Europe et régulation crypto : OKX veut s’installer en France

OKX in Paris – La plateforme de cryptomonnaies OKX a annoncé son plan ambitieux de faire de la France sa plaque tournante régionale en Europe. Dans le cadre de cette stratégie de croissance, OKX confirme avoir fait une demande d’enregistrement PSAN et souhaite embaucher. L’entreprise basée aux Seychelles rejoint ainsi les nombreuses sociétés qui désirent l’approbation réglementaire de l’Autorité des marchés financiers (AMF) en France.

Demande de PSAN pour OKX auprès de l’AMF…

OKX a donc dévoilé sa nouvelle stratégie de développement internationale dans le cadre d’une interview auprès de nos confrères de Capital et a annoncé souhaiter conquérir le vieux continent en faisant de la France un hub crypto régional.

« Nous apprécions que la France ait déjà un régime pour encadrer les prestataires de services sur les actifs numériques (PSAN). Nous savons aussi que la France accompagnera les entreprises pour la transition vers le cadre européen MiCA. Et c’est pourquoi nous sommes particulièrement optimistes pour la France (…) Nous aimerions que la France soit notre point d’ancrage principal, mais nous ne méprisons en rien les autres juridictions européennes. »

Tim Byun, responsable Relations gouvernementales internationales chez OKX

De son côté, Jean-Noel Barrot, ministre de la Transition numérique et des télécommunications français, n’a pas caché pas son enthousiasme :

« Nous sommes ravis qu’OKX ait choisi la France pour étendre ses activités en Europe. »

>> Vous cherchez une plateforme crypto dûment régulée ? Inscrivez-vous sur Binance, et économisez 10% de frais (lien commercial) <<

… pour faire de la France un hub crypto en Europe

Toutefois, contrairement à ce que pense le ministre, ne nous emballons et gardons en tête qu’il ne s’agit que d’un dépôt de dossier. Même si les déclarations de Buyn ont confirmé que si le dossier est validé, la plateforme souhaite s’installer en France et embaucher au moins 30 employés à temps plein afin de faire de la France son centre en Europe, la partie n’est pas encore gagnée.

Le dépôt de la demande d’enregistrement marque une étape importante pour OKX, mais il faudra probablement jusqu’à six mois pour obtenir l’approbation. Cependant, avec le vote récent du règlement de l’UE sur les marchés des actifs cryptographiques (MiCA) par les États membres, les entreprises de cryptomonnaies qui ont obtenu l’approbation dans un pays de l’UE pourront opérer plus facilement dans l’ensemble du bloc.

Notons également qu’OKX n’est pas la première plateforme crypto qui fait le choix de la France pour s’installer en Europe. Binance en a fait de même, il y a quelques lois, par exemple, montrant une certaine attractivité de l’hexagone.

Attention tout de même et retenons que les agressions des régulateurs financiers US contre la cryptosphère battent leur plein aux Etats Unis ! La Securities and Exchange Commission (SEC) est particulièrement virulente et enchaîne les cibles parmi les projets cryptos. Dans ce contexte, l’Autorité des marchés financiers (AMF) prétend vouloir accueillir en France les crypto-sociétés exilées des USA certes. Cependant, là où l’on comptabilise 73 enregistrements PSAN, un premier agrément PSAN n’a jamais encore été accepté.

En France, au moins les choses sont claires ! Enregistrement auprès de l’AMF, statut de PSAN, la plateforme de CZ est dans les clous. Courez vous inscrire sur Binance, LA référence absolue des exchanges cryptos, et économisez 10 % sur vos frais de trading en suivant ce lien (lien commercial).

Magali

De simple lectrice en 2017 à rédactrice depuis janvier 2022, j'allie maintenant l'écriture à mes connaissances à travers mes articles pour Le Journal du Coin. Mon seul but est celui de vous informer sur l'univers de demain : celui de la blockchain, des cryptomonnaies, des NFT et du metaverse. Persuadée que Bitcoin est une révolution, j'entends participer à la vulgarisation de notre écosystème.

Recevez un condensé d'information chaque jour