Bitcoin ETF : BlackRock et Cantor Fitzgerald sont pessimistes

Collectionnez les articles du JDC en NFT

Collecter cet article

Nous vous en parlions en juillet, sans céder à l’exagération euphorique de certains médias : BlackRock, le grand fond d’investissement aux 6 000 milliards de dollars d’actifs, commençait à s’intéresser de près aux cryptos et à la blockchain. D’ailleurs, selon certaines rumeurs, BlackRock s’était rapproché de Coinbase au sujet d’un ETF Bitcoin. Toutefois, des propos de Larry Fink, CEO de BlackRock, viennent tempérer cet intérêt.

Pas d’ETF Bitcoin avant que le secteur soit « légitime » pour BlackRock

C’est lors d’une conférence organisée par le New York Times que le CEO de BlackRock, Larry Fink, a modéré l’enthousiasme présumé qu’accordait son groupe à l’arrivée d’un ETF Bitcoin signé BlackRock :

« Je ne dirais pas jamais – quand ce sera légitime, oui (…) En fin de compte, il devra être soutenu par un gouvernement. Je ne pense pas que les gouvernements le permettent, à moins qu’ils ne sachent où va cet argent ».

D’après CCN, Larry Fink s’est notamment dit préoccupé par le risque d’escroqueries, de blanchiment d’argent et d’évasion fiscale. Le CEO de BlackRock rajoute tout de même que :

« Nous croyons énormément à la blockchain (…) La plus grande utilisation de la blockchain sera dans les hypothèques, les demandes d’hypothèque, la propriété d’hypothèques – tout ce qui est laborieux à faire avec du papier [actuellement] ».

Cantor Fitzgerald ne voit pas non plus d’ETF BTC pour le moment

De son côté, Reggie Browne, celui qu’on appelle le « Godfather of ETFs » (le parrain des ETF), pense aussi qu’on ne verra pas d’ETF Bitcoin avant que le secteur des cryptoactifs ait un cadre réglementaire solide. Reggie Browne est le directeur des opérations ETF de Cantor Fitzgerald, une banque d’investissement qui aurait plus de 5 000 clients institutionnels.

Selon le Cointelegraph, Reggie Browne aurait ainsi déclaré, au sujet d’un ETF Bitcoin :

« Il est très difficile pour la [Securities and Exchange Commission (SEC)] de se faire à l’idée d’une approbation positive, car il n’y a pas encore de données… les marchés ne sont tout simplement pas là »

Ces déclarations, de deux dirigeants (très) influents dans le secteur des ETF, surviennent juste avant une importante prise de décision de la SEC, qui doit, ce 5 novembre, examiner des propositions de modifications de règles, dans le cadre de plusieurs demandes d’ETF Bitcoin (neuf en tout), qui avaient été d’abord refusées en août, avant qu’un réexamen soit finalement annoncé. Un pur hasard ou une volonté d’influencer la décision de la SEC ?

Rémy R.

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Commentaires

4 responses à “Bitcoin ETF : BlackRock et Cantor Fitzgerald sont pessimistes


Maurousset
Les blockchains n ont jamais été et ne seront jamais des monnaies mais simplement des instruments de traçabilité . très bien pour de la traçabilité pour gérer des stocks suivre des livraisons de colis par exemple. mais par définition ça ne peux pas être des monnaies . que tous ceux qui les définissent comme des prétendues monnaies commencent par prendre des cours d économie !!!.. certes toutes les mafias du monde pour soutenir et blanchir tous les trafics vous prétendent que ce sont des monnaies pour justement blanchir l argent des trafics. il y a à l autre bout de la chaine les naïfs qui se font escroquer leurs économies. sans oublier ceux qui manipulent les cours par spéculation pour plumer les petites gens . ..c est tout simplement le principe de la chaine d argent . il faut simplement mettre les choses à leur juste place. Quelle est la vraie valeur d un logiciel de traçabilité?: quelques centaines de dollars pour un petit logiciel, quelques dizaines de milliers de dollars pour un gros logiciels de gestion de livraison de colis pour Ups par exemple . Toute autre explication en dehors de celà n est que pur fantasme et grande naïveté. ....
Répondre · Il y a 6 ans

Lucas E.
C'est l'inverse en fait :)
Répondre · Il y a 6 ans

Max
C quoi une monnaie sinon un produit a quoi on a donné une valeur. Valeur garantie par un acteur de congiance comme une bansue centrale, un gouvernement. Si demain ces memes acteurs disent qu'une brindille d'herbe vaut 1ct alors ça vaudra 1ct. Maintenant le principe de la blockchain c'est quoi ? Éliminé les intemediaires que sont les banques centealed et les états. D'ou l'importance de la décentralisation. Si maintenant des acteurs economiques comme des commercants se mettent a accepter les crypto comme moyen de paiements on peut alors dire sans abuser que c une monnaie d'échange.
Répondre · Il y a 6 ans

Maurousset
c est exactement ça. il y a aussi les courtiers qui sont aussi les grands gagnants à chaque transaction et prétendent que ce sont des monnaies pour encaisser de grasses commissions d intermédiation. ....
Répondre · Il y a 6 ans

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.


Recevez un condensé d'information chaque jour