Censure Tornado Cash : Aave gèle l’adresse du CEO de TRON et fait marche arrière

Justin Sun vent devant – Après une semaine orageuse pour la cryptosphère, nous pensions que le week-end apporterait un peu de répit. Cependant, l’ouragan qui s’abat sur Tornado Cash, le mixeur de cryptomonnaies, peine à se calmer.

Tornado Cash dans le souffle de la régulation américaine

Tornado Cash est une application DeFi qui permet à ses utilisateurs d’envoyer et de recevoir des cryptomonnaies tout en conservant leur anonymat. Les ethers sont ainsi mélangés, mixés les uns avec les autres pour qu’ils ne soient plus traçables. C’est ce que l’on appelle un mixeur de cryptomonnaies.

Les vents se sont donc levés le 8 aout pour Tornado Cash. L’Office of Foreign Assets Control (l’OFAC), organisme appartenant au département du Trésor américain a décidé de s’en prendre au mixeur de cryptomonnaies.

Ce dernier est, en effet, un outil fréquemment utilisé par l’ennemi public numéro un outre atlantique : le groupe de hackeurs nord coréen Lazarus. Les pirates du web s’en servent alors, pour disperser les fonds dérobés sur des protocoles blockchain afin de ne pas être retrouvés. C’est, par exemple, de cette manière, que les fonds du piratage d’Harmony ont été dispersés.

Dans ce contexte, le régulateur américain a donc demandé de geler les fonds des adresses recevant des transactions via Tornado Cash. Le serveur Discord de la communauté ainsi que son site web ont été mis hors ligne. Le principal développeur du mixeur de cryptomonnaies a ensuite été arrêté aux Pays-Bas.

>> Restez à l’abri des intempéries. Inscrivez-vous sur FTX la plateforme crypto de référence (lien commercial) <<

Justin Sun, CEO de TRON pris dans la tempête

Bousculés par ces vents vifs et glaçants pour notre liberté, certains ont décidé à leur manière de souligner l’absurdité de la sanction du Trésor. Des internautes ont alors décidé d’envoyer à des personnes publiques des transactions via Tornado Cash.

Justin Sun, le fondateur du protocole de lending de cryptomonnaies TRON fait partie de ces personnes visées. Il a ainsi annoncé le 13 aout avoir reçu 0,1 ETH provenant de Tornado Cash. Son adresse a alors été bloquée. Aave ayant suivit les exigences de l’OFAC et du Trésor américain.

« Je suis officiellement bloqué par Aave puisqu’une personne m’a envoyé 0,1 ETH au hasard à partir de Tornado Cash (…) »

Tweet de Justin Sun, CEO de TRON – Source Twitter

La réaction du protocole Aave a cependant été rapide puisque 24 h après l’alerte sur Twitter, Justin Sun a confirmé le déblocage de son adresse.

Tweet de CEO de TRON, Source – Twitter .

« Mon compte Aave est de retour. Grand bravo à Twitter et Stani Kulechov et je suis un grand fan d’Aave ! »

Aave de son côté à communiqué également sur les récentes sanctions de l’OFAC confirmant dans un thread sur Twitter en fin de journée hier :

« Après la décision de sanctions de l’OFAC sur Tornado Cash, l’équipe a intégré l’API de TRM, qui filtre et bloque les adresses qui ont interagi avec les contrats TC après la sanction. Cette intégration était aussi critique qu’urgente.  Nous avons été informés que l’API peut avoir inclus des portefeuilles non concernés dans les listes de blocage, (…) y compris les portefeuilles qui ont reçu des ETH « époussetés » par des tiers interagissant avec les contrats Tornado Cash sans consentement. »

Il apparaît donc que le blocage des adresses Aave a lieu depuis le site internet de la plateforme, exactement, sa page front-end. Rassurons-nous donc, les protocoles liés à l’application restent eux inchangés.

Zèle, autoritarisme ? Cette situation est l’illustration d’une régulation qui semble s’abattre sur les cryptomonnaies. Les exchanges et les protocoles tels de DyDx, Infura ou encore Alchemy, bloquent tous les adresses qui reçoivent des fonds provenant du mixeur de cryptomonnaies. Ainsi, le désordre Tornado Cash pourrait nuire à l’écosystème en règle générale. En effet, cette autorité utilisée par les protocoles, sous le joug du Trésor américain, jette un froid sur un des concepts fondamentaux qui ont conduit à la création de Bitcoin, roi des cryptomonnaies : l’anonymat, porté par la voix de personnes influentes et importantes pour l’écosystème tel que Vitalik Buterin. De son côté, affrontant la tempête la DAO Tornado Cash annonce d’office un second round dans ce combat.

La régulation sans discernement sonnera-t-elle le glas de l’anonymat sur les blockchains ? Inscrivez-vous sans attendre sur la plateforme d’échange crypto de référence FTX. De plus, vous bénéficiez d’une réduction à vie sur vos frais de trading (lien commercial, voir conditions sur site officiel).

Magali

Issue d’une formation littéraire en classe préparatoire puis universitaire, je suis passionnée par l’univers de la blockchain depuis 2017. L’univers des NFT, play to earn et du metaverse m’ont happée; je suis devenue en 2019 Axie enthousiaste. De fil en aiguille, j’ai tissé mes connaissances pour n’être plus que crypto-enthousiaste.

Recevez un condensé d'information chaque jour