Chute des cryptomonnaies : Coinflex, prochaine catastrophe de la CeFi en approche ?

La CeFi ne sait plus où se mettre – Le cours de Bitcoin (BTC) et d’autres cryptomonnaies ont enregistré une chute brutale, ces dernières semaines. Celle-ci a aussi bien impacté les investisseurs particuliers qu’institutionnels. Ainsi, après Celsius ou BlockFi, c’est au tour de Coinflex de se retrouver au cœur de la tourmente. 

Petit sur Coinflex et ses flexTokens

Coinflex est une plateforme d’échange de cryptomonnaies de type automated market maker (AMM). En parallèle, celle-ci propose également plusieurs actifs tokenisés, tels que le flexBTC, flexETH ou encore le flexUSD.

Coinflex est une plateforme d’échange de cryptomonnaies de type automated market maker (AMM). En parallèle, celle-ci propose également plusieurs actifs tokenisés, tels que le flexBTC, flexETH ou encore le flexUSD.
Coinflex est un AMM proposant divers actifs tokénisés

En pratique, ces actifs peuvent être créés en déposant le token qu’ils représentent sur la plateforme Coinflex. Par exemple, le flexUSD est un stablecoin adossé à l’USDC. Par conséquent, les utilisateurs peuvent déposer des USDC sur la plateforme pour créer des jetons flexUSD. De surcroit, le flexUSD permet à ses détenteurs de générer un rendement variable allant de 2 à 18% annualisé

Sans grande surprise, les rendements sont générés en prêtant les actifs déposés.

« Les jetons flexUSD génèrent des intérêts en prêtant les USDC (détenus en tant que réserves de CoinFLEX) dans des contrats sur le marché à terme perpétuel de la plateforme. »

Nous imaginons que vous voyez venir le problème. En effet, ce type de modèle bien que théoriquement viable, a montré ses limites, ces dernières semaines, du fait de la chute des marchés cryptos. 

Retraits sur Coinflex : la mode est à la suspension

Ce qui devait arriver arriva. Le 24 juin, Coinflex a annoncé la suspension des retraits sur sa plateforme. Par conséquent, les utilisateurs sont dans l’incapacité de retirer les fonds qu’ils avaient déposés sur Coinflex. 

Évidemment, Coinflex justifie cette suspension par les « conditions extrêmes du marché » enregistrées, ces dernières semaines. En fait, dans son annonce, la plateforme invoque des « incertitudes concernant une contrepartie »

Ni une ni deux, Coinflex désamorce la bombe. En effet, celle-ci ajoute que ladite « contrepartie » n’est pas le sulfureux fonds d’investissement Three Arrow Capital. Elle ajoute qu’il ne s’agit pas non plus d’un service de lending, faisant clairement référence à Celsius, BlockFi ou encore Babel Finance. 

« Pour confirmer, la contrepartie n’est pas Three Arrows Capital ou une quelconque société de prêt. Nous sommes convaincus que cette situation peut être réparée rapidement. »

Déclaration de Coinflex

Par la suite, la plateforme annonce revenir, le 27 juin, avec plus d’informations et envisage de rouvrir les retraits le 30 juin. Elle souligne tout de même que ces dates ne sont « que des estimations basées sur notre compréhension actuelle de la situation »

>> Vous cherchez une plateforme crypto solide ? Inscrivez-vous sur Binance (lien affilié) <<

Les plateformes de la CeFi tombent une à une

La récente chute du marché des cryptomonnaies a mis la lumière sur les pratiques risquées de nombreux acteurs de l’écosystème CeFi. Ainsi, comme le dit si bien Warren Buffett, c’est quand la mer se retire qu’on voit ceux qui se baignent nus.

En effet, tour à tour, divers services de la centralized finance (CeFi) se retrouvent dans la tourmente. Tout a commencé avec le prêteur Celsius forcé de bloquer ses retraits du fait d’un manque de liquidités engendré par des conditions de marchés défavorables. 

Celui-ci a été suivi de prêt par Babel Finance, forcé aussi de suspendre les retraits sur sa plateforme. La plateforme a par la suite démenti les rumeurs d’insolvabilité, en dévoilant avoir négocié avec ses créanciers, une stratégie permettant de réduire la pression de liquidités. 

Nos 2 compères ont rapidement été rejoints par le géant BlockFi, qui n’a pas suspendu les retraits. Cependant, ces derniers n’ont eu d’autres choix que d’obtenir un prêt auprès de la plateforme d’échange FTX afin de renflouer les caisses. 

De son côté, Sam Bankman-Fried, fondateur de FTX et Alameda Reseach se positionne en grand sauveur de l’écosystème. Effectivement, Alameda comme FTX multiplient les interventions pour aider les entreprises sur le déclin. Par exemple, FTX a récemment sorti BlockFi de la panade en lui accordant un prêt de 250 millions de dollars.

Les marchés tumultueux bousculent de grands acteurs du secteurs. Vous cherchez la sérénité d’une plateforme qui tient la route ? N’attendez plus pour vous créer un compte sur Binance, l’exchange Bitcoin et crypto de référence (lien affilié).

Renaud H.

Ingénieur en software et en systèmes distribués de formation, passionné de cryptos depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

Recevez un condensé d'information chaque jour