Hebdo Crypto #98 – les actualités de la semaine des cryptomonnaies

Trading du CoinTrading du Coin

L’actualité concernant Bitcoin et les cryptomonnaies est en ébullition constante. Il peut arriver que des informations capitales se perdent dans le flux informatif quotidien, et que vous passiez à côté des points importants.

Ce format est là pour y remédier : nous revenons sur l’actualité de la semaine passée dans l’Hebdo Crypto, afin de récapituler les informations importantes et vous tenir informés de l’état du monde des cryptomonnaies.

🔬 L’immanquable du coin

Pour l’immanquable de cette semaine nous retrouvons Ludovic et sa série consacrée aux prédécesseurs du Bitcoin. Parmi les tentatives avortées de monnaie numérique, bit gold fait office de référence. Retour sur cette création de Nick Szabo, l’informaticien cryptoanarchiste.

La genèse

Ce système était censé gérer la création et les échanges d’une ressource virtuelle appelée aussi le bit gold. Contrairement à l’e-gold qui était garanti par de l’or physique, ou la b-money indexée en théorie sur un panier de marchandises, le bit gold ne devait être adossé à aucun autre bien, mais posséder une rareté infalsifiable, et constituer ainsi un or entièrement numérique. Nick Szabo avait donc, avant Bitcoin, prophétisé qu’une unité électronique pouvait obtenir de la valeur sans pour autant être liée à une autre marchandise au préalable.

Une influence pour le Bitcoin

Le système bit gold (toujours orthographié en minuscules sauf en début de phrase) est un précurseur de Bitcoin, reconnu comme tel a posteriori par Satoshi Nakamoto en 2010 :

“Bitcoin est une implémentation de la b-money proposée par Wei Dai sur la liste de diffusion Cypherpunks en 1998 et du Bitgold proposé par Nick Szabo.”

Nick Szabo

Nicholas J. Szabo, est un informaticien, juriste et cryptographe américain connu pour ses travaux sur les contrats numériques (appelés aujourd’hui smart contracts) et sur la monnaie, ainsi que pour son implication dans le mouvement cryptoanarchiste des années 1990. Avec Wei Dai et Hal Finney, il fait partie des personnes soupçonnées d’être Satoshi Nakamoto et d’avoir inventé Bitcoin.

Consultez l’article dans son intégralité pour en apprendre plus sur Nick Szabo et bit gold : Le bit gold de Nick Szabo : l’or numérique avant Bitcoin

🗞 L’actualité en bref

▶  Après avoir longtemps boudé l’écosystème, la banque JPMorgan Chase s’ouvre au marché crypto en acceptant Coinbase et Gemini comme client. L’avance des deux entités en termes de réglementation aurait joué « un rôle important dans le processus d’approbation ».

Malgré les annonces, Ethereum 2.0 ne verra finalement pas le jour en juillet 2020. Les prédictions des développeurs varient entre fins 2020 pour les plus optimistes jusque début 2021.

L’entreprise à l’origine des cartes bancaires éponymes, Visa a déposé un brevet relatif à un “stablecoin” censé remplacer le cash. Celle-ci impliquerait dans son processus diverses entités telles que les banques centrales et les banques commerciales. Un tel système pourrait plaire aux régulateurs et devenir un sérieux concurrent du Bitcoin.

En plein remaniement pour se plier aux réglementations, l’association Libra s’apprête à accueillir trois nouveaux membres. Ainsi, l’association en charge de la gestion de la cryptomonnaie made in Facebook verra TemasekParadigm et Slow Ventures rejoindre ses rangs.

Vitalik dit d’elles qu’elles “sont en bonne voie pour concurrencer les plateformes d’échange centralisées”. Les plateformes d’échanges décentralisées continuent de conquérir un public toujours plus grand.

Décidément on ne les arrête plus ! Dans ton bloc est de retour avec un nouvel épisode dédié à l’hyperbitcoinisation : le monde de l’après-adoption.

📊 Les 4 métriques de la semaine

2%c’est la proportion de transactions XRP qui impliqueraient un transfert de valeur. C’est ce que révèle une étude de l’Imperial College de Londres, en plus d’autres chiffres accablants sur les blockchains EOS et Tezos.

540 millions de dollars, c’est la somme demandée à BitMEX par deux early-investisseurs qui n’auraient pas reçu leurs parts dans la société.

2 297, c’est le nombre de BTC hébergé sur Ethereum sous forme tokénisée. Ainsi, cela représente 1,5x plus que sur le réseau Lightning Network dont la capacité s’élève à 928 BTC.

Montant des WBTC impliqués dans Ethereum.

6%, c’est la part de la hashrate détenue par une nouvelle pool de minage. Appelée Lubian.com, celle-ci est apparue deux semaines avant le halving du Bitcoin et serait basée en Chine.

Pourcentage de contribution des minings pools à la puissance de calcul sur Bitcoin.

24 000, c’est le nombre de BTC qui ont été déplacé depuis les plateformes d’échanges vers des wallets à la suite du halving. Parmi les plateformes les plus touchées, on retrouve Bitfinex, Huobi et BitMEX.

Évolution des quantités nettes de bitcoins présents sur les plateformes d’échange.

✉️ Le tweet de la semaine

Le tweet de la semaine revient à @NTmoney et sa comparaison entre deux approches pour entrer dans l’industrie crypto :

L’une s’est avérée plus probante que l’autre (spoiler: reddit).

Bonne semaine sur le Journal du Coin ! 🙂 

Renaud H.
Étudiant ingénieur en software et en systèmes distribués, crypto-enthousiaste depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici