Des investisseurs de BitMEX réclament un demi-milliard à la crypto-bourse

Trading du CoinTrading du Coin

La plateforme BitMEX, spécialisée dans les produits dérivés de cryptomonnaies, semble subir une pression réglementaire depuis quelques mois. Mais une autre affaire, judiciaire cette fois, risque également d’impacter la bourse d’échange fondée par Arthur Hayes, avec pas moins de 540 millions de dollars à la clé !

Des primo-investisseurs très remontés contre BitMEX

En décembre dernier, une première accusation a été portée par Frank Amato et RBG Coin Ltd contre HDR Global Trading Limited, la société mère de BitMEX. Mais un certain Elfio Guido s’est depuis rajouté à la liste, et la plainte ainsi modifiée vient d’être déposée devant la cour suprême de Californie.

Dans ce document, signé en date du 27 avril 2020, les plaignants prétendent être les tous premiers investisseurs de ce qui deviendra BitMEX. Ils auraient investi dès 2015 dans la société de Arthur Hayes, en échange de la promesse de voir ce capital transformé en parts de la future entreprise.

Frank Amato et Elfio Guido expliquent qu’ils ont pris un « risque incroyable » en investissant dans la société BitMEX aux premiers instants de sa création, et s’estiment lésés par l’absence de retour substantiel pour cette prise de risque, surtout à la vue du succès de BitMEX.

Cette plateforme de produits dérivés de Bitcoin brasse en effet 121 milliards de dollars d’échanges en moyenne chaque mois sur 2020, et un total de plus de 1 220 milliards de $ durant l’année dernière.

Une note très salée en perspective ?

Les plaignants demandent ainsi :

  • des compensations représentant la valeur de leur participation dans BitMEX, qui est « prudemment estimée » à un total de plus de 90 000 000 $ ;
  • une contrepartie pour défaut de paiement des dividendes des demandeurs au cours de la période ;
  • des dommages et intérêts punitifs d’un montant restant à déterminer, mais « supérieur à 450 000 000 $ ».

Le cumul total des compensations demandées se monterait donc à plus de 540 millions de dollars pour BitMEX.

Même si les dommages punitifs semblent particulièrement élevés, cette affaire risque peut-être d’attirer d’autres ennuis à la société mère de BitMEX. En effet, les plaignants évoquent une violation des lois américaines sur les valeurs mobilières (securities) par ces dirigeants, ce qui pourrait porter préjudice à la valeur de l’entreprise.

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici