Hebdo Crypto #178 – Les actualités Bitcoin et cryptomonnaies de la semaine

La semaine du 10/01 en bref – L’actualité concernant Bitcoin et les cryptomonnaies est en ébullition constante. Il peut arriver que des informations capitales se perdent dans le flux informatif quotidien et que vous passiez à côté des points importants.

Ce format est là pour y remédier. Nous revenons sur l’actualité de la semaine passée dans l’Hebdo Crypto afin de vous tenir informés sur la situation actuelle des cryptomonnaies.

L’immanquable du coin

Pour l’immanquable de cette semaine, nous allons mettre à l’honneur la seconde contribution de Jeff Makvs. Dans cet article, il aborde un sujet d’actualité : la décentralisation du web 3.0. En effet, cet argument souvent mis en avant par les équipes des projets n’est dans une grande partie des cas qu’un mirage.

Des Dapps pas si décentralisées que ça

Comme nous l’évoquions récemment, le Web3 va se développer en 2022 et même au-delà. Ce terme est littéralement devenu le mot le plus employé par la communauté crypto, peut-être seulement battu par « metaverse ». Le Web 3 a vocation à être décentralisé et recentrer les applications du Web 2 autour de l’utilisateur, à commencer par ses données et son « intimité virtuelle ».

Afin de s’immerger dans l’internet du futurMoxie a créé deux Dapps (applications décentralisées) liées aux NFTs. Cela lui a permis de décortiquer leur fonctionnement et son verdict est sans appel : il n’y a rien de « distribué » à propos d’applications aussi populaires qu’OpenSea, le géant des NFT. Or, la distribution du réseau et de ses données est l’un des principes fondamentaux pour assurer la décentralisation d’une blockchain.

« Pour être tout à fait clair, il n’y a rien de particulièrement « distribué » dans les dApps elles-même : ce sont juste des sites web normaux en React. Tout au plus on peut concéder que l’état général et les permissions tout comme une partie de la logique du développement sont mis à jour en temps réel sur des blockchains, mais on y déplace juste la base de données centralisée. »

Moxie, dans une note de blog

Les amateurs de blockchain et de cryptos ont tendance à ne pas se préoccuper de l’aspect client/serveur des opérations. Rappelons qu’il est laborieux à tous égards de faire tourner ses propres serveurs (déjà dans le web 2). Pourtant, c’est là que le bât blesse. Bien que tous les protocoles et smart contracts soient décentralisésla majorité des Dapps fait appel à deux entreprises principales pour interagir avec la blockchain Ethereum.

Ethereum accroc à Infura

En l’occurrence, des entreprises – Infura et Alchemy – vendent un accès API (interface de programmation d’application) à un nœud ethereum qu’elles exécutent pour leurs clients (Open Sea entre autres). Elles fournissent aussi des analyses, des API améliorées implémentées aux API Ethereum de base et un accès aux historiques de transactions de chaque wallet…

D’après Moxie, la quasi totalité des Dapps utilisent les services d’Infura ou d’Alchemy pour opérer leurs transactions sur la blockchain. En réalité, lorsque que vous utilisez votre MetaMask avec une Dapp, Metamask ne fait que demander l’information à Infura (entreprise privée, centralisée). La société qui fait tourner le nœud répond ensuite à MetaMask, qui met à jour votre solde en fonction des informations transmises par Infura. Et la réponse d’Infura à votre Metamask elle-même n’est pas encryptée !

N’hésitez pas à consulter l’article dans son intégralité pour plus de détails : Web 3 : le mirage de la décentralisation ?

L’actualité en bref

L’application Cash App intègre le Lightning Network. Ainsi, l’application de transfert d’argent via mobile va plus loin dans son adoption du Bitcoin. Cette fonctionnalité devrait permettre des transactions en BTC sans frais.

Jack Dorsey, l’ex CEO de Twitter, souhaite protéger les développeurs de Bitcoin. Il a annoncé la création d’un fond juridique, afin d’assurer la défense légale des développeurs.

La date du passage au Proof of Stake d’Ethereum se précise. Les développeurs ont annoncé que The Merge devrait être déployé aux alentours du 22 juin 2022. Espérons que de nouveaux retards ne viendront pas gâcher la fête.

Le PayPal Coin est-il imminent ? C’est ce qu’a révélé Bloomberg dans le cadre d’une interview avec le vice-président de la section cryptomonnaie de l’entreprise.

Rien de mieux que la nouvelle année pour faire le point sur la fiscalité des cryptomonnaies en France. A quel sauce allons-nous être mangés cette année ?

▶ Comment diversifier ses rendements en stablecoin via Curve et Beefy ? Découvrez le tutoriel complet proposé par CryptoFarmer. !

Les 5 métriques de la semaine

60 millions de dollars, c’est le montant en BTC qui a été « saisie » par la police allemande. Malheureusement, ces derniers ne disposent pas de la clé privée permettant d’accéder aux fonds. Au final, celle-ci n’a « saisie » qu’une adresse publique… un bien maigre butin !

Une sur 1,36 million, c’est la chance qu’avait ce mineur solitaire de miner un bloc sur Bitcoin. Et pourtant, il l’a fait ! Ainsi, ce dernier a réussi à valider un bloc sans faire partie d’ue pool de minage, lui permettant d’empocher les 6,25 BTC de récompense de bloc.

Le fameux bloc miné par un chanceux

100 millions de dollars, c’est le volume enregistré par la plateforme de vente de NFT LooksRare le jour de son lancement. Ainsi, cette dernière compte bien détrôner le roi OpenSea, en proposant une approche plus communautaire.

Le volume de tractations sur les de la plateforme LooksRare

13 millions de dollars, c’est le montant levé par la startup Web3Auth. Celle-ci souhaite simplifier et mieux sécuriser l’utilisation des clés privées. Une nécessité pour favoriser l’adoption d’écosystèmes tels que la DeFi.

1 000, c’est le nombre de BTC acquis par l’entreprise BitFarms. Ainsi, à l’instar de MicroStrategy, cette entreprise spécialisée dans le minage souhaite protéger sa trésorerie en investissant dans des bitcoins.

Tweet de la semaine

Le tweet de la semaine revient à @J0hnwang, avec quelques chiffres sur les performances réelles des blockchains dites Layer 1. Loin de simplement vouloir attaquer les projets concerner, celui-ci cherche plutôt à mettre en lumière la différence entre limite théorique et limite pratique.

Bonne semaine sur le Journal du Coin ! 🙂

Croyez-le ou pas, à 70, 80 et même à 100 000 $, Bitcoin sera toujours une bonne affaire. Pour ne pas rater l’opportunité d’une vie, inscrivez-vous sans attendre sur la plateforme d’échange crypto de référence FTX et bénéficiez d’une réduction à vie sur vos frais de trading (lien affilié, voir conditions sur site officiel) !

Renaud H.

Ingénieur en software et en systèmes distribués de formation, passionné de cryptos depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

Recevez un condensé d'information chaque jour