Capital Risque et crypto-actifs – 2021, (déjà) l’année de tous les records

Vers une explosion de l’écosystème Bitcoin et crypto – La volatilité du cours des actifs numériques exclut de jauger la croissance du secteur à la seule mesure du cours des actifs. Néanmoins, il existe des métriques qui ne trompent pas. Le montant des investissements réalisés par les acteurs institutionnels et les fonds de capital-risque dans un secteur donné permet de mesurer l’intérêt des grands noms de la finance pour ce secteur. En 2021, ces derniers ont déversé plus de 17 milliards de dollars d’investissement sur l’écosystème crypto.

Les fonds de capital-risque US et les cryptomonnaies : un amour déjà sérieux

Le plus important investissement sur l’année 2021 est attribuable à Block.one avec ses 10 milliards de dollars investis dans le marché des cryptomonnaies, dans le cadre de son projet d’exchange « Bullish Global ». Grâce à une levée de fonds supplémentaire, la société a bénéficié de 300 millions de dollars. Selon Bloomberg, Bullish Global a donc attiré plus de la moitié des fonds investis en 2021.

Si cette seule transaction constitue un record en elle-même, c’est qu’elle dépasse nettement, et à elle seule, le montant global des investissements réalisés, toutes années confondues. En effet, le précédent record de levée de fonds date de 2018 avec 7,4 milliards de dollars levés.

Outre l’ogre Bullish Global, on retrouve, en seconde position, la société Ledger, le fabricant de portefeuilles matériels, grâce à sa levée de 380 millions. Cette nouvelle étape dans le développement de la 16ème licorne française contribue ainsi à ce millésime exceptionnel.

Montant annuel des investissement de capital-risque dans des projets crypto avec un pic de levée à 7,4 milliards de dollars en 2018 et 17 milliards de dollars sur le début de l'année 2021
Montant annuel des investissements de capital-risque dans des projets cryptos – Source : Bloomberg

De même, Bitcoin et les cryptomonnaies séduisent définitivement des acteurs institutionnels majeurs, telles que Goldman Sachs. En juin dernier, la banque d’investissement internationale américaine a ainsi annoncé son partenariat avec le fonds Galaxy Digital de Mike Novogratz. Cette alliance constitue une porte d’entrée supplémentaire pour la méga-banque qui a, une nouvelle fois, trouvé une méthode indirecte pour accéder au marché des actifs numériques.

Aujourd’hui, les cryptomonnaies n’ont plus à faire leurs preuves pour séduire les investisseurs en capital-risque qui ont incontestablement cerné les atouts de ce marché aussi risqué que lucratif. Néanmoins, certaines zones du globe n’ont pas encore reçu l’attention qu’elles méritent.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est CTA-SwissBorg-interets-ETH-Ethereum.png.

Les fonds africains prêts à rejoindre la danse crypto  

Les géants américains et européens déversent leurs milliards sur l’écosystème crypto, mais semblent avoir omis un continent. Afin de faire pleinement entrer l’Afrique dans la danse cryptographique, Erikan Obotetukudo, co-fondatrice du mouvement Crypto for Black Economic Empowerment (CBBE), lance un fonds d’investissement dédié aux projets crypto en Afrique.

Audacity, le fonds de capital-risque africain dédié aux investissements crypto, vient ainsi d’être lancé sur le continent. Son objectif premier est de mettre en avant les startups cryptos africaines, notamment celles spécialisées dans la finance décentralisée (DeFi). À terme, elle a pour ambition de faire disparaître certains intermédiaires financiers, comme les banques.

Publication d'Erikan Obotetukudo, fondatrice du mouvement Crypto for Black Economic Empowerment qui prendra la tête du fonds Audacity dédié aux projets crypto africians
Pulication de LunarCRUSH Africa – Source : Twitter

La jeune fondatrice de 29 ans est convaincue par les avantages et les opportunités que présentent les cryptomonnaies pour les pays émergents. L’adoption du Bitcoin comme monnaie légale par le Salvador devrait aussi inspirer les gouvernements africains.

Toutefois en février 2021, le Nigeria, première puissance économique du continent africain, a pris des mesures drastiques, qui visent à interdire les transactions entre les banques et les acteurs du marché des cryptomonnaies. Par ailleurs, en Afrique du Sud, un groupe intergouvernemental, dédié à l’utilisation des actifs numériques, a rendu un rapport visant à leur réglementation.

Difficile de nier l’évidence : le marché des actifs numériques attire désormais des investissements aux montants aussi élevés qu’inédits. Cela n’a rien d’étonnant lorsque l’on considère la multiplication des levées de fonds dépassant les 100 millions de dollars. Ce montant record de 17 milliards explique également l’augmentation du nombre de licornes, c’est-à-dire des startups valorisées à plus d’1 milliard de dollars. En effet, les fonds d’investissement ont à disposition d’immenses quantités de cash du fait des politiques monétaires actuelles.

Inutile d’être un capital-risqueur millionnaire pour profiter de la croissance de l’économie crypto ! Une offre limitée vous permet ces jours-ci d’obtenir gratuitement jusqu’à 300€ en cryptomonnaies (sous réserve d’un dépôt minimum de 150€) ! Profitez de cette offre, tout en soutenant le travail du Journal du Coin en utilisant ce lien affilié pour vous inscrire sur la plateforme de référence Swissborg (voir conditions de l’offre sur le site officiel).

Margot Marin

Avocate en devenir, j'ai mis un pied dans le monde des crypto grâce à la passion dévorante de mon partenaire de vie. Je me suis finalement pris moi-même de passion pour ce domaine, et plus particulièrement les interactions entre la blockchain et le droit.

Commentaires

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.


Recevez un condensé d'information chaque jour