Bitcoin et stablecoins : le rapport explosif de Coin Metrics

Les chiffres ne mentent pas – Coin Metrics est une entreprise basée à Boston spécialisée dans l’étude des données liées aux cryptomonnaies. Son dernier rapport (février 2022) offre une analyse détaillée des stablecoins, des évolutions du Bitcoin, Ethereum et Tezos. Le JDC vous rapporte ce qu’il faut en retenir.

Les stablecoins prennent leur envol

Dans leur analyse des tendances récentes on-chain sur l’activité des stablecoins, les analystes Kyle Watters et Nate Maddrey abordent les stablecoins, un des plus gros sujets du moment. 

Un stablecoin – ou jeton stable – est une cryptomonnaie qui voit son cours indexé sur une monnaie fiat (monnaie dont le cours est imposé par un gouvernement, comme le dollars). Ainsi un jeton stable a certains intérêts dans la blockchain : rapide, transparente et sécurisé avec un désavantage en moins : sa volatilité.

En un an, sur l’année 2021, il y a eu 6 billions de dollars d’échange de stablecoins. De plus, l’offre totale de ces jetons est passée de 28 milliards de dollars début 2021 à 143 milliards de dollars début 2022, pour les principaux jetons suivis par Coin Metrics. 

Graphique mettant en avant l'augmentation des échanges de stablecoins par années
Augmentation des échanges de stablecoins par année. Source : Coinmetrics

Cet essor des jetons stables est confirmé par l’accélération exponentielle des échanges. Fin janvier plus de 500 milliards de dollars ont déjà été réglés avec ces fameux jetons. C’est plus qu’en 2021, où ce seuil n’a été atteint qu’à la mi-février, et bien plus qu’en 2020. Et ne parlons pas de 2019 où sur une année entière, seulement la moitié de ce niveau est atteinte.

>> Jouez la sécurité, inscrivez-vous sur la référence des exchanges crypto FTX  (lien affilié) <<

L’offre de stablecoin s’adapte à la demande en cryptos

La principale raison de l’augmentation de ces échanges est l’augmentation de l’offre après 2020 comme l’indique ce graphique.

Graphique qui illustre l'augmentation des différents stablecoins en circulation au fil des ans
Augmentation de l’offre forte après 2021. Source : Coinmetrics

Dans cette jungle de jetons stables, il est important de reconnaitre les cryptomonnaies les plus fortes. Elles sont émises et soutenues par une tierce partie qui vous garantie un ratio de 1 pour 1, par exemple un USDT équivaut à un dollar de la FED. Ainsi les jetons les plus forts sont le BUSD, l’USDC, et l’USDT, qui représentent 90% de l’offre sur le marché. 

graphique qui présente les parts de marchés des différents stablecoins par années
Parts de l’offre de stablecoin. Source : Coinmetrics

En bref :

  • L’USDT a été créé sur Ethereum, il est le premier stablecoin de l’histoire et aussi le leader en terme de capitalisation mais son système de garantie est plus opaque et donc apporte plus d’incertitude.
  • L’USDC est un jeton stable émis sur Ethereum, par l’alliance de Coinbase et Circle au sein du Centre Consortium. Il respecte toutes les réglementations et est entièrement garanti par de l’argent liquide, ce de manière transparente.
  • Le BUSD est le stablecoin de la première plateforme d’échange centralisée au monde : Binance

USDC VS USDT, LE DAI BIENTÔT DANS L’ARÈNE ?

L’USDC ne grignote plus, il dévore. En effet les parts de marché de l’USDC augmentent rapidement et l’offre dépasse maintenant 44 milliards de dollars, il est ainsi devenu le stablecoin le plus présent sur le marché.

Le Goliath Tether, si il est historiquement le stablecoin dominant, a trouvé son David. Sa demande diminue et sa part de marché n’est plus que de 50% lorsqu’on additionne les 3 différentes blockchains sur lesquelles il est présent : Omni, Tron et Ethereum.  Il est important de noter qu’Omni est largement abandonnée pour laisser la place à Ethereum et Tron.

Graphique qui présente la part des différents stablecoins dans les platesformes d'échange
Parts des stablecoins dans les échanges. Source : Coinmetrics

Le DAI est un jeton émis par The MakerDAO, une entité décentralisée, à l’inverse des autres stablecoins. Sa décentralisation semble plaire, le DAI a en effet vu une forte augmentation de son volume de transfert fin 2021, qui a rechuté dans la foulée. Cette rechute est certainement due à un déplacement sur d’autres chaînes ou surcouches grâce à des ponts entre les réseaux. 

Le DAI, qui a récemment fait peau neuve, est aussi présent dans de nombreux protocoles de finance décentralisée basés sur Ethereum, en collatéral. Il ne serait pas étonnant que ses mouvements récents soient dus à la tendance baissière toute aussi récente des marchés.

Alors pourquoi utilise-t-on des stablecoins ? Selon Coin Metrics, l’analyse des données amène à deux usages : 

  1. Le stablecoin est une aide primordiale au trading, il est une valeur refuge pour protéger ses fonds de la volatilité des marchés. Il permet aussi de placer ces fonds en réserve pour saisir les meilleures opportunités lorsqu’elles se présentent.
  2. Un refuge, dans les pays où la monnaie s’effondre comme en Turquie ou au Liban, cela permet aux ménages de protéger leur épargne et de la faire transiter facilement surtout avec l’arrivée de l’USDT sur Tron qui réduit drastiquement les frais de transaction, on y retrouve des transferts médian de 250$.

Multiples ATH pour Bitcoin et Tezos

Selon Coin Metrics, Ethereum et Bitcoin voient une diminution de leurs adresses actives de respectivement 3% et 5,5%. Vous n’êtes pas sans savoir que les marchés sont moroses en ce début de mois de février 2022 avec un bitcoin ayant chuté aussi bas que 32 053,13 dollars.

Mais les ATH ne sont pas toujours visibles sur les marchés, en effet ils se cachent parfois dans les rouages, la partie immergée de l’iceberg. BTC a atteint sa plus forte difficulté de minage et son plus fort hashrate, la puissance de calcul nécessaire à l’inscription d’un nouveau bloc n’ jamais été aussi forte.

En ce qui concerne Tezos, le nombre d’adresses actives ne cesse d’augmenter. Cela est dû à la mise à jour de la chaîne, divisant par deux le temps de création de nouveaux blocs, couplé à un intérêt de plus en plus fort pour les NFT, l’annonce d’Ubisoft ayant fait une forte publicité à leur égard. Ces deux facteurs engendrent logiquement une hausse des transactions contenant des contrats intelligents. En un an le nombre d’adresses Tezos est passé de 120 000 à 300 000.

Graphique qui montre le nombre d'adresses actives sur la blockchain Tezos
Nombre d’adresses actives sur la Blockchain Tezos

Si le BTC et Tezos intéressent et continuent de s’émanciper, les stablecoins ont le vent en poupe. Ainsi ils sont un des sujets clés présents sur les table des législateurs qui y voient une réelle concurrence à leurs monnaies issues de banques centrales.

Peur de succomber au FOMO ? Commencez par vous assurer d’évoluer dans un environnement sécurisant, et qui vous permettra d’organiser une stratégie d’investissement solide : Inscrivez-vous sans attendre sur la plateforme d’exchange crypto de référence FTX et bénéficiez d’une réduction à vie sur vos frais de trading (lien affilié, voir conditions sur site officiel).

Antoine Fraisse

Débutant en finance d’entreprise, je suis curieux voire enthousiaste sur les innovations amenées par les cryptomonnaies et la blockchain. Je découvre et explore cet environnement avec vous.

Recevez un condensé d'information chaque jour