le réseau (en modifiant les données de blocs précédents pour voler ou créer des jetons par exemples) et que le reste du réseau le détecte, les ATOM mis en jeu seront détruits et le nœud sera exclue. Ce mécanisme s’appuie sur la théorie des jeux, incitant les acteurs a adopter un comportement bienveillant puisque c’est dans leur intérêt.
  • Déléguer pour recevoir des récompenses. En lien avec le point précédent, vous pouvez déléguer vos ATOM à un validateur. Celui-ci utilisera vos ATOM pour sécuriser le réseau et les transactions. En échange, il prendra une petite commission (généralement 5 à 10%) sur vos récompenses. Vous pouvez donc dès aujourd’hui commencer à générer un revenu passif avec vos ATOM.
  • Avoir un pouvoir de vote dans l’écosystème. Les utilisateurs qui déposent leur jeton dans une pool de validation obtiennent un droit de vote sur le Cosmos Hub. Régulièrement, des votes sont soumis à la communauté. Selon votre montant de jetons délégués, vous pouvez donc participer à la gouvernance du réseau et des décisions qui y sont prises.

Peut-on acheter des ATOM via Paypal ?

Malheureusement, il n’est pas possible de déposer des fonds via Paypal sur les plateformes que nous vous recommandons pour acheter vos ATOM. Il faudra se tourner vers des prestataires comme eToro, par exemple, pour trouver cette option. Mais attention, jeunes cosmonaute, attendez vous à des frais cachés souvent très importants ! Pour cette raison, nous vous recommandons de vous tourner vers les échanges présents dans cet article.

Peut-on acheter de des ATOM via ApplePay ou GooglePay ?

Parmi les plateformes que nous recommandons pour acheter vos premiers ATOM, seul AscendEX vous permettra d’utiliser Apple et Google Pay pour déposer vos fonds. N’hésitez pas à l’utiliser si vous souhaitez utiliser ces moyens de paiement.

Où stocker ses ATOM?

Vous venez de récolter vos ATOM lors de votre première expédition spatiale. Parfait, mais qu’en fait-on maintenant? Plusieurs options s’offre à vous, tour d’horizon:

  • Laisser vos ATOM sur la plateforme d’achat: une fois vos ATOM achetés via l’une des plateformes présentées précédemment, il est tout à fait possible de les laisser sur celle-ci. L’avantage est double : ne pas avoir à se préoccuper du stockage et du transfert vers votre portefeuille; Et pouvoir facilement et rapidement mobiliser vos fonds pour vendre ou échanger vos ATOM. En revanche, cette option comporte des inconvénient de taille. Le premier d’entre eux, vous n’êtes pas réellement propriétaire de vos ATOM. En effet, seule la détention de la clé privée de votre portefeuille vous permet d’exercer une totale propriété sur vos fonds. Comme on le dit souvent : “not your keys, not your crypto!” (pas vos clés, pas vos crypto). Par conséquent, vous restez à la merci d’un hack de la plateforme qui détient vos jetons. Rassurez-vous, le risque reste tout de même mesuré sur les plus grosses plateformes du marché ! En revanche, il arrive que certains mouvements de retraits de vos crypto soient temporairement indisponibles depuis les plateformes d’échange, ce qui peut-être pénalisant si vous en avez besoin rapidement.
  • Stocker vos ATOM sur Keplr (ou un autre hot Wallet): Si vous souhaitez participer à la vie du réseau, nous vous recommandons d’utiliser Keplr. Il s’agit d’un portefeuille sous forme d’extension de navigateur vous permettant de manager vos ATOM en interagissant avec les Blockchain du Cosmos. Vous pourrez notamment déléguez vos jetons pour sécuriser le réseau. Pour se faire, vous déléguerez vos jetons à un validateur, qui fait tourner un nœud de validation et participera donc à la sécurité du réseau pour vous. En échange vous recevrez des récompenses, en ATOM. A noter, le validateur vous prendra une petite commission sur cette récompense. Un bon moyen de faire fructifier votre capital donc.
  • Stocker vos ATOM sur un cold wallet: Si vous nous suivez régulièrement, vous savez déjà qu’on vous recommande d’utiliser un cold wallet tel que Ledger plutôt qu’une extension de navigateur. La principale différence réside dans le fait que votre clé privée est stocké sur votre Ledger (un outil physique, semblable à une clé USB). Ainsi, personne ne peut effectuer de transaction depuis votre portefeuille s’il ne possède pas cet outil. A l’inverse, si vous utilisez un hot wallet, vous êtes à la merci des hackers et autres acteurs malveillants. Et bien évidemment, Ledger est compatible avec Keplr, pour profiter de tous ses fonctionnalités tout en bénéficiant d’une sécurité maximale.

Que faire avec ses ATOM?

Comme avec la plupart des cryptomonnaies, un large éventail de choix s’offre à vous:

  • Les garder en attendant qu’ils prennent de la valeur.
  • Les staker sur Keplr pour obtenir des récompenses.
  • Les utiliser pour alimenter des Dapp de finance décentralisée (DeFi) telles qu’Osmosis et générer un revenu passif.
  • Participer à la gouvernance de l’écosystème en utilisant vos droits de vote, encore une fois via Keplr.
  • A noter que pour l’instant, il n’y a pas (à mon humble connaissance) de NFT sur Cosmos. Mais cela ne saurait sans doute tarder!

Fin de l’expédition « achat Cosmos (ATOM) », retour sur le Journal du Coin

Et voila cher cosmonaute, vous en savez désormais plus sur l’écosystème Cosmos et son jeton natif ATOM. Pour acheter du Cosmos (ATOM) c’est très simple : le meilleur moyen est de se rendre sur Binance. En espérant que ce guide vous ai permit d’acquérir vos premiers ATOM, de les staker et de voter pour participer à la gouvernance de l’écosystème.

Au vu de la capitalisation du jeton (8 milliards à l’heure ou j’écris ces lignes), il est encore temps de faire vos premiers achats sur Binance. Et ainsi d’espérer profiter d’une hausse conséquence de sa valeur, en lien avec la croissance de son écosystème, porté notamment par la Finance Décentralisée. En effet, tout semble en ordre pour que le Cosmos connaisse une forte croissance dans l’année à venir: de plus en plus d’applications se lancent ou se renforcent à l’intérieur de l’écosystème, tel qu’Osmosis. Attention cependant, comme d’habitude, tout investissement comporte ses risques. On vous encourage donc à vous renseigner vous-même sur ce projet très porteur, et si vous croyez en son avenir, à faire votre première acquisition chez nos partenaires.

Recevez un condensé d'information chaque jour