Interdiction de Bitcoin en Russie – La banque centrale désavouée par le Ministère des finances

Interdit d’interdire – La Russie ne suivra donc probablement pas les pas de la Chine qui avait décidé de bannir Bitcoin et les cryptomonnaies de son territoire. Les institutions du pays ne parlent pas d’une seule voix, bonne nouvelle pour bitcoin (BTC), une défaite pour la banque centrale russe.

Interdiction de bitcoin et des cryptomonnaies : pas question, sous peine de retard technologique !

Ivan Chebeskov, directeur de la politique financière au sein du ministère des Finances en Russie, a décidé d’éteindre le feu allumé par la Banque de Russie qui préconisait d’interdire totalement l’extraction et le trading de cryptomonnaies.

Lors de la conférence crypto du 25 janvier 2022 de la banque centrale russe, Ivan Chebeskov a en effet indiqué être plutôt en faveur d’une régulation des cryptomonnaies plutôt que de leur interdiction.

« Nous devons donner à ces technologies la possibilité de se développer. À cet égard, le ministère des Finances participe activement à l’élaboration d’initiatives législatives en termes de réglementation de ce marché »

Il a notamment évoqué les inconvénients causés par une interdiction pure et simple du trading et du minage des cryptomonnaies. De telles restrictions mettraient selon lui, la Russie en retard par rapport à l’industrie technologique au niveau mondial.

>> Prêt à rentrer dans le crypto-game ? Swissborg vous attend et vous offre jusqu”à 100 euros (lien affilié)  <<

Croissance économique avant tout : ces hommes politiques russes dans le camp de bitcoin

Ivan Chebeskov est connu pour sa position en faveur des cryptomonnaies qu’il avait déjà défendues par le passé. Son parcours inclut d’ailleurs un passage au Texas, un Etat pro-bitcoin où il a fait des études.

Ivan Chebeskov fait donc baisser la pression exercée par la banque centrale sur le secteur privé. Le PDG de Telegram, Pavel Durov, avait exprimé son opposition à une restriction stricte pure et simple des cryptomonnaies. Il estimait que l’interdiction brandie par la banque centrale russe « détruirait un certain nombre de secteurs de l’économie de haute technologie ».

Ivan Chebeskov n’est pas le seul homme politique du pays à avoir rappelé la banque centrale à la raison. Vladimir Gutenev, président de la commission de l’industrie et du commerce de la Douma d’État, avait également défendu le minage de cryptomonnaies et les stablecoins adossés à l’or physique pour des intérêts bien évidemment économiques.

La Russie continue d’entretenir une relation compliquée avec les cryptomonnaies. La banque centrale semble pour le moment bien isolée dans sa volonté de chasser les cryptomonnaies hors du pays.

Pendant que de grandes manœuvres crypto s’exécutent à l’échelle de la planète, mettez en place votre propre stratégie d’investissement ! Pour vous y aider, une offre exceptionnelle vous attend : jusqu’à 100€ en cryptomonnaies offerts lors de votre inscription sur la plateforme Swissborg (lien affilié, pour un dépôt minimum de 50€)

Kallisté O'Sullivan

Courtière en assurance dans une autre vie, crypto-addict dans celle-ci ! Je vulgarise Bitcoin et la blockchain pour ma famille et mes amis depuis bien trop longtemps, il était temps de passer aux choses sérieuses

Recevez un condensé d'information chaque jour