Cardano hard fork OBFT ADA

Cardano lance son mainnet et se met au staking

Trading du CoinTrading du Coin
5
(20)

Cardano devance Ethereum ? – À son lancement, la blockchain Cardano a été présentée comme un Ethereum killer. Celle-ci vient de franchir un nouveau cap, en déployant le hardfork Shelley et en mettant en place le staking avant Ethereum. Cependant, d’autres fonctionnalités fondamentales sont toujours manquantes.

Notre avis sur Cardano (ADA) »

Déploiement de Shelley sur le mainnet

Ça y est ! Après 2 longues années de développement, le hardfork Shelley a été déployé sur le mainnet du réseau Cardano.

Commencé en 2018, le projet est passé par différentes phases, dont le déploiement d’un testnet en avril dernier. Celui-ci avait rencontré un grand succès avec plus de 12 milliards de jetons ADA (1,4 milliard d’euros) mis en staking. En effet, contrairement aux testnets habituels, les fonds gérés étaient bel et bien réels.

Avec Shelley, le réseau Cardano introduit le Proof of Stake, marquant le début de la décentralisation du réseau. Ainsi, les détenteurs de ADA peuvent à présent mettre sous scellés leurs coins en vue de participer au processus de validation des transactions et être récompensés avec les jetons ADA nouvellement créés à chaque bloc.

Du staking pour tous

Le mécanisme de staking dévoilé par Cardano présente certaines spécificités. En effet, en plus de proposer un staking classique (où les utilisateurs bloquent une partie de leurs fonds pour valider les transactions) Shelley introduit le concept de skate pool.

Ainsi, un opérateur assez compétent peut mettre en place un service de staking et accepter les coins d’autres utilisateurs. Ce système de délégation permet aux détenteurs d’ADA non compétents de prendre part au processus de validation, moyennant des frais de gestion définie par l’opérateur.

Au moment du lancement, le réseau compte d’ores et déjà 444 stake pools. Ce nombre pourrait même franchir la barre des 1 000 pools qui permettront d’atteindre les valeurs observées sur le testnet. Le rendement annuel du staking d’ADA est actuellement estimé à 4,63 % annuel.

La route est encore longue pour Cardano

Comme nous l’avons vu, Cardano a souvent été présenté comme un Ethereum Killer. Le lancement du Proof of Stake quelques mois avant celui d’Ethereum pourrait bien valider cette théorie. Pourtant…

Le staking, c’est une chose. Cependant, la majeure partie des fonctionnalités inhérentes à Ethereum sont encore manquantes. C’est notamment le cas des smart contracts.

Pour le moment, ces derniers ne sont pas opérationnels sur Cardano. Il faudrait attendre la mise à jour Goguen, qui devrait arriver dans les mois à venir.

« C’est une réalisation monumentale, mais cela ne signifie pas que nous resterons inactifs. Nous attendons avec impatience la réalisation des phases Voltaire et Goguen de la roadmap Cardano, qui verra la mise en place cette année de solides dispositifs de gouvernance et de fonctionnalités de contrats intelligents. », Déclaration d’Aparna Jue, Chef de Produit chez IOHK. 

Espérons, pour les équipes de Cardano, que ces mises à jour verront bel et bien le jour en 2020, contrairement aux équipes d’Ethereum connues pour leurs retards incessants. Quoi qu’il en soit, le chemin sera encore long pour Cardano avant d’avoir un écosystème aussi développé que celui d’Ethereum.

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 5 / 5. Nombre de votes : 20

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Renaud H.
Étudiant ingénieur en software et en systèmes distribués, crypto-enthousiaste depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici