Monero (XMR) : intégration des « bulletproofs » via un hard fork le 18 octobre

Trading du CoinTrading du Coin

Le dernier Hard Fork en date avait eu pour conséquence la création de tout un tas de variantes du Monero (XMR). Un nouveau hard fork doit se produire demain, jeudi 18 octobre, sur la blockchain XMR, notamment afin de continuer à lutter contre les terribles ASIC.

Données de marché du Monero (XMR) au moment de l’actualité

Hard fork en vue !

Début octobre, nous vous avions déjà parlé d’un patch réalisé en urgence, contre le “Burning Bug”, mais ici, il s’agit bien d’un hard fork programmé de longue date. Outre des mises à jour logicielles, cet hard fork planifié vise donc à s’assurer qu’aucune machine de type ASIC puisse avoir un avantage par rapport au minage par GPU (carte graphique). Le hard fork devrait se produire au niveau du bloc 1685555, qui devrait arriver ce 18 octobre, selon Cryptovest.

Variation du Hashrate de Monero (XMR) durant les 6 derniers mois
Variation du Hashrate de Monero (XMR) durant les 6 derniers mois

Reste à voir si des tentatives de blockchains clones vont être à nouveau tenté, même si on commence à avoir beaucoup (trop) d’essais de nouvelles cryptomonnaies en la matière : MoneroV, Monero Classic, Monero 0, Monero Original… Ce ne sont pas les tentatives qui manquent, mais aucune n’a réellement fait de l’ombre au XMR.

Implémentation de la technologie « bulletproofs »

L’objectif de cette nouvelle technologie « bulletproofs » (pare-balles) est de réduire considérablement le poids des transactions confidentielles. Ainsi, la taille des transactions anonymes serait réduite d’au moins 80%, facilitant le stockage des transactions, les nœuds du réseau devant stocker la blockchain dans son intégralité. Monero sera ainsi la première cryptomonnaie du top 100 à utiliser le bulletproofs. À noter que Bitcoin pourrait également être confronté à un moment ou un autre à la décision d’inclure ou non ce protocole (voir : une roadmap pour Bitcoin : aperçu des développements en cours).

D’après CoinDesk, sous le pseudonyme Sarang Noether, un développeur de Monero annonce au sujet de cette intégration :

« Une partie de la raison pour laquelle nous effectuons ces mises à niveau est pour que nous puissions être à l’avant-garde en toute sécurité, et je pense que c’est un très, très bon progrès ».

Monero XMRSouhaitons que tout se passe sans soucis pour cet hard fork Monero (XMR), qui souhaite favoriser les petits producteurs minant par GPU par rapport aux ASIC (plutôt utilisés par des industriels), mais également innover et expérimenter en pionnier, la nouvelle technologie « bulletproofs ».

Source : Cryptovest || Image from Shutterstock

PARTAGER
Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

2 Commentaires

  1. Monero sera ainsi la première cryptomonnaie à utiliser le bulletproofs.

    C’est une erreur ! Les premières à intégrer et à utiliser cette technologie sont ELECTRONERO et Pulse > ETNXP depuis mai 2018 !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici