Mixer NFT et anonymat ? Vitalik Buterin dévoile son nouveau projet

Vers des NFT anonymes – L’anonymat est une valeur fondamentale portée par l’écosystème des cryptomonnaies à ses débuts. Cependant, la démocratisation a attiré l’œil des régulateurs peu friands d’un anonymat total pour les utilisateurs. Heureusement, les développeurs continuent d’imaginer des solutions pour protéger la vie privée des utilisateurs. Une nouvelle solution permettant d’assurer l’anonymat des détenteurs de NFT est actuellement théorisée.

Vers un anonymat des détenteurs de NFT

Le 4 août dernier, le développeur connu sous le pseudo Nerolation a publié le fruit de son travail sur le portage des ERC-721 sur les solutions tirant parti des zkSnarks

En fait, l’objectif est de permettre une gestion anonyme des NFT. En effet, l’ERC-721 est un standard de jeton sur Ethereum créé pour les NFT. Via ses travaux, Nerolation propose de stocker les NFT sur des adresses dites « furtives » permettant d’anonymiser la détention d’un NFT. 

« Chaque jeton ERC-721 est stocké sur une adresse furtive. […] L’adresse cachée est ensuite insérée dans un arbre de merkle. La racine de l’arbre de merkle est maintenue sur la chaîne. Enfin, les jetons sont stockés à une adresse qui est dérivée d’adresse de l’utilisateur dans l’arbre merkle. »

Déclaration de Nerolation

>> Vous êtes crypto friendly ? Inscrivez vous sur la plateforme FTX  (lien commercial) <<

La solution de Vitalik Buterin

Une approche qui aura attisé la curiosité du cofondateur d’Ethereum, Vitalik Buterin. Cependant, celui-ci propose une version plus légère de cette méthode. Dans sa réponse, Vitalik propose d’avoir simplement recours aux adresses furtives, sans avoir à publier des informations dans l’arbre de Merkle. 

« La raison pour laquelle vous n’avez pas besoin d’arbres de Merkle ou d’une confidentialité de niveau ZK-SNARK est que chaque ERC7-21 est unique. Il n’y a donc aucune possibilité de créer un ‘ensemble d’anonymat’ pour un ERC7-21. Il s’agit plutôt de cacher le lien avec l’identité publique très visible de l’expéditeur et du destinataire. »

Vitalik Buterin

Selon lui, cette méthode permettrait « d’envoyer un ERC721 à ‘italik.eth’ que je peux voir, sans que personne d’autre puisse voir que vitalik.eth a reçu un ERC-721 ».

Une approche qui est encore plus facilement réalisable via l’utilisation d’un smart contract wallet. Une variable reste à élucider. Comment financer l’adresse furtive sans l’exposer au grand jour ?

« Le défi qui reste à relever est de trouver comment payer les frais. Le mieux que j’ai pu trouver est le suivant : si vous envoyez un ERC7-21 à quelqu’un, envoyez également suffisamment d’ETH pour payer les frais 5 à 50 fois pour l’envoyer plus loin. Si vous recevez un ERC7-21 sans assez d’ETH, alors vous pouvez envoyer quelques ETH avec Tornado Cash pour maintenir la chaîne de transfert en cours. »

Vitalik Buterin

L’anonymat dans les cryptos : le cas de Tornado Cash

Cette proposition survient en parallèle avec une recrudescence des débats concernant l’anonymat. En effet, l’outil d’anonymisation Tornado Cash est depuis peu dans le viseur du Trésor américain. En fait, ce dernier accuse le service Tornado Cash d’avoir permis le blanchiment de plus de 7 milliards de dollars. Argent appartenant notamment au groupe de hacker nord-coréen Lazarus

Celui-ci a également établi une liste noire des adresses ayant interagi avec le protocole Tornado Cash et dont les activités étaient potentiellement illicites. Par la suite, l’entreprise Circle, à l’origine du stablecoin USDC, a décidé de geler 75 000 dollars en USDC sur des adresses appartenant à des utilisateurs de Tornado Cash. 

Circle a décidé de geler 75 000 dollars en USDC sur des adresses appartenant à des utilisateurs de Tornado Cash.
Banteg présente 75 000 USDC gelés par Circle – Source : Twitter

Autant d’évènements qui ont relancé le débat autour de l’anonymat et de la vie privée. En effet, comme l’a souligné 0xNoe sur Twitter, il faut éviter l’amalgame entre volonté d’anonymat et activités illicites. 

La recherche d'anonymat n'implique pas le recours à des activités illicites, selon Noé G
Noé G affirme que la recherche d’anonymat n’implique pas le recours à des activités illicites – Source : Twitter

Cette tentative de surveillance généralisée semble même s’être étendue jusqu’aux portes de GitHub. En effet, le compte de l’un des co-fondateurs de Tornado Cash a été suspendu par la plateforme.

Pas nécessairement envie de secouer la tête dans tous les sens en vociférant « No futur !! » ? Vous pouvez aussi faire le choix de la tranquillité et vous immerger dans le monde des cryptomonnaies en douceur en venant échanger vos premiers bitcoins sur la plateforme FTX. En vous inscrivant sur FTX via ce lien commercial au JDC, vous bénéficierez en outre d’une réduction à vie sur les frais de trading.

Renaud H.

Ingénieur en software et en systèmes distribués de formation, passionné de cryptos depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

Recevez un condensé d'information chaque jour