Arabie Saoudite : les cryptomonnaies sont soudainement « illégales dans le royaume »

Trading du CoinTrading du Coin
0
(0)

Il n’aura pas fallu 5 ans, en fait il n’aura même pas fallu une année entière, pour que l’Arabie Saoudite et son agence monétaire change d’avis comme de chemise quant à la régulation des cryptomonnaies : alors qu’en octobre 2017 l’Agence Monétaire Saoudienne (SAMA) n’envisageait pas nécessaire de réguler les cryptomonnaies, la régulation est tombée. Et quelle régulation : l’interdiction pure et simple des cryptomonnaies !

C’est un revirement à 180° dans ce pays où les crypto-investisseurs ne doivent plus savoir où donner de la tête. Alors que dans la région, l’Iran et l’Irak s’étaient montrés ouvertement hostiles au trading des cryptomonnaies, c’est un tournant inattendu pour l’Arabie Saoudite, un pays qui organisait encore en mai dernier un «bootcamp Ethereum» !

Une interdiction claire et sans appel des cryptomonnaies

Citée par Blockmanity, l’Autorité monétaire saoudienne a déclaré dans un communiqué officiel :

« Les monnaies numériques, y compris, par exemple, mais sans s’y limiter, les bitcoins, sont illégales dans le royaume et aucune partie ou individu n’est autorisé à utiliser de telles pratiques. »

Le prétexte avancé par la SAMA pour rendre illégal le trading de cryptomonnaies est leur volatilité et le risque élevé qu’elles représenteraient pour les investisseurs.

Comme le fait remarquer Bitsonline, on se demande surtout si cette nouvelle interdiction ne soulève pas plutôt la question de savoir si de riches Saoudiens n’auraient pas utilisé les bitcoins, les ethers, ou même les dogecoins, pour déplacer leur patrimoine vers des endroits où les enquêteurs du gouvernement ne peuvent pas l’atteindre. Ce changement d’attitude vis-à-vis des cryptomonnaies semble en tout les cas radical, cela ressemble à une volonté de mise à mort des cryptos, alors que le pays était l’un des plus tolérants en la matière au Moyen-Orient.

La répression des cryptomonnaies en Arabie Saoudite devient donc l’une des plus sévères au monde, car même des pays hostiles aux cryptos ne les ont pas complètement bannies et rendues illégales, comme vient de le faire le royaume saoudien.

Sources : Blockmanity ; Bitsonline ; CoinTelegraph || Image from Shutterstock

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
plus récent plus ancien Le plus populaire
Laroche
Invité
Laroche

Tout est interdit en Arabie Saoudite alors les cryptomonnaies ne doivent pas faire exception ! Les pétrodollars gouvernent et rien ni personne ne doit contester leur monopole. Il est même étonnant que les Saoudiens aient mis autant de temps à interdire le Bitcoin et C&. Mais bon, quand les Saoudiens serrent la vis, ils ne le font pas à moitié. Demandez aux Yéménites ce qu’ils en pensent !