Stellar-terre-espace-1

Binance génère “sans savoir” 9,5 millions de Stellar (XLM) et va les distribuer en Airdrop

Trading du CoinTrading du Coin

Non, vous n’avez pas mal lu le titre, Binance va bel et bien distribuer pour 800 000 $ de Stellar Lumens. Ces XLM sont issus d’un staking “involontaire”, mais très heureux, du célèbre crypto-exchange.

Une histoire de staking passé inaperçu

Cette histoire, pour le moins inhabituelle, commence en août 2018, quand Binance décide de prendre en compte les recommandations de l’équipe du projet Stellar, pour modifier certains paramètres de ses hot wallets et cold wallets.

Mais manifestement, Binance n’avait pas conscience des gains en staking que ces recommandations allaient lui apporter.

Rappelons d’abord que Stellar est un réseau Proof-of-Stake (à preuve d’enjeu), et que le staking consiste notamment à récompenser les possesseurs d’une cryptomonnaie qui laissent leurs cryptos dans leur wallet sans les bouger (ils les “mettent en jeu” pour renforcer le consensus du réseau).

Binance explique sur son blog avoir “découvert”, la semaine dernière, que ce staking lui aurait généré 9 500 000 XLM sur ses wallets, en un peu moins d’un an.

Tournée générale de XLM !

Après cette découverte, manifestement inattendue, l’exchange de Changpeng Zhao a décidé :

  • de proposer à ses utilisateurs possédant des XLM de profiter de ce staking à l’avenir ;
  • de distribuer les 9,5 millions de XLM générés depuis août 2018 par airdrop, ce qui représente 800 000 dollars au cours d’aujourd’hui.

Il suffira de posséder au moins 10 XLM (0,84$) sur Binance pour profiter du staking et de cet Airdrop. Ils commenceront à être pris en compte dès ce samedi 20 juillet, avec une première distribution le 1er septembre. Cette première distribution correspondra à « 10 à 12 mois » (comprendre 10 à 12 fois) la récompense de staking normal.

Il est surprenant que Binance semble découvrir soudainement ces gains de staking, et rapidement certains ce sont demandés si l’exchange n’avait pas accumulé cette masse de XLM à l’insu de ses utilisateurs, avant de finalement se raviser et de partager le magot.

Pourtant, Binance distribue déjà en toute transparence les cryptos qui génèrent ce type de revenus. Que ce soit NEO, Ontology (ONT) ou Vechain (VET), la plateforme les crédite à leurs possesseurs.

Que cette “découverte” soit sincère ou non, la distribution de cet énorme Airdrop par Binance est bien réelle, un bon mea culpa !

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Poster un Commentaire

avatar