Wells Fargo interdit l’achat de cryptomonnaies par carte de crédit

Trading du CoinTrading du Coin
0
(0)

C’est en ce début de semaine que la deuxième plus grande banque mondiale en termes de capitalisation boursière (+260 Milliards $), Wells Fargo, a pris la décision d’interdire à ses clients d’acheter des cryptos avec leurs cartes de crédit.

Ce géant des services financiers basé à San Francisco avait déjà fait des siennes en 2016 avec la création de pas loin de 2 millions de faux comptes clients ouverts par ses employés, due à la pression constante des supérieurs hiérarchiques de la banque d’affaires.

Rester conforme envers les siens… sans grande originalité

La ribambelle de banques américaines TBTF (Too Big Too Fail) telle que Citigroup, Bank of America et JP Morgan Chase avait déjà adopté ces mesures restrictives en février dernier.
Quand un représentant de JP Morgan Chase avançait que la banque ne validerait pas les achats de cryptomonnaies à l’aide de cartes de crédit à cause de la très forte volatilité des marchés et des risques sous-jacents, Wells Fargo adopte dès à présent le même discours.

“Cette démarche représente la vision de toute notre entité bancaire ; l’entreprise Wells Fargo est consciente des risques multiples associés à cet investissement volatil”.

Finissant son discours par un clin d’œil à ses semblables, il rajoute : “cette décision est conforme à l’ensemble de l’industrie; nous continuerons à évaluer la question au fur et à mesure que le marché évolue”. Même phrase énoncée par un porte-parole de Chase lors d’un entretien avec CNBC le 1er Février…

Dés lors, les clients de ces banques devront se tourner vers d’autres services s’ils désirent acheter de la crypto avec des cartes de crédit.

Les grands services financiers, se seraient-ils concertés et parlés d’une seule et même voix ?

C’est dans ce déclin global du marché des cryptos que les mauvaises nouvelles déferlent. Après l’évaporation d’un volume proche des 42 milliards de dollars au cours du week-end dernier et la chute de près de 10 % du cours du bitcoin entre la semaine dernière et aujourd’hui, les choses semblent aller de mal en pis.

Et ça ne s’arrête pas là. Il semblerait en effet qu’il devienne de plus en plus difficile pour les investisseurs réguliers de profiter de la baisse actuelle. Outre la liste grandissante de banques américaines qui empêchent leurs clients d’utiliser les cartes de crédit pour ce type d’achat, le duopole actuel des réseaux de distribution (Visa & Mastercard) a décidé “à l’unanimité” d’augmenter les frais de transaction de 5% supplémentaires ; ceux-ci viendront vraisemblablement s’ajouter aux 4 % déjà existants.

Notons cependant que ce n’est pas la première fois que Wells Fargo adopte une attitude hostile à l’égard de cette industrie. En 2017, elle avait déjà coupé les ponts avec l’exchange Bitfinex. Ce dernier avait essayé malgré tout de maintenir l’accès aux services financiers utilisant alors une série de comptes tiers. Jetant l’éponge, Bitfinex décida qu’il était temps de rejoindre Noble Bank International, là où le climat est plus propice (et les taxes plus faibles): aux Caraibes !

Sources : CCN ; CNBC || Image from Shutterstock

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Avatar
Jean-Armand est basé en Suisse depuis maintenant 5 ans. Son intérêt marqué pour les fintechs a émergé durant son parcours professionnel et universitaire acquis sur quatre des cinq continents.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici