HebdoCrypto

Hebdo Crypto #57 – les actualités de la semaine des cryptomonnaies

Trading du CoinTrading du Coin

L’actualité concernant les cryptomonnaies est en ébullition constante. Il peut arriver que des informations capitales se perdent dans le flux informatif quotidien, et que vous passiez à côté des points importants.

Ce format est là pour y remédier : nous revenons sur l’actualité de la semaine passée dans l’Hebdo Crypto, afin de récapituler les informations importantes et vous tenir informés de l’état du monde des cryptomonnaies.

🔬 Les immanquables du coin

Dans l’immanquable de cette semaine nous allons nous pencher sur l’article de Hellmouth Banner qui fait un état des lieux des réactions des différentes nations mondiales suite à l’annonce du Libra coin de Facebook.

Les pays interdisant Libra

La chine

Plutôt que de se joindre à la litanie actuelle contre Libra et son projet monétaire, en agitant le spectre du terrorisme et du blanchiment comme beaucoup d’autres, la Banque Centrale chinoise a pris acte de la démarche et n’y voit que la nécessité d’accélérer la mise en place de sa propre monnaie numérique nationale.

La Russie

L’expansion de cette monnaie privée serait de nature à perturber l’économie nationale. Cette position mérite toutefois d’être quelque peu tempérée, puisqu’à peine 48h plus tard, c’est Alexei Moisseev, vice-ministre des Finances de la Russie qui, dans le cadre de la volonté formulée par le Président Vladimir Poutine en début d’année de mettre en place un environnement adapté aux cryptoactifs, indiquait que Libra pourrait peut-être rentrer dans ce cadre.

Les nations réticentes

États unis

La posture des États-Unis face aux projets monétaires de Facebook est forcément ambivalente. En effet, la libre entreprise et la recherche d’innovation constituent pour la première puissance mondiale de telles valeurs cardinales, que la mise en place d’outils législatifs de contrainte et d’entrave est perçue comme un ultime recours. Les États-Unis s’acheminent donc au minimum vers l’imposition à l’entreprise californienne des conditions les plus draconiennes en matière de politique KYC et AML, et élaboreront vraisemblablement un package législatif dédié à Facebook .

La Grande-Bretagne

On s’en souvient Mark Carney, le directeur de la Banque Centrale avait été parmi les premiers grands argentiers à recevoir la visite de Mark Zuckerberg lui-même, ce dernier souhaitant lui présenter ce qui s’appelait encore alors le Global Coin. S’en étaient alors suivi des déclarations officielles plutôt favorables, le banquier considérant le concept comme pouvant offrir « des perspectives de paiements instantanés et gratuits », tout en anticipant les difficultés que poseraient les régulateurs.

La France

Ainsi, c’est pour ainsi dire au lendemain de l’annonce du lancement officiel de Libra que le Ministre de l’Economie Bruno Le Maire a tenu un discours d’une particulière fermeté : hors de question que le stablecoin de Facebook s’aventure sur les terres des monnaies souveraines !

N’hésitez pas à consulter l’article dans son intégralité pour voir les réactions dans le reste du monde : De la prudence à l’interdiction : tour du monde des réactions des Nations face à Libra

🗞 L’actualité en bref

Une faille qui a permis à des acteurs malveillants de valider n’importe quelle transaction sur le réseau district0x (DNT) a été découverte puis patchée. L’équipe du projet s’est montrée extrêmement réactive et il ne leur aura fallu que 24H pour appliquer une correction.

▶ Le politicien américain libertarien, Ron Paul, considère les cryptomonnaies comme étant une excellente idée. Selon lui le dollar ne va pas durer, reste à savoir qui prendra sa place.

Le CEO de la Fondation Libra, David Marcus, s’est prononcé devant le Congrès américain tentant tant bien que mal de défendre son projet face à une assemblée dubitative. Selon lui, Libra n’est pas conçue pour se substituer à un compte bancaire. 

Un projet de loi visant à interdire au GAFAM d’émettre une monnaie virtuelle privée serait en cours de rédaction. Cette loi toucherait les entreprises dont le chiffre d’affaires annuel dépasserait les 25 milliards de dollars. 

▶ Premiers échos du sommet du G7 Finance qui se déroule en France à Chantilly. Ainsi, le G7 annonce la création d’une task force concernant les monnaies numériques privées émises par les grandes entreprises.

▶ Cette semaine, la vidéo que nous avons sélectionnée est celle de @SquawkCNBC et la réponse qu’a donnée à un journaliste un membre du Congrès à propos de Bitcoin.

📊 Les métriques de la semaine

22, c’est le nombre de mineurs de bitcoins qui ont été arrêtés en Chine suite à un pic d’augmentation de la consommation électrique. En plus de miner illégalement, les auteurs des faits détournaient de l’électricité depuis le réseau principal avec du matériel volé.

1%, c’est la proportion des transactions Bitcoin s’effectuant sur le Dark Web. Le Dark Web représentait  7% des transactions BTC en 2012 selon l’étude de la société Chainkink.

5 milliards, c’est la quantité de Tether (USDT) qui ont été créés par erreur. Cette erreur devait à la base être un transfert de 50 millions pour la plateforme Poloniex qui souhaitait transformer 50 millions d’USDT sur Omni en ERC-20 Tron. 

9,5 millions, c’est le nombre de Stellar (XLM)800 000 $ – qui sera distribué par Binance sous forme d’airdrop. Les fonds sont issus du staking réalisé par l’échange en un an grâce aux portefeuilles de ses utilisateurs.

✉️ Le tweet de la semaine

Le tweet de la semaine revient à Eric Conner qui a regroupé les principaux résultats de recherches sur Ethereum 2.0.

 

Bonne semaine sur le Journal du Coin 😉

Renaud H.
Étudiant ingénieur en software et en systèmes distribués, crypto-enthousiaste depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

Poster un Commentaire

avatar