La tourmente des fonds d’investissements crypto : la relève s’organise – Hebdo DeFi #8

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

DeFi Hebdo #8 La DeFi, abréviation de « finance décentralisée », est maintenant bien plus qu’un concept. L’innovation constante de ce mouvement génère un engouement rarement constaté dans l’écosystème. Sommes-nous les témoins privilégiés d’un événement séculaire, sonnant le glas de la finance traditionnelle ?

Le chemin reste encore long, mais les bases s’affinent d’heure en heure. Longtemps maître des investissements, les fonds en capital-risque, aussi connu sous le nom de VC (Venture Capital), sont en train de voir une nouvelle tendance les menacer.

Découvrez la DeFi »

L’année 2020 est définitivement … « différente »

La lucidité est de rigueur. Même si beaucoup ont épousé les cryptomonnaies pour leur caractère révolutionnaire, un grand nombre d’entre nous sont entrés dans la partie pour une promesse de gain sans équivalent. L’optique des profits est une composante majeure de l’écosystème, et ce n’est pas par hasard si les Venture Capitals (fonds en capital-risque) se sont démultipliés ces dernières années.

Réels piliers de l’écosystème, ils permettent aux projets d’obtenir des capitaux de départ pour créer et tester de nouveaux protocoles ou applications. Ces capitaux sont échangés sous forme de tokens négociés à des prix biens inférieurs au marché (c’est le prix de la prise de risque). Malgré une apparence utile, les VC se sont attirés les foudres des investisseurs particuliers durant la folle période des ICO en 2017, après avoir déversé leurs jetons sur le dos de Monsieur tout le monde.

OVcioin

Fort de ce constat, la riposte s’organise et commence sérieusement à faire miroiter les esquisses d’une révolution potentielle. C’est sous l’impulsion d’Andre Cronje, fondateur de Yearn Finance, que le lancement des tokens paritaires est né. Après avoir introduit son produit publiquement, il a décidé de ne pas avoir recours au pré minage, et a permis aux investisseurs de tout bord d’être sur le même pied d’égalité.

En l’espace de 4 semaines, le token est passé d’une valeur nulle à 30 000 dollars, cumulant le milliard de capitalisation de marché. Le jeton YFI a donc contribué à une mini-révolution qui commence à gagner du terrain. Plusieurs tokens ont suivi la tendance : YAM, BASED et SUSHI. Ils ont opté pour le même type de distribution, favorisant une démarche communautaire plutôt qu’économique.

En effet, de nombreux participants aux réseaux commencent à questionner ces levées de fonds faramineuses. Alors que de nombreux projets s’inspirent grandement des codes open source de leurs confrères, pourquoi seraient-ils dans l’obligation de lever plusieurs millions pour survivre?

La construction d’une communauté est devenue l’élément fondamental à la réussite des projets. Entre décision de gouvernance et création d’applications décentralisées, le but ultime est d’attirer le capital humain plutôt que de se constituer un trésor de guerre économique.

Vers un nouveau système de distribution

Les lancements paritaires sont encore imparfaits. Bien souvent introduits sous forme de liquidity mining, ils profitent aux acteurs possédant le plus de liquidités, pouvant miner un montant disproportionné de tokens. Les lancements paritaires rendent actuellement les riches encore plus riches.

Cependant, il n’est rien comparé aux lancements de jetons traditionnels, où les VC occupent souvent un rôle majeur.

Analyse des 10 plus gros porteurs de jetons par projets

Lorsque nous analysons les 10 adresses qui détiennent le plus de tokens BNB (Binance), elles se sont accaparées 80 % de l’ensemble des jetons disponibles. Ces 10 gros porteurs ont donc le loisir de jouer avec les cours du marché et peuvent porter préjudice aux petits investisseurs. YFI, quant à lui, est distribué de manière plus équitable, mais le chiffre de 8 % reste tout de même bien trop élevé pour prétendre être réellement paritaire.

Pour que cette vision s’accomplisse, les mécanismes de récompense long terme doivent être repensés. Dans la configuration actuelle, les lancements paritaires incitent en grande partie le yield farming, essentiel à la création d’un effet de réseau. Cependant, un yield farmer n’est pas considéré comme un participant « stable ». Profitant des meilleurs taux d’intérêt, il navigue entre différents protocoles pour profiter des aubaines financières du moment.

La linéarité des récompenses doit être remise en question. Pour être efficace, les systèmes pourraient évoluer en proposant des incitations sous forme de tiers, de rétrocessions logarithmiques, mais ne pas simplement s’appuyer sur le simple facteur liquidités.

Les futurs outils d’identification d’activité on-chain permettront de comprendre au mieux l’activité et la typologie des participants. Pour attirer de vrais contributeurs, les projets pourront inciter financièrement les réels participants aux réseaux d’une manière plus importante. La création d’une communauté active et réelle sera alors rendue possible.

Des initiatives fortes en cours

Après avoir suscité l’engouement, la cryptomonnaie YAM et son procédé de lancement paritaire a attiré un afflux de capitaux conséquents. Il s’est malheureusement évaporé comme neige au soleil. Pour cause, les lancements paritaires ne permettent pas d’assurer les audits parfois coûteux, que les fonds obtenus via VC permettent de mener.

La difficulté des développeurs est donc immense. Comment s’assurer de la crédibilité de leurs nouveaux protocoles sans audit convenable et souvent extrêmement coûteux?

Les initiatives commencent à éclore, avec l’intronisation de « Fair Launch Capital ». Ce programme ayant vu le jour en août propose, à la suite d’un travail communautaire d’identification de projets, de couvrir les frais d’audit et de lancement potentiels.

Andre Cronje, nouvelle star de la DeFi a, lui aussi, fait part de son admiration pour l’initiative « DefiSafety ». Elle propose des audits gratuits pour tous nouveaux projets de l’écosystème. Même si l’action est encore bénévole, les instigateurs du mouvement DeFi s’activent en coulisse pour trouver le moyen de récompenser de telles initiatives.

Le lancement paritaire est-il un feu de paille idyllique ou une tendance réelle ? La horde d’investisseurs particuliers au sein de l’industrie est indéniablement plus éduquée que dans les cycles précédents. Les lancements paritaires pourraient devenir, à leurs yeux, un critère essentiel d’implication et d’investissement.

La première correction sérieuse de l’année

Le graphique proposé par DeFi Pulse nous permet de quantifier la valeur des cryptomonnaies allouées aux protocoles DeFi. Pour rappel, elle est mesurée en dollar US.

Valeur totale bloquée dans la DeFi (USD) – Source : DeFi Pluse

Après avoir frôlé le cap des 10 milliards de dollars de valeur au sein de la DeFi. Nous assistons à une correction bien méritée, suivant les mauvaises performances des marchés en général. De retour à 8,65 milliards de dollars, les prochains jours seront cruciaux.

Cependant, difficile de croire que la valeur bloquée au sein de la DeFi puisse s’arrêter de croître. Une correction semblait nécessaire, tant la croissance des ces dernières semaines fut importante. Les 10 milliards de valeur sont donc toujours en ligne de mire pour septembre.

Le tweet de la semaine

Un tweet humoristique pour trancher avec le sérieux de l’article. De nombreux projets ahurissants naissent et s’évaporent. Vigilance est donc de rigueur. Les promesses de gains démentiels ne doivent pas gagner les esprits, et voici l’exemple des protocoles HOTDOG et PIZZA qui ont malheureusement eu une durée de vie de moins d’une journée, déposant un grand nombre d’investisseurs sur le carreau.

Les 3 meilleurs articles de la semaine sur la DeFi

Vous avez dit Sushi ? Le monde culinaire et la finance décentralisée ont des relations assez étroites ces derniers temps. Découvrez comment ce clone d’Uniswap a fait fureur.

La croissance des DEX (les plateformes d’échanges décentralisés) n’en finit plus d’impressionner. Retour sur le phénomène.

Le projet à suivre du moment se nomme YFI. Découvrez le très particulier coffre fort, imaginé par Andre Cronje et son équipe de développeurs bénévoles.

Bonne semaine sur le Journal du Coin ! 🙂

Josselin A.

Auteur

Finance décentralisée, Souveraineté monétaire, Géopolitique. Twitter: @SweetGold9

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

© Copyright 2020 - 8Decimals - Tous droits réservés

PARTAGER