Comment acheter du Chainlink (LINK) ?

Accueil » Guides Crypto » Acheter Cryptomonnaie » Comment acheter du Chainlink (LINK) ?

Comment acheter ses premières cryptomonnaies ? Difficile de savoir où donner de la tête lorsqu’on débute. Pas de panique jeunes matelots, la Boussole JDC, célèbre crypto-navire, ayant affronté de nombreuses crypto-mers déchaînées, sera votre guide du jour. Nous allons vous accompagner dans vos premiers pas, et ce même si vous n’avez pas le pied marin. Vous allez voir, le processus n’est pas si compliqué ! Dans cet article nous mettons le cap sur une crypto méconnue et pourtant au combien utile aux développeurs, le LINK. Quel est donc ce token ? Comment s’y prendre pour acheter du LINK ? Quel exchange est le plus adapté ? En route, moussaillons, c’est parti pour notre aventure crypto !

Quelle plateforme crypto est la plus simple et pratique ? Laquelle a le moins de frais ? Quelles sont leurs avantages et inconvénients ? Quand on débute, le choix n’est pas facile.

La plateforme n°1 d’achat et de vente de cryptos c’est Binance. C’est celle qui est la plus utilisée à l’heure actuelle. Grâce à sa version Lite, elle est adaptée aux débutants et simplifie les actions d’achat et de vente de cryptos. Par ailleurs, Binance propose par ailleurs un très grand choix de cryptomonnaies et de services comme le cashback et le staking.Sa principale plateforme concurrente, FTX est plutôt orientée trading. Si vous souhaitez acheter et vendre activement vos cryptos, c’est sans doute cette application qui est la plus appropriée. Mais le choix de cryptomonnaies y est plus limité.

Sachez que sur ces applications, vous pouvez échanger vos euros contre des cryptos, et inversement, quand bon vous semble, en quelques secondes. Les plateformes KuCoin, Ascendex, Swissborg, ou encore Crypto.com proposent un service similaire. Certaines vont proposer de toucher des rendements en déléguant vos cryptos. D’autres vont vous donner accès à une carte bancaire vous permettant d’obtenir du cashback sur vos achats du quotidien.

Chaque plateforme possède une interface et des fonctionnalités qui vous plairont plus ou moins selon vos goûts. Pour vous décider, le plus simple est encore de définir vos critères et de tester quelques-unes d’entre elles. Vous trouverez tous les liens d’inscription ci-dessous.

PlateformeDépôt min.FraisMéthode de paiementCTA
Binance15€ par carte1,8% par carteCarte et Virement SEPAAchetez du LINK sur Binance
FTX1€ par carte bancaire2,9% par carteCarte et Virement SEPAAchetez du LINK sur FTX
Ascendex30€ par carte et virement SEPA1,99% par carte0% par virement SEPACarte et Virement SEPAAchetez du LINK sur Ascendex
Swissborg1€ par virement SEPA0% par virement SEPAVirement SEPAAchetez du DOT sur Swissborg
Crypto.com0,5€ par carte2,99% par carte0% par virement SEPACarte et Virement SEPAAchetez du LINK sur Crypto.com
KuCoin40€ par carte1€ par virement SEPA3,3% par carte0% par virement SEPACarte et virement SEPAAchetez du LINK sur KuCoin
Coinbase1,99€ par carte1,49% par carte0,15€ par virement SEPACarte et Virement SEPAAchetez du LINK sur Coinbase

Le LINK est le token du projet Chainlink. Ce projet permet de fournir un service d’oracle. C’est-à-dire qu’il permet aux applications blockchain codées à l’aide de smart contracts de récupérer des informations extérieures à leur blockchain. Ce qui ne leur était pas possible avant Chainlink. Ces informations externes peuvent être de toute sorte, la valeur d’un cours du CAC 40, le vainqueur d’une compétition, une date historique…

Le cours du LINK est passé de 10$ en octobre 2020 à près de 50$ en mai 2021, soit en moins de huit mois. Le cours est bien sûr redescendu depuis. Rappelons-le, les cryptos, c’est très volatile !

Comment s’y prend-t-on pour acheter du LINK ? Vous allez voir, c’est très simple, nous allons utiliser Binance. Cette plateforme est facile d’utilisation et propose notre fameux token LINK à l’achat et à la vente. C’est parti pour notre premier achat de Chainlink !

Une solution simple pour se procurer du LINK consiste à effectuer l’achat par carte bancaire. Par contre, des frais de service pouvant aller jusqu’à 3,5% sont prélevés.

Mais, il existe plusieurs solutions pour éviter ces frais. Notamment le dépôt d’euros via carte bancaire et le dépôt SEPA.

Pour le dépôt via carte bancaire, il vous sera prélevé 1,8% de frais de services. En revanche, pour le dépôt SEPA, seulement 1€ vous sera prélevé pour la transaction, peu importe le montant envoyé.

Pour une somme de 100€, entre 1€ et 1,8€ de frais, cela ne fait pas une grande différence. Vous allez me dire, autant choisir le dépôt via carte bancaire, c’est plus rapide.

Mais pour de plus gros montants, il n’y a pas à réfléchir, le dépôt SEPA est de loin le plus intéressant. Vos euros se retrouveront sur votre compte Binance sous un délai traditionnel de 1 à 3 jours ouvrés. De plus, si votre banque le permet, vous avez la possibilité d’effectuer un virement instantané. Dans ce cas, vos euros arriveront sur votre compte en quelques secondes ou minutes.

Une fois vos euros déposés sur votre compte Binance, la solution la moins coûteuse pour changer vos euros en LINK consiste à accéder à l’interface de trading. Il suffit d’aller dans l’onglet Trader puis Marchés.

Ensuite, il faut taper « LINK » dans la barre de recherche et cliquer sur celui-ci.

Ça y est, vous êtes prêts à devenir un fin trader ! Vous allez voir, il n’y a rien de compliqué. Le LINK peut être acheté à l’aide d’un grand nombre de cryptomonnaies comme le BTC ou l’USDT (un stablecoin dont la valeur est indexée sur le dollar) et même de l’euro (EUR). Vu que vous disposez désormais d’euros, sélectionnez donc la paire LINK / EUR.

Vous pouvez ensuite exécuter un ordre simple d’achat au marché en indiquant le montant de LINK en euros que vous voulez acheter. Grâce à cette méthode vous profiterez de frais de transaction nettement moins élevés (0,1%, voir 0,075% si vous possédez du BNB, le token utilitaire de Binance). Nous sommes loin des 3,5% de frais d’un achat par carte bancaire.

Apprendre à utiliser Binance c’est bien, mais pourquoi ne pas tester une autre plateforme, juste pour comparer ? C’est ce que nous allons faire et pas plus tard que tout de suite. Nous allons jeter un œil au principal concurrent de Binance, à savoir FTX. En avant, crypto-navigateurs ! Vous allez voir, c’est le même principe.

Tout d’abord, comme sur Binance, il va falloir déposer des euros sur FTX. Et de nombreuses solutions existent également sur cette plateforme. Pour en avoir un aperçu, il suffit d’aller sur votre Portefolio, de rechercher « eur » puis de faire « Deposit ».

La première option est le dépôt via carte bancaire, comme sur Binance. Pour cela, il faut cliquer sur Credit or Debit Card. Il existe également un bouton « Card Deposit » pour un accès direct. Celui-ci est encadré en vert dans la vue du dessus. Après avoir indiqué les coordonnées de votre carte bancaire, vous aurez alors la possibilité de déposer des euros qui seront automatiquement convertis en USD.

En revanche, les frais de service sont relativement élevés. 2,9% de la somme déposée. C’est le coût de la simplicité.

Mais afin d’éviter ces frais, nous allons comme sur Binance utiliser d’autres solutions, et notamment le dépôt SEPA.

Il est possible d’effectuer un dépôt SEPA instantané « Real-Time Bank Transfer » si votre banque le permet. Sinon, choisissez « SEPA Transfer », vos euros envoyés se retrouveront sur votre compte FTX sous un délai traditionnel de 1 à 3 jours ouvrés.

Une fois vos euros déposés sur votre compte FTX, la solution la moins coûteuse pour acheter des cryptos est la même que sur Binance. Il faut utiliser l’interface de trading.

Tout d’abord, la première étape consiste à transformer vos euros en dollars car les achats cryptos sur FTX se font uniquement en USD. Pour cela tapez dans la barre de recherche « eur » puis sélectionnez la paire eur/usd. Ensuite, sur la droite, il faut aller dans « Sell EUR », choisir « Market order » puis indiquer le montant que vous voulez convertir en USD. Et enfin, validez.

Une fois vos euros converti en dollars, il faut taper « LINK » dans la barre de recherche et cliquer sur la paire LINK/USD. Ensuite, restez sur l’onglet Buy LINK, sur la partie droite de l’écran puis choisissez « Market order » et indiquez le montant en USD que vous souhaitez acheter. Il n’y a plus qu’à valider, vos LINK sont dans votre poche !

Une image contenant texte

Description générée automatiquement

En utilisant cette technique, les frais prélevés pour la transaction sont très faibles (0,07%). Nous sommes loin des 2,9% de tout à l’heure. Comme sur Binance, si vous faites des achats réguliers, cela vaut le coup de faire quelques manipulations supplémentaires.

Nous savons désormais comment acheter du LINK sur deux plateformes différentes. Toutes les autres plateformes possèdent un fonctionnement similaire. Mais n’est-ce pas risqué d’acheter des cryptos et plus particulièrement du LINK ? Je vous le confirme, dans tout investissement, il y a une part de risque. C’est comme acheter des actions mais en plus volatile. C’est un pari sur l’avenir du secteur.

Le LINK comme précisé au début de ce tutoriel est tout bonnement indispensable pour l’écosystème crypto. Par conséquent, elle est très connue de la communauté. Elle fait partie des cryptomonnaies les plus capitalisées et est disponible sur beaucoup de plateformes. Chainlink, c’est un système d’oracles décentralisés et du premier projet ayant proposé ce type de services. Il est donc le plus répandu parmi les applications cryptos.

En revanche, rien n’assure que malgré son utilité le token LINK ne soit pas remplacé par une autre cryptos, de l’Ethereum par exemple. Ou que les applications puissent un jour se passer de ses services d’une manière ou d’une autre.

Il est donc important de se renseigner et de peser le pour et le contre avant tout achat. Par ailleurs, lorsque vous décidez d’acheter une cryptomonnaie, il est recommandé de prévoir à l’avance le capital que vous souhaitez investir et de le diviser en plusieurs portions afin d’appliquer une stratégie de type DCA (dollar cost average). Cette technique va vous permettre de moyenner votre prix d’achat. Cette même technique est recommandée au moment de vendre vos cryptos, afin de moyenner votre prix de vente.

Le projet à l’origine de Chainlink est né en 2014 sous le nom SmartContract.com. Son objectif était déjà défini à l’époque : créer une connexion entre les smart contracts imaginés sur Ethereum et les données de notre environnement extérieur. En effet, les smarts contracts permettent d’implémenter des applications sur la blockchain mais ne disposaient jusqu’alors d’aucun moyen de lire des données situées ailleurs que sur la blockchain. Chainlink a réussi ce tour de force permettant ainsi au application de récupérer tout type d’information comme les résultats de compétitions ou de pari sportifs, des données météo ou historiques, des valeurs de cours de cryptos…

La société a imaginé un système d’oracles décentralisés permettant de récupérer les informations depuis plusieurs sources situées à l’extérieur de la blockchain puis de les rapatrier. La société, renommée SmartContract Chainlink Ltd, a réussi à récolter des fonds via une ICO en septembre 2017, donnant par la même occasion naissance au token LINK.

Le token LINK est utilisé pour payer les frais du réseau.

Peut-on acheter du LINK via Paypal ?

Peu d’exchanges permettent d’acheter des cryptomonnaies via Paypal, du moins en Europe. Néanmoins, il est possible de passer par des plateformes d’échange P2P comme Paxful. Par ailleurs, Coinbase vous permet de retirer vos cryptos vers votre portefeuille Paypal. Mais Coinbase ne vous permet pas d’acheter directement via Paypal.

Peut-on acheter du LINK de manière anonyme ?

La réglementation se fait de plus en plus sévère dans le domaine des cryptomonnaies notamment et devrait se durcir encore dans les années à venir. La tendance n’est donc pas à un plus grand anonymat. Les plateformes d’échanges centralisées imposent désormais lors de l’inscription un KYC et la fourniture de données personnelles. Ce faisant, ils établissent le lien entre un compte créé et une personne physique. Ce dispositif bien que contraignant est très utile pour lutter contre la fraude et le blanchiment. Quelques plateformes comme KuCoin permettent toutefois d’effectuer des achats et des ventes sans KYC dans une certaine limite.

  • Ou stocker ses LINK ?

Plusieurs moyens sont à votre disposition pour stocker vos LINK.

  1. Laisser ses tokens LINK sur la plateforme d’échange. En effet, des plateformes comme Binance, FTX ou Coinbase sont très sécurisées. Cela représente peu de risques de laisser ses cryptomonnaies sur ces échanges. Il faut toutefois accepter une contrepartie notable : les cryptomonnaies présentent sur ces plateformes ne sont pas détenues par vous mais par l’exchange. S’il se produit un hack ou une impossibilité de retrait pour une quelconque raison technique, vous ne pourrez rien retirer.
  1. Retirer ses LINK dans un portefeuille physique ou hardware wallet. Un bon exemple est la clé Ledger. Celle-ci vous assure la propriété de vos cryptomonnaies. Une fois vos LINK sortis des échanges et détenus sur une clé (ou wallet), vous en êtes le seul détenteur.
  • Comment sécuriser ses LINK ?

Si vos tokens LINK sont sur une plateforme d’échange, la Boussole vous conseille d’activer une authentification à deux facteurs sur votre compte. Celle-ci peut se faire via une application dédiée comme Google Authenticator par exemple, accessible via votre mobile. Ainsi, à chaque connexion, un code accessible uniquement depuis votre portable et généré aléatoirement vous sera demandé.

Si vos LINK se trouvent sur un hardware wallet de type Ledger, alors ils sont déjà à l’abri par le simple fait de se trouver inaccessibles depuis internet. Il faudra alors au voleur votre Seed Phrase pour y accéder. La Seed Phrase est la phrase secrète fournie à l’installation du hardware wallet et que vous seul connaissez.

Le meilleur moyen d’acheter Chainlink est sans aucun doute de passer par Binance. Le LINK est une cryptomonnaies très répandues sur les plateformes d’achat et de vente de cryptomonnaies. De nombreux moyens sont donc à votre disposition afin de vous en procurer. En tant que débutant, il est souvent difficile de savoir par où commencer lorsque l’on souhaite acheter sa première cryptomonnaie. Vous disposez désormais, grâce à ce petit tutoriel, de deux moyens détaillés pas à pas pour vous en procurer. Il ne vous reste plus qu’à passer à la pratique ! Vous pouvez également tester d’autres plateformes et d’autres fonctionnalités afin de trouver la solution qui vous semble la mieux.

Vous voyez, l’achat de cryptos ce n’est pas sorcier finalement. De nos jours, tout est fait par les plateformes d’échanges pour que le processus soit simplifié au maximum et ainsi faciliter l’adoption. Le choix de plateformes est désormais très large afin de satisfaire le plus grand nombre. Vous êtes désormais fin prêts à partir à l’aventure ! Votre Boussole JDC favorite vous abandonne ici et vous souhaite bonne chance dans vos nouvelles aventures cryptographiques.

Benjamin L.

Issu d’une formation d’ingénieur, j’ai découvert le monde des cryptomonnaies en 2020. Je me suis rapidement passionné pour cet univers en pleine expansion au sein duquel se développent les innovations de demain. J’espère, au travers de mes articles, entraîner le plus grand nombre dans cette fabuleuse aventure.

Recevez un condensé d'information chaque jour