BTC-ETF

Le « CXBTF » : un ETN Bitcoin suédois pour les investisseurs américains

Trading du CoinTrading du Coin

Alors que la SEC (Securities and Exchange Commission) doit bientôt rendre sa décision pour les 2 propositions d’ETF de ProShares le 23 août, que l’ETF des frères Winklevoss a été rejeté, et que la décision pour l’ETF Bitcoin VanEck-SolidX a été reportée en septembre, les investisseurs américains vont toutefois avoir une certitude : il vont pouvoir acheter des « bitcoins-papier » via un ETN suédois.

Bon, certes, il y a une légère différence entre un ETN (« Exchange-Traded Note », une note de crédit négocié en bourse) et un ETF (« Exchange-Traded Fund », un fonds négocié en bourse), mais le principe reste le même : les investisseurs américains vont pouvoir l’acheter facilement, comme n’importe quel indice. Ces notes sont conçues pour répliquer la performance d’un indice sous-jacent, un peu comme un tracker ETF. Mais contrairement aux ETF, qui ont comme sous-jacents des valeurs cotées, les ETN présentent un risque car ce sont des titres de créance adossés à une banque. Et la banque qui a émis ces ETN peut faire faillite.

C’est Bloomberg qui a annoncé la nouvelle : l’ETN, appelé Bitcoin Tracker One, est désormais coté en dollars américains sous le symbole CXBTF.

Ryan Radloff, le CEO de CoinShares – société gérant cet ETN – a déclaré à ce sujet :

« Tous ceux qui investissent en dollars peuvent désormais avoir accès à ces produits, alors qu’avant, ils n’étaient disponibles qu’en euros ou en couronnes suédoises (…) Compte tenu du climat actuel sur le front réglementaire aux États-Unis, il s’agit d’une victoire importante pour Bitcoin. »

En effet, cet ETN était déjà négocié depuis 2015 sur la version suédoise de la bourse du Nasdaq, mais pas en dollars US jusqu’ici. C’est une ouverture au marché américain qui sera une alternative pour les investisseurs du pays, en attendant qu’un ETF Bitcoin finisse par être accepté par la SEC américaine. Il reste que, ETF ou ETN, ce ne seront pas des vrais bitcoins, comme Nick Szabo et Andreas Antonopoulos, deux figures de la communauté Bitcoin, l’ont rappelé récemment en exprimant leur méfiance vis-à-vis des ETF.

Vous pouvez consulter notre article expliquant leur point de vue si vous le désirez, mais sinon, retenez une phrase aussi simple que pleine de sagesse d’Andreas Antonopoulos : « not your keys, not your bitcoins » (si vous n’avez pas les clés privées, vous n’avez pas de bitcoins).

Sources : Bloomberg ; AMBcrypto ; Bitcoin Magazine ; CoinTelegraph || Images from Shutterstock

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Poster un Commentaire

avatar