Le Japon délivre 11 licences à des plateformes d’échanges

Trading du CoinTrading du Coin

L’Agence japonaise des services financiers (FSA) a délivré des licences d’exploitation à 11 bourses de bitcoins.

Le Japon et le Bitcoin

Dans une annonce faite hier, le régulateur a confirmé les attributions de licences, qui font suite à une modification de la loi sur les services de paiement qui a rendu obligatoire l’enregistrement de toutes les bourses de cryptomonnaies auprès des autorités, avant la fin du mois de septembre. Adoptée en avril, la nouvelle loi a établi le Bitcoin comme moyen légal de paiement et a extrapolé des directives de sécurité pour les plateformes d’échanges.

L’octroi de licences impose certaines exigences aux places de marché, notamment des normes élevées en matière de cybersécurité, de ségrégation des comptes clients et de vérification de l’identité des clients.

Dix-sept demandes sont toujours à l’étude, tandis que douze entreprises ont fermé leurs portes lors de la publication du nouveau règlement.

Des plateformes travaillant main dans la main avec la FSA

Quoinel’une des 11 firmes à recevoir une licence – a déclaré dans un communiqué de presse qu’elle travaillerait aux côtés des régulateurs “pour un développement sain de l’industrie de la cryptomonnaie au Japon et à l’échelle mondiale”.

Un cadre de la FSA a déclaré, plus tôt cette semaine, qu’ils avaient l’intention de favoriser un “développement sain du marché” en travaillant avec les plateformes.

Le Japon est particulièrement proactif dans sa réglementation sur la cryptomonnaie. Les législateurs ont déjà déclaré que cela était dû à l’effondrement, du désormais célèbre, Mt Gox en 2014, qui a entraîné la perte de millions de dollars aux clients.

Cette nouvelle arrive dans un contexte de changements mondiaux radicaux pour l’industrie des cryptomonnaies. Plus tôt ce mois-ci, la Chine a interdit de manière générale les méthodes de collecte de fonds impliquant des ventes de jetons, ou offres initiales de pièces de monnaie (ICO), et les bourses locales de cryptomonnaies ont indiqué qu’elles cesseraient leurs activités sur le marché chinois après l’interdiction.

Abonnez-vous sur YouTube : Journalducoin
Ajoutez nous sur Twitter : @lejournalducoin
Upvotez nous sur Steemit : @Journalducoin
Suivez nous sur Facebook : @lejournalducoin

Source : coindesk

Pour soutenir le JDC, utilisez nos liens partenaires : Coinbase (10$ offert), Changelly (pas d’inscription ni de vérification d’identité), Ledger Wallet (coffre fort crypto).

PARTAGER
Romain
Cofondateur du Journal du Coin et crypto-addict depuis plusieurs années. J'aime partager ma passion et aider les nouveaux arrivants à évoluer dans cet univers. Vous pouvez me retrouver tous les lundis sur notre chaîne YouTube pour notre JTduCoin.

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici