Hebdo Crypto #4 – Que s’est-il passé cette semaine dans le monde des cryptomonnaies ?

Trading du CoinTrading du Coin

L’actualité concernant les cryptomonnaies et les technologies de la blockchain est en ébullition constante. Il peut arriver que des informations capitales se perdent dans le flux informatif quotidien et que vous passiez à côté des points importants.

Ce format est là pour y remédier, chaque dimanche nous reviendrons sur l’actualité de la semaine passée dans l’hebdo crypto afin de récapituler les informations importantes et vous tenir informés de l’état du monde des cryptomonnaies.

Les immanquables du coin

Nous vous en parlions récemment, l’Union européenne a mis en place de nouvelles directives quant à la protection des données. Bien que cette nouvelle soit plutôt encourageante pour les citoyens européens, l’article 13 pourrait avoir un impact sur les systèmes blockchains. Il est stipulé dans le texte de loi que toute personne a :

« Le droit de demander au responsable du traitement l’accès aux données à caractère personnel, la rectification ou l’effacement de celles-ci. » article 13 2.B

Cet extrait menace l’écosystème crypto, car il est incompatible avec le caractère immuable des blockchains.

Nombreuses sont les controverses autour des plateformes d’échanges de cryptomonnaies et leurs pratiques. Ces institutions étant centralisées, leurs actions sur le marché sont difficiles à mesurer et souvent dissimulées. Gregory a mené l’enquête, pour chercher à savoir si les données des volumes sont manipulées. On découvre alors que 60% des échanges pratiqueraient ce type de méthode à des amplitudes différentes. Leur objectif étant de créer plus de volatilité sur des tokens définis afin de pratiquer du wash-trading.

Près de 60% des exchanges manipulent au moins 10% des paires listées ; dont 20% des exchanges pour lesquels toutes les données sont fausses

L’actualité du coin

Comme vous le savez, la Chine détient plusieurs leaderships dans le domaine des blockchains. Le plus important, le processus de création de bitcoins est détenu à 70 % par des pools chinoises. Le pays ne compte pas s’arrêter là,  depuis 2014 la Chine travaille en silence sur une cryptomonnaie étatiqueLe groupe de recherche chargé du projet a, en l’espace d’un an, déposé 41 brevets relatifs aux technologies blockchains. L’étude de ces brevets met en évidence la volonté de créer un système blockchain complet pour supporter leur cryptomonnaie étatique, mixte entre centralisation et décentralisation.

En plus de ce projet, la Chine fut le premier pays à mettre en place une agence de notation chargée de produire des rapports réguliers sur les projets cryptomonnaies. Un mois après la première publication, l’agence a rendu public son second rapport classant EOS à la première place. Ce choix reste controversé au regard des événements survenu au lancement du mainnet et aux récentes failles décelées dans le code de la crypto. Quant à lui, le Bitcoin, précédemment classé à la 13e place continue sa descente pour atteindre la 17e place.

La recherche chinoise autour des blockchains se développe également au niveau académique avec le lancement d’un Big Data and Blockchain Lab. Ce laboratoire alliera aux technologies blockchains des méthodes mathématiques qui : « joueront un rôle-clé dans de nombreux problèmes de base dans la technologie blockchain », selon Xiaoshan Gaoresponsable du centre pour les mathématiques de l’académie chinoise.

L’actualité en bref

  1. Facebook relance les publicités crypto, mais continue d’interdire les pubs d’ICOs.
  2. Au Québec, le prix de l’électricité pour les sociétés de mining augmente et passe de 0,06 $ à 0,15 $.
  3. BTCC, le premier échange chinois vend 49% de ses parts pour $18,73 millions à la société Value Convergence.
  4. Zcash (ZEC) réussit son hard fork « Overwinter » qui permet d’améliorer la performance des transactions non anonymisées.
  5. Huobi, le 3e échange en termes de volume cesse son activité au Japon suite aux nouvelles réglementations gouvernementales.
  6. BlockStream annonce la sortie de la version 0.6 de c-lightning, permettant entre autres la création de nœuds légers ne nécessitant pas de full-node Bitcoin.
  7. Selon la dernière étude de l’institution financière ING, l’intérêt du public pour les cryptos va doubler dans les années à venir.
  8. BitPico attaque le réseau Bitcoin Cash pour tester la décentralisation et la résistance du réseau.

Cette semaine est paru un nouvel épisode du podcast 21 Millions de Gregory Raymond, journaliste au magasine Capital. Dans ce numéro il reçoit, Claire Balva, dirigeante de Blockchain Partner, une start-up qui accompagne les entreprises à travers la technologie blockchain. Cet épisode est centré autour des ICOs, explication leur mode de fonctionnement, utilités et législation.

 

 

La citation de la semaine

Pierre PERSON, député LREM.

 

 « Il s’agit pour la France de rebondir, prendre un nouveau départ dans la course à l’innovation et devenir prospectrice dans le domaine des crypto-actifs. Les pouvoirs publics ont un rôle clé à jouer, en tant que premier soutien dans ce positionnement ambitieux. »

Pierre PERSON

Les métriques de la semaine

1 milliard de dollars, c’est le volume journalier des plateformes d’échange de cryptomonnaies Binance et oKEx, toujours en course pour la première place en termes de volume. Les deux plateformes ont passé la semaine au coude à coude, s’emparant chacune à leur tour de la première place. Il est fort probable que Binance arrive à creuser l’écart, une fois les pairs FIAT misent en place.

Deux fois plus d’argentc’est ce qu’investissent en moyenne les femmes indiennes dans les cryptomonnaies comparées aux hommes. Cependant, les hommes restent largement majoritaires en nombre d’investisseurs.

180 MH/s, c’est la hashrate annoncée pour le nouveau AntMiner E3 de Bitmain vendu 800 $ et prévu pour début juillet. Une nouvelle concurrence à laquelle les mineurs classiques, utilisant des cartes graphiques, auront du mal à faire face.

Bitmain Antminer E3.

La question des internautes : le hashgraph peut-il rendre obsolète la blockchain ?

Chaque semaine nous postons une annonce sur les réseaux sociaux (FacebookTwitterTelegram) afin que vous puissiez poser vos questions en rapport avec les cryptomonnaies. Une question sera sélectionnée et traitée chaque semaine dans l’Hebdo Crypto.

Théoriquement, le hashgraph est une technologie plus puissante et sécurisée que la blockchain. Elle permet un nombre très élevé de transactions par seconde, une sécurité accrue et des frais réduits. Cependant, la blockchain a une avance technologique de 10 années sur les hashgraphs et des milliards de dollars y sont investis.

Également, le caractère open source est un point important de la blockchain, permettant à quiconque de l’utiliser librement ou de participer à des projets déjà existants. De son côté, le hashgraph est une technologie brevetée dont l’utilisation nécessite une licence, réduisant ainsi l’aspect communautaire et accessible à tous. Comme de nombreuses technologies, il est possible que l’adoption très large des blockchains empêche les solutions hashgraph de se développer malgré des performances supérieures.

Bonne semaine sur le Journal du Coin 😉

PARTAGER
Renaud H.
Étudiant ingénieur en software et en systèmes distribués, crypto-enthousiaste depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici