Tremble Ethereum ! Cardano (ADA) à la conquête de la parfaite décentralisation et des smart contracts

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

Ethereum n'a qu'à bien se tenir – Cela fait plusieurs mois que le Cardano (ADA) est revenu sur le devant de la scène, après plusieurs années de développement. Désormais actif sur le mainnet, ses équipes ne comptent pas s'arrêter en si bon chemin et dévoile ses plans concernant la décentralisation et le déploiement des smart contracts.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est CTA-SwissBorg-interets-ETH-Ethereum.png.

La décentralisation totale de Cardano prévue pour le 31 mars 2021

Les choses semblent s'accélérer du côté de Cardano. Après avoir dévoilé son mainnet en juillet dernier, puis le support du multi-coin en début mars, le réseau s'apprête à augmenter d'un cran sa décentralisation.

Sous le capot, Cardano est une blockchain dont le consensus est assuré par un consensus de proof of stake (PoS), baptisé « Ouroboros ». Dans le cadre du PoS, il est primordial que le réseau puisse choisir de manière aléatoire le validateur qui sera chargé de traiter les nouveaux blocs.

Concrètement, Ouroboros sélectionne un nouveau producteur « leader » toute les 120 h. Cette sélection se fait via un leadership nonce, généré en partie grâce aux précédents blocs créés sur la chaîne. Cependant, pour assurer une parfaite décentralisation, les blockchains en PoS doivent ajouter une partie aléatoire à la sélection du validateur.

Cette méthode s'apprête à évoluer, avec l‘apparition d'un transition nonce en plus du leadership nonce qui, cette fois-ci, sera généré grâce à l'entropie fournie par diverses sources externes imprévisibles. Il sera introduit lors de l'évènement « Cardano public assertion of randomness » qui se tiendra aujourd'hui, 31 mars.

L'objectif sera d'utiliser les sources d'aléatoires définies par Cardano, en plus de données fournies par la communauté, pour générer un transition nonce aléatoire de 256 bits, qui sera unique pour l'ensemble de la durée de vie du système.

Des smart contracts à portée de main

L'autre grande attente autour de Cardano réside dans le déploiement de la logique de smarts contracts. En effet, le réseau est présenté depuis plusieurs années comme un Ethereum killer. Mais en fin de compte, difficile de se mesurer au géant des smart contracts sans ces derniers.

Par conséquent, le fondateur de Cardano, Charles Hoskinson, a finalement dévoilé lors d'un live la date de déploiement de la fonctionnalité tant attendue que sont les smart contracts. Ils seront introduits via le hard fork Alonzo qui sera, dans un premier temps, disponible sur le testnet au cours du mois d'avril, afin de s'assurer que tout fonctionne correctement avant d'être déployé sur le mainnet.

Une fois les smart contracts déployés, Cardano sera enfin en mesure de se frotter à Ethereum. ADA disposera même d'un avantage de taille avec le proof of stake, qui pourrait rendre son futur ecosystème DeFi bien plus user-friendly que celui d'Ethereum.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est CTA-arret-BFM-achat-crypto.png.

Auteur

Ingénieur en software et en systèmes distribués de formation, crypto-enthousiaste depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

  1. guy loui dit :

    décentralisé avec 7 nodes ahahah

  2. Mike dit :

    Merci pour la capsule.
    Cardano est un superbe projet et de nombreux devs se sont intégrés au projet depuis 2020. Mais il reste peu véloce par rapport à ETH en terme de scalabilité. Là où ils annonçaient 1 millions de TPS, l’effectif tend + vers les 100 TPS (voire 1000 lorsque ce sera apparemment optimisé) et les smart-contracts réduiront certainement la donne.
    Le deuxième problème est le PoS, qui centralise la blockchain, il en sera de même avec ETH 2.0 qui va tirer un trait sur la décentralisation de sa blockchain et de sa sécurité, peu en parlent.

    Le vrai ETH killer est encore en dehors des radars et se nomme Conflux Network, un layer-1 regroupant ETH et BTC que vous connaissez très certainement en off et qui risque de révolutionner le genre… Son AMM layer-2 MoonSwap est aussi très intéressant et performant, scalabilité de 3000 à 6000 TPS, hautement sécurisé grâce à son architecture Tree-Graph, la possibilité de swaper avec 0 gas fees via Shuttleflow, le Kepler protocol qui arrive à grand pas pr le farming, sans oublier les NFT et son alliance récente avec Flow et Enjin.

    Un bulldozer à surveiller de près, une fois que l’on utilise, on ne le quitte plus…

    Bonne continuation et merci pour la capsule. 👋

  3. Juu54 dit :

    J’allais venir pour parler de Conflux Network mais aussi suprenant que celui puisse être, ça a déjà été fait 😜

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER