HebdoCrypto

Hebdo Crypto #18 – les actualités de la semaine des cryptomonnaies

Trading du CoinTrading du Coin

L’actualité concernant les cryptomonnaies et les protocoles blockchain est en ébullition constante. Il peut arriver que des informations capitales se perdent dans le flux informatif quotidien, et que vous passiez à côté des points importants.

Ce format est là pour y remédier : chaque dimanche, nous revenons sur l’actualité de la semaine passée dans l’Hebdo Crypto, afin de récapituler les informations importantes et vous tenir informés de l’état du monde des cryptomonnaies.

Les immanquables du coin

Cette semaine, Grégory nous présente l’initiative du consortium Embleema qu’il a découvert au cours du Paris Blockchain Day. Cette initiative vise à blockchainiser nos informations médicales et pourquoi pas, rendre aux patients leurs droits sur ces informations.

Robert Chu fondateur de Embleema

Qui compose ce consortium ?

” Le consortium est un groupement d’intérêts divers, qu’il s’agisse des représentants de patients (associations), de représentants de l’industrie pharmaceutique, d’organismes certificateurs et de divers législateurs étatiques au plan mondial. “

Quel est l’objectif du projet d’Embleema ?

” (…) une solution de stockage de dossiers médicaux numériques sur la blockchain et de marché secondaire des données de santé.”

Sur quel plateforme ?

“(…) le système prendrait place sur une blockchain Ethereum privée, avec cependant un switch prévu dans l’avenir sur une infrastructure plus rapide, de type EOS.” 

Quel législation en france ?

“(…) à l’heure actuelle, Michèle Anahory a appelé qu’il était interdit au patient de faire commerce de ses propres données personnelles, même si ces données sont pour le moment anonymisées puis vendues légalement par les différents organismes sanitaires (pharmacies, hôpitaux, etc.) à des organismes collecteurs de recherche médicale. ” 

Accédez à l’article intégral : Embleema : quand le futur Health Data Hub français envisage la blockchain.

Vous pouvez également consulter l’intégralité de la conférence :

L’actualité en bref

▶ Instauration de la blockchain dans les services d’aides de la sécurité sociale en Australie. Une amélioration à double tranchant, mettant en place une traçabilité accrue de l’utilisation des aides.

Après l’avoir annoncé sur Twitter la semaine dernière, le hacker GeoCold réussit une attaque des 51 % sur Bitcoin Private (BTCP) devant les yeux ébahis de 750 spectateurs sur Twitch.

▶ Vitalik Buterin – créateur d’Ethereum regrette d’avoir repris le terme “smart contracts et lui aurait préféré un terme “plus ennuyeux et technique” tel que “scripts persistants”.

▶ Binance continue sa stratégie d’implantation internationale, cette fois-ci, cap sur l’Afrique, avec l’ouverture d’une plateforme d’échange en Ouganda.

▶ Large vague de listing de stablecoins cette semaine. BitPay ajoute le GUSD et l’USDC, il en va de même pour Okex qui en plus de ces deux coins liste le PAX et le TUSD.

▶ Binance s’associe avec Chainalysis – connu pour avoir tracé les fonds volés de MtGox – pour prévenir les piratages et créer une infrastructure en respect avec les normes KYC.

▶ Lightning Labs dévoile Neutrino, un client Lightning Network léger ayant comme objectif de démocratiser le LN sur les plateformes mobiles.

▶ Analyse de STELLAR (XLM) par Jonathan de la chaîne « blocs » pour le Journalducoin :

Les métriques de la semaine

➤ 80 %, c’est la réduction du poids des transactions anonymes faite en Monero que devrait théoriquement permettre la fonctionnalité BulletProof. Cette fonctionnalité a été activée lors du hard fork du 18 octobre et vise à réduire la taille totale de la blockchain.

Répartition des cryptoactifs suivant leur centralisation/décentralisation totale ou partielle. – Source: CryptoCompare

➤ 85 %, c’est le pourcentage des cryptomonnaies ne sont pas décentralisées, selon le rapport de CryptoCompare. Cela met en évidence le manque de décentralisation et les efforts qui doivent être faits. Cependant, il n’est pas expliqué comment ces chiffres ont étés calculés.

➤ 3 millions de dollars, c’est la somme qui va être donnée par la Fondation Ethereum à une vingtaine de projets de son écosystème. Parmi les heureux élus, Prysmatic Labs et Status reçoivent 500 000 $ chacun.

La question des internautes :

Merci pour ta question Ronan Gléhen 😀 !

Le processus pour créer une blockchain fonctionnelle comporte plusieurs étapes. Il me semble important de rappeler qu’avant toute chose il faut définir l’objectif de cette blockchain et quelle est l’utilisation qui lui sera destinée. Cette partie est primordiale afin de bien sélectionner les différents composants.

Une fois ce choix fait il faut choisir le mode de consensus désiré – POW, POS, DPOS, etc. Ce choix est primordial, car chacun des modes de consensus a ses propres caractéristiques ainsi que ses compromis.

Il faudra ensuite sélectionner la plateforme blockchain la plus adéquate pour votre projet – Ethereum, Corda, Hyperledger, etc. La majorité des blockchains existantes étant open source, il est très intéressant de récupérer le code existant et d’y faire ses modifications plutôt que de partir de zéro.

Il reste plusieurs étapes comme définir le système de gouvernance des nœuds, construire une API pour communiquer avec la blockchain, créer une interface administrateur et utilisateur. L’ensemble de ces étapes sont détaillées dans l’article de Rohas Nagpal.

Bonne semaine sur le Journal du Coin 😉

PARTAGER
Renaud H.
Étudiant ingénieur en software et en systèmes distribués, crypto-enthousiaste depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.