Visa MasterCard ajoutent des frais a l achat de crypto
Visa MasterCard ajoutent des frais a l achat de crypto

Visa et MasterCard surtaxent l’achat de cryptomonnaies

Trading du CoinTrading du Coin

Coinbase est l’un des échanges de cryptomonnaie les plus populaires du moment. L’une des principales raisons est que la société prend en charge à la fois les cartes de crédit et de débit, pour l’achat de Bitcoin et autres cryptomonnaies. Malheureusement, il semble qu’il y ait quelques problèmes avec ces méthodes de paiement. De nombreux clients se sont plaints des frais supplémentaires occasionnés par l’utilisation d’une carte de paiement sur Coinbase. Ces opérations ne sont désormais plus considérés comme de l’achat à proprement parlé, de valeurs spéculatives mais comme un système d’avance de fonds comparable à un système de gambling.

Visa et MasterCard rajoutent jusqu’à 3% de frais supplémentaires pour l’achat de cryptomonnaies

Au cours des dernières semaines, nous avons assisté à la répression de l’activité liée aux cryptomonnaies, tant chez Visa que chez Mastercard. En effet, la suspension des cartes de débit émises par Wavecrest a provoqué des ondes de choc dans toute la communauté. Selon Visa, l’entreprise n’a aucune intention de faciliter ou de traiter les transactions liées au monde de la cryptomonnaie. Il semble que cet énoncé s’applique également aux cartes de paiement ordinaires utilisées sur des plateformes d’achat de cryptomonnaies spécifiques.

Plus précisément, on recense depuis près d’une semaine un nombre croissant de plaintes d’utilisateurs de la plateforme Coinbase. En effet, il semblerait que l’achat de bitcoin (et d’altcoin sur coinbase), pour une raison ou une autre, peut maintenant coûter 3% du prix d’achat supplémentaire, même si la société Coinbase elle-même ne facture pas ces frais. Par ailleurs, il semble que Visa et Mastercard ont changé le “statut” de Coinbase – et potentiellement d’autres échanges de cryptomonnaie – dans leur système.

Selon un commentaire reddit, il est possible que Coinbase soit désormais considéré comme un site de “d’avance de fonds” ce qui changerait le code de catégorie de commerçant de cette société. Cela rendrait l’utilisation d’une carte de paiement considérée comme “jeu d’argent” et non plus “achat vente de cryptomonnaie”. Un supplément pouvant aller jusqu’à 3 % sera facturé en plus aux clients qui désirent acheter des cryptomonnaies. Il semblerait que cette taxation outrageuse soit présente depuis mercredi 24 janvier, bien que l’échange n’ait émis aucun commentaire officiel concernant ces plaintes.

Quand émetteurs de carte et institutions bancaires montrent les dents

Si Visa et Mastercard se mettent à facturer des frais supplémentaires pour l’achat de cryptomonnaie, cela risque de freiner l’engouement du grand public à cette nouvelle technologie. En effet, la majorité des achats en cryptomonnaies par des particuliers se réalisait jusqu’à présent par carte bancairee. Non pas particulièrement par attache particulière des utilisateurs mais car cela était le moyen le plus simple et le plus rapide pour acheter ses crypto. Beaucoup risquent de songer à switcher sur le paiement par virement, mais bien que celui ci contienne de nombreuses contraintes (durée d’achat plus longue) il semblerait que les banques commencent à prendre également des mesures sur ce moyen de paiement pour les cryptomonnaies.

Jusqu’ à présent, il semble que Coinbase ne soit pas au courant de cette situation, mais il pourrait commencer à enquêter sur cette affaire très rapidement. Les émetteurs de cartes tels que Visa et Mastercard pourraient classer toutes les bourses de cryptomonnaie comme “des marchands d’avances de fonds”, ce qui rendrait l’achat de cryptomonnaie plus cher dans le monde entier.

Il n’est pas encore évident d’y voir clair dans la forme que prend cette répression. Est-ce que cette situation concerne seulement certaines instutitons financières ? Il semble que Visa et mastercard appliquent elles-mêmes cette nouvelle règle et l’imposent aux banques, bien qu’il n’y ait eu aucune clarification à cet égard. Peu importe qui à pris cette décision il est évident que la répression mondiale des activités de cryptomonnaie est loin d’être terminée. Il est clair que cette situation démontre la crainte de ces institutions bancaires d’une potentielle phagocytation express de leur service, mais cela montre davantage que les utilisateurs lambda de ces services bancaires n’ont en réalité pas la totale main mise lorsqu’il s’agit d’utiliser leurs fonds bancaires personnels comme bon leur semble.

Sources : Themerkle

PARTAGER
Yanis
Blockchain believer et crypto investisseur depuis 2013, je suis chargé de rédactions et d'interviews pour Journalducoin. Mon objectif est de contribuer à la promotion et au développement des protocoles blockchain en France. Retrouvez mes articles pour ne manquer aucune crypto news !

3 Commentaires

  1. Il reste une autre solution : le passage par les technologies NFC et les cartes sim des smartphones.

    Comme Ledger utilise des carte a puce INEGREE dans ses clefs usb (nano s), même si je pense que eux, ils la soude directement sur le PCB mais je n’en ai pas démonté.
    Il suffirait d’utiliser les protocoles de NFC qui servent actuellement a pyer par l’opérateur mobile pour contourner ce probème. Cela aurait aussi l’avantage de transformer instantanément les smartphone en concurrent directs de la carte bancaire.

    Que font donc les développeur logiciels et les fabricants de smartphones ??? Je constate que samsung veut vendre de l’ASIC mais ils ont bien plus puissant que ça !

    Une chose est sûre, cela va inciter les crypto trader et autres dev décentralisateurs a avancer leur atomics swapps plus rapidement que prévu.
    Déjà le barterDEX de supernet et Komodo propose une interface et d’autres font aussi avajncer leur projets en ce sens. Ainsi, plus besoin de passer des exchanges centralisés comme coinbase, bittrex ou kraken ppur trader inter blockchain. seulement pour convertir en Fiat et par virement SEPA (0.09 €/virement depuis kraken !)

    D’ailleurs j’ai une question pur vous, les communicants de ce monde des cryptos : pourquoi donc ne parlez vous jamais de ces atomics swaps ??? Qu’est-ce qui cloche la dedans pour vous ???
    Trader interblockchain et interwallets au moment opportun selon une cours établi par l’intermédiaire de serveurs dans la blockchain me semble une bonne idée.
    SIA permettrait de stocker ces blocchains avec une rapidité suffisante. Surtout depuis qu’ils ont décidé de passer par des ASICS…(D’ailleurs, voila une news dont vous n’avez pas vraiment parlé : le soft fork de SIA a cause des antminer A3 qui vont faire concurrence aux OBELISK SC1 ! WHy ?)

    Les ASICS de DCR vont aussi approcher…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici