PDG de Goldman Sachs : L’avenir au Bitcoin ?

Trading du CoinTrading du Coin

Le PDG de Goldman Sachs – Lloyd Blankfein a récemment tenu des propos très positifs sur le Bitcoin. Les signes de l’acceptation des cryptomonnaies sont de plus en plus nombreux ces temps-ci, et la voix de Blankfein pourrait faire des échos.

Les baleines arrivent

On n’en finit plus de la mentionner, l’annonce du CME a propulsé le Bitcoin dans de nouvelles stratosphères. Si on peut s’attendre à une correction sous peu, on peut également se préparer à voir venir tous les revirements de positions de la part des grandes banques. Le premier a craquer avait été Lloyd Blankfein, qui avait il y a quelques mois évoqué le bitcoin en tweetant :

 

“Je réfléchis toujours au Bitcoin. Pas de conclusions, je n’approuve/rejette pas. Je sait juste que les gens étaient aussi sceptiques quand du papier à remplacé l’or.”

 

Un message plutôt positif donc, mais rien en comparaison de sa récente interview avec Bloomberg. Toujours sur la réserve, il a fait part de son intérêt, même s’il nie y avoir placé un quelconque investissement.

“J’ai beaucoup lu d’histoires, et je sais qu’il fut un temps où une pièce valait 5 $ si elle contenait 5 $ d’or. De nos jours, on a du papier soutenu par fiat… Peut-être que dans le nouveau monde, on aura quelque chose soutenu par le consensus. J’ai fini par apprendre au fil des années que beaucoup de choses que je n’appréciais pas s’avéraient très bien fonctionner. Je n’ai pas d’investissement dedans, mais je n’ai pas envie de le dénigrer. C’est pour cela que je me dis ouvert au sujet.” Lloyd Blankfein, PDG de Goldman Sachs

Goldman Sachs est actuellement en période d’enquête afin de lancer une éventuelle plateforme d’échange de cryptomonnaies. Ce pourrait être la première fois qu’une banque conventionnelle réglementée lance une bourse de devises numériques pour les traders et les investisseurs en général.

Un avis pas toujours partagé

Si Blankfein n’a jamais été des plus incisifs sur les cryptomonnaies, ça n’a pas été à l’accoutumée des autres grands banquiers d’y aller de main morte. On ne vous présentera en effet plus Jamie Dimon, PDG de JPMorgan, qui a régulièrement crié à l’arnaque. Plus récemment, nous avons eu le droit à Tidjane Thiam, PDG du Crédit Suisse, qui a qualifié le Bitcoin de bulle, et l’a jugé trop lié au blanchiment d’argent pour mériter son intérêt.

La tendance générale est cependant très encourageante, et on s’attend à voir de plus en plus de gros institutionnels se déclarer ouverts au Bitcoin, à l’image de l’annonce récente de ROFEX, qui a réagit en écho au CME.

Recevez tous les matins un résumé de l’actualité des dernières 24h du monde des cryptomonnaies.

Abonnez-vous sur YouTube : Journalducoin
Ajoutez-nous sur Twitter : @lejournalducoin
Upvotez-nous sur Steemit : @Journalducoin
Suivez-nous sur Facebook : @lejournalducoin

Source : Bloomberg

Pour soutenir le JDC, utilisez nos liens partenaires : Coinbase (10$ offerts), Changelly (pas d’inscription ni de vérification d’identité), Ledger Wallet (coffre fort crypto).

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne / 5. Nombre de votes :

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Avatar
Tombé dans le domaine des cryptomonnaies durant l’été 2017, je m’intéresse particulièrement aux projets novateurs et aux relations dans la communauté. Chasseur de scam à mes heures perdues, vous pouvez me retrouver tous les matins dans notre newsletter !

3
Poster un Commentaire

avatar
3 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
plus récent plus ancien Le plus populaire
trackback

[…] plus en plus de gros investisseurs se prononcent en faveur du Bitcoin, à l’image du PDG de Goldman Sachs, Lloyd Blankfein. Fatalement, l’intérêt du grand public augmente, et le prix par la même occasion. Il est […]

trackback

[…] La folle lancée du Bitcoin semble avoir été initiée par l’annonce du CME sur l’arrivée des contrats à terme. Depuis, de nombreux autres institutionnels se sont prononcés de façon favorable par rapport aux cryptomonnaies. C’est par exemple le cas de JPMorgan, ou de Goldman Sachs. […]

trackback

[…] Blankfein était déjà intervenu sans défendre ni condamner le Bitcoin, notamment a travers un tweet. […]