Censure de Tornado Cash : un troll implique des personnalités publiques

Les trolls contre-attaquent – Depuis plusieurs jours, le service de Tornado Cash est dans le viseur des autorités américaines. En parallèle, plusieurs entreprises ont décidé de suivre les sanctions américaines en organisant un blocus contre Tornado Cash. Face à cette attaque frontale de la vie privée, des trolls se sont organisés.

Tornado Cash au cœur de la tourmente 

Tornado Cash est un protocole dit de mixage. Celui-ci permet à ses utilisateurs de mélanger leurs coins entre eux, afin de brouiller l’identité du détenteur d’une pièce donnée. 

Les mésaventures de Tornado Cash ont commencé le 8 août, après que le Trésor américain a accusé le service de mixage d’avoir facilité le blanchiment de 7 milliards de dollars. Celui-ci a notamment reproché à la plateforme de ne pas avoir mis en place des contrôles suffisamment restrictifs. 

Cependant, cette mésaventure ne s’est pas arrêtée là. Après ces annonces du Trésor américain, le site internet puis le GitHub officiel du projet ont tous deux été mis hors-ligne. En parallèle, l’émetteur du stablecoin USDC, Circle, a décidé de geler plusieurs dizaines de milliers de dollars d’utilisateurs ayant utilisé les services de Tornado Cash. 

Finalement, ce sont les fournisseurs de service RPC, Infura et Alchemy qui ont asséné le coup de grâce en ajoutant Tornado Cash à leur liste noire. Par conséquent, les requêtes RPC à destination de Tornado Cash n’aboutissent plus. Une censure de taille, qui remet en perspective l’importante dépendance d’Ethereum à ces fournisseurs d’API. 

>> Jouez la sécurité, inscrivez-vous sur FTX la référence des exchanges crypto (lien commercial) <<

Les trolls contre-attaquent

Comme beaucoup d’internautes l’ont souligné les derniers jours, les sanctions à destination de Tornado Cash manquent de fondement. En effet, Tornado Cash n’est qu’un outil assurant la protection de la vie privée de ses utilisateurs. 

Pénaliser un outil, car celui-ci peut s’avérer mal utilisé par certains utilisateurs, n’a aucun sens. 

Quoi qu’il arrive, bien que le site internet, le GitHub et de nombreuses autres ressources liés à Tornado Cash aient été mis hors ligne, les contrats déployés sur Ethereum eux persistent. 

Voici comment dans la journée du 9 août, un ou plusieurs internautes ont décidé de mettre en place une gigantesque campagne de troll autour de Tornado Cash

En effet, une adresse a commencé à effectuer des retraits de 0,1 ETH vers des adresses de personnalités publiques, notamment grâce à leurs noms de domaines en .eth. 

Comme rapporté par @FatManTerra des dizaines de personnalités publiques ou marque ont désormais des traces d’interactions avec Tornado Cash.

Annonce de Fatmanterra.
Annonce de Fatmanterra.

Parmi les personnalités, nous retrouvons : 

  • Jimmy Fallon
  • Shaquille O’Neal
  • PUMA
  • Randi Zuckerberg
  • Logan Paul
  • Brian Armstrong
  • Steve Aoki
  • Ukraine Crypto Donation
  • Dave Chappelle
  • Beeple

Par conséquent, l’ensemble des détenteurs de ces adresses peut désormais être ciblé par les sanctions liées aux restrictions mises en place aux États-Unis. Ces derniers pourraient bien être exposés à des amendes allant de 50 000 à 100 000$. 

Un troll qui met en perspective la notion d’outil qui entoure Tornado Cash et l’idiotie derrière son bannissement. À titre de comparaison, le dollar, qui n’est, lui aussi, qu’un outil, est à l’origine du blanchissement de 800 à 2 000 milliards de dollars par an. Pourtant, le trésor américain n’accourt pas pour le censurer. 

Néanmoins, le protocole avait récemment conclu un accord avec Chainalysis pour bloquer l’accès à certaines adresses. Des mesures, semblerait-il, qui ne sont pas suffisantes pour le Trésor américain. 

C’est désormais toute l’économie dite « traditionnelle » qui se met en ordre de bataille pour profiter des potentialités de Bitcoin et des cryptomonnaies. Et vous ? N’attendez plus pour vous inscrire sur l’exchange crypto de référence FTX. Une réduction à vie de vos frais de trading vous y attend grâce au lien commercial du JDC.

Renaud H.

Ingénieur en software et en systèmes distribués de formation, passionné de cryptos depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

Recevez un condensé d'information chaque jour