Ces millions en bitcoins appartiennent-ils au Hamas ? Israël veut en avoir le cœur net

La chasse aux wallets est ouverte – L’information a déjà été partagée en masse par de nombreux médias depuis que le ministère israélien de la Défense a ordonné la saisie d’une liste de wallets, incluant notamment Bitcoin (BTC), qu’il associe à des membres du Hamas. À l’inverse de ce que vous avez peut-être pu lire sur le sujet, les fonds n’ont pas encore été saisis. L’enquête est en cours.

L’anonymat toujours d’actualité

Le 7 juillet, Benjamin Gantz, le ministre israélien de la Défense, a signé un ordre de saisie de portefeuilles cryptos. Le gouvernement affirme que ces wallets sont liés à des membres du Hamas. Ils comprennent un certain nombre d’altcoins, mais la plupart des virements ont été reçus en USDT (Tether) et en bitcoins (BTC). En outre, de nombreuses adresses sont anonymes, tandis que d’autres ne sont associées qu’à de simples adresses e-mail.

C’est le site du National Bureau for Counter Terror Financing (NBCTF), qui affiche la liste des 84 adresses en question.

Extrait de la liste des portefeuilles saisis par le gouvernement israélien - Source : NBCTF
Extrait de la liste des portefeuilles saisis par le gouvernement israélien – Source : NBCTF

Le NBCTF attribue la plupart de ces portefeuilles à 7 ressortissants palestiniens qu’il associe au Hamas.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est CTA-SwissBorg-interets-ETH-Ethereum.png.

Elliptic mène l’enquête

La société d’analyse de la blockchain Elliptic a découvert que les adresses sanctionnées avaient reçu 7,7 millions de dollars en cryptomonnaies. Le cabinet a précisé que :

« Certaines adresses font partie de services plus vastes, et tous ces fonds ne peuvent pas être associés au terrorisme. Lors du calcul de ce chiffre, nous avons exclu les fonds envoyés à des adresses connues pour être utilisées par des services, tels que des exchanges pour recevoir des dépôts de plusieurs utilisateurs. »

Tom Robinson, co-fondateur d’Elliptic
Valeur des crypto-actifs saisis par le gouvernement israélien - Source : Elliptic
Valeur des crypto-actifs saisis par le gouvernement israélien – Source : Elliptic

Selon le co-fondateur d’Elliptic, certains portefeuilles seraient toujours actifs. Il a toutefois refusé de nommer les exchanges identifiés ou de préciser si Elliptic avait travaillé avec le gouvernement israélien pour retrouver les portefeuilles impliqués.

En ce qui concerne la propriété des wallets, l’ordonnance du ministère de la Défense stipule :

« Tout individu qui revendique la propriété de tout ou une partie de ces actifs peut faire ses réclamations et les soumettre par écrit au chef du National Bureau for Counter Terror Financing. »

Ce n’est pas la première fois que le Hamas est identifié comme utilisant les cryptos pour collecter des dons. Une ONG israélienne avait déjà voulu interdire l’utilisation de Coinbase par le Hamas en 2019. Par ailleurs En août dernier, le département américain de la Défense et le ministère de la Justice ont dévoilé une opération de saisie massive.

Amateur de Bitcoin et de crypto ? Une offre limitée vous permet ces jours-ci d’obtenir gratuitement jusqu’à 300€ en cryptomonnaies (sous réserve d’un dépôt minimum de 150€) ! Profitez de cette offre, tout en soutenant le travail du Journal du Coin en utilisant ce lien affilié pour vous inscrire sur la plateforme de référence Swissborg (voir conditions de l’offre sur le site officiel).

HIT9

Geek dans l'âme, je consacre mon temps à approfondir mes connaissances sur les nouvelles technologies en général, et les cryptos en particulier. J'écris désormais pour partager mes connaissances.

Commentaires

2 responses à “Ces millions en bitcoins appartiennent-ils au Hamas ? Israël veut en avoir le cœur net


bartzabel
Comment peut-on saisir un porte-feuille crypto ? Ça n'a pas de sens !
Répondre · Il y a 12 mois

Guillaume Arnoult
Et pourtant. Il est déjà arrivé que l'AGRASC ait saisi des colds wallets. Un certain nombre de ces adresses proviennent également d'exchanges qui collaborent avec la justice.
Répondre · Il y a 12 mois

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.


Recevez un condensé d'information chaque jour