Chainalysis

Binance & Chainalysis s’associent pour prévenir les piratages

Trading du CoinTrading du Coin

Il y a quelques mois, Chainalysis annonçait le financement de son nouveau projet – Chainalysis KYT (pour Know Your Transactions) – qui permet de suivre – en temps réel – les transactions sur une blockchain. Nous apprenions hier que la firme est désormais en partenariat avec Binance, le principal exchange en termes de volume échangé.

Chainalysis est une firme bien connue dans l’écosystème crypto. À l’époque du tristement célèbre hack de Mt. Gox, le gestionnaire de la banqueroute de la plateforme avait chargé Chainalysis des investigations pour retracés les bitcoins(BTC) volés. Leur travail aura d’ailleurs permis de retrouver une bonne partie de ces BTC, et aura même participé à l’arrestation de l’un des principaux suspects : Alexander Vinnik. Forte de ce succès, la firme a multiplié les collaborations, allant du FBI à Europol, en passant par la DEA et l’IRS.

Désormais, c’est donc avec le « plus grand » exchange que l’entreprise s’associe. Le but avéré est d’améliorer la conformité avec les objectifs AML (anti-money-laundering) et KYC (Know-Your-Customers) des différents pays dans lesquels Binance est présent.

Binance

« En travaillant avec Chainalysis, nous sommes en capacité de continuer à construire un programme de conformité fondamental qui nous permettra de passer à la phase suivante de notre croissance. Notre vision est de fournir l’infrastructure d’un écosystème blockchain et d’accroître la liberté de l’argent à l’échelle mondiale, tout en respectant les impératifs réglementaires dans les pays que nous servons. » Wei Zhou, CFO de Binance

Ce partenariat permettrait donc à Binance de tracer au mieux les transactions de ses clients si celles-ci sont jugées suspectes.

« Nous nous attendons à ce que beaucoup suivent l’exemple de Binance pour mettre en place des programmes de conformité de première classe en matière de lutte contre le blanchiment d’argent afin de satisfaire les régulateurs du monde entier et d’établir un climat de confiance avec les principales institutions financières. » Jonathan Levin, cofondateur et COO de Chainalysis

Ainsi, Chainalysis sera un « filet de sécurité » supplémentaire. En cas d’avarie, de hack ou de pratiques douteuses, la firme est, en effet, capable de mener des investigations rapides et efficaces pour tracer les cryptoactifs utilisés par des « mauvais acteurs ». La présence d’un tel « filet » pourrait peser en la faveur de l’exchange lorsqu’il s’agira aux institutions financières de lui accorder un peu de confiance.

Sources : FinanceMagnates ; CoinTelegraph ; Coindesk ; Cryptoslate ; modovisione || Images from Shutterstock

Avatar
Tombé dans le domaine des cryptomonnaies durant l’été 2017, je m’intéresse particulièrement aux projets novateurs et aux relations dans la communauté. Chasseur de scam à mes heures perdues, vous pouvez me retrouver tous les matins dans notre newsletter !

Poster un Commentaire

avatar