Mt.Gox

Piratage de MtGox : une solution pour récupérer 200 000 bitcoins (2 milliards de dollars) ?

Trading du CoinTrading du Coin

Le piratage de sinistre mémoire de l’exchange  MtGox a beau remonter à mars 2014, les effets de cet énorme détournement de 850 000 bitcoins continuent à se faire sentir aujourd’hui.

Dans ce dossier où des armées d’avocats et la ronde des cours de Justice à travers le monde ont depuis bien longtemps remplacé les investisseurs et les places de marchés, un nouvel acteur souhaite faire entendre sa voix

Le cabinet d’avocat russe ZP Legal affirme en effet connaitre un moyen qui permettrait aux victimes du hack historique de potentiellement récupérer près de 200 000 BTC….Mais si la promesse est séduisante, les choses ne se présentent pas sous les meilleurs auspices !

De MtGox à BTC-e, les péchés originels

S’il est une blessure encore à vif dans la communauté, c’est bien celle-là : Le piratage début 2014 du plus gros exchange de bitcoins de l’époque et la perte, dans des conditions qui demeurent encore floues aujourd’hui, de 850 000 Bitcoins. Inutile de revenir en détail sur cet événement, tant il fait désormais partie intégrante d’une forme de mythologie du secteur. De la personnalité de son Président d’alors Mark Karpeles, jusqu’aux fluctuations du marché que la revente des BTC retenus depuis par la justice japonaise est supposée provoquer, MtGox s’est éteint il y a 5 ans, mais demeure dans tous les esprits aujourd’hui.

Si des centaines de milliers de BTC se sont alors égaillés dans la nature, le cheminement d’une partie des flux crypto avait cependant pu être déterminé. En effet, certaines plateformes étaient rapidement mises à profit pour « blanchir » les bitcoins escamotés, notamment par le biais de service de mixage, rendant leur origine difficile – voire impossible – à déterminer. Ce sera notamment le cas du tout aussi tristement célèbre site BTC-e, à l’époque dirigé par le sulfureux Alexander Vinnick qui, déjà réputé pour avoir été le plus grand blanchisseur de fonds crypto de la décennie, ne boudera pas son plaisir pour recycler une grande partie du butin (le tout finissant en chasse à l’homme géante à travers le monde).

De rebondissement en coup de théâtre, c’est aujourd’hui qu’intervient l’initiative du cabinet d’avocat ZP Legal qui pense être en mesure de récupérer un beau paquet de Bitcoin….En faisant pression sur les utilisateurs d’alors de BTC-e !

Les avocats du crypto-diable

La thèse du cabinet moscovite est simple : il est possible de récupérer près de 200 000 des BTC piratés en allant tout simplement frapper à la porte des « clients » de BTC-e ayant bénéficié des fruits du méfait, en mettant en avant le fait qu’un bon accord transactionnel vaudra toujours mieux qu’un mauvais procès (spécialement en Russie).

C’est ainsi entre 1.7 et 2 milliards de dollars que l’équipe légale de choc se fait fort de récupérer, au bénéfice des victimes du piratage de MtGox.

C’est par la voix de Alexander Zheleznikov, l’associé directeur de ZP Legal qu’il est possible d’en apprendre un peu plus : L’intéressé souhaite représenter les victimes de MtGox qui le missionnerait, devant le Parquet russe auprès duquel il compte démontrer le lien entre MtGox, BTC-e, mais également l’échange russe en faillite WEX, avec les agissements de Vinnick en toile de fond (le cabinet prétend avoir déjà récupéré 1 million de dollars suite à la défaillance de WEX).

“Trop” facile ?

ZP Legal se fait très entreprenant dans ce dossier depuis au moins début 2019, date à laquelle le cabinet est rentré en relation avec les collectifs de victimes de MtGox et notamment le plus connu d’entre eux, Mt.Gox Legal.

Outre le fait qu’on qualifiera poliment les honoraires annoncés du cabinet de dissuasifs (entre 50 et 75 % des montants recouvrés + frais horaires, seulement dus en cas de succès), un problème plus ennuyeux se pose : des procédures judiciaires lourdes et complexes sont déjà en cours, notamment au Japon, impliquant de nombreux cabinets d’avocats, dans le cadre de procédure de recouvrement civile.

Ainsi, ouvrir un front pénal en Russie, sur la base d’éléments peu explicites, ne semble pas la meilleure idée du monde pour les légalistes déjà sur le dossier depuis des années. En outre, ces derniers trouvent les procédés de ZP Legal particulièrement cavaliers, voire relevant carrément du bon gros coup de bluff :

« Les avocats russes ont déclaré qu’ils ne divulgueraient pas de faits spécifiques sur l’affaire parce qu’une fois qu’ils les auront partagés, nous serons libres d’emmener les victimes vers un autre cabinet juridique. Flash info : c’est comme ça que fonctionne le marché des services juridiques. » Daniel Kellman, avocat en charge du dossier MtGox pour la principale association de victime

Ce ne serait pas la première fois qu’un acteur extérieur au dossier tente de s’y faufiler, l’appétit aiguisé par les montants en jeu. Nous évoquions par exemple il y a quelques semaines, une démarche un peu similaire émanant des Américains de Fortress (Soft Bank), qui se proposait de racheter les créances de dettes des victimes….au prix du BTC de 2014 !

Coup de poker intéressé ou véritable opportunité pour les victimes du hack historique, le séisme MtGox n’a en tout cas pas fini de faire trembler le secteur crypto… et de faire vendre toujours plus de hardwares wallets !

 

Hellmouth Banner
Crypto-enthousiaste, Polynésien de cœur vivant à Tahiti, Hellmouth Banner anime la page TahitiCryptomonnaies. "Après 10 ans dans le Pacifique Sud, je suis convaincu que les peuples du Pacifique Sud nous montrerons des chemins inédits à suivre, y compris dans les Nouvelles Technologies".

2
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
plus récent plus ancien Le plus populaire
Roméo
Invité
Roméo

Ces bitcoins c’est du grand n’importe quoi, c’est effrayant de voir qu’avec un simple piratage on peut voler l’équivalent de plus d’un million d’années de travail d’un salarié français moyen…

Anonyme
Invité
Anonyme

vous découvrez l’existence du vol à votre âge ? 😉