Comment LUNA m’a terrassé (et pourquoi ça ne vous arrivera pas) – Chronique Crypto

Roulement de tambours – Après avoir évoqué mes pires erreurs d’investisseurs débutants, puis exposé comment le mythe de l’argent facile peut brûler les ailes des plus raisonnables d’entre nous, il est temps aujourd’hui de terminer en fanfare. En effet, comme le veut l’adage, j’ai naturellement gardé le « meilleur » du pire pour la fin ou, comment la fièvre de la finance décentralisée peut faire passer du paradis à l’enfer en un claquement de doigts.

De l’importance d’avoir un plan crypto

Nous avons fini le chapitre précédent en mettant en avant l’importance d’avoir un plan d’investissement crypto, de le noter, et de le suivre. Je ne peux pas mettre assez l’accent pour rappeler à quel point ce principe est important.

Peut-être que cela semble vraiment basique à la plupart d’entre vous, et c’est tout ce que je souhaite. Mais, quand on voit le nombre d’utilisateurs débutants qui n’ont toujours pas compris l’intérêt d’utiliser un hardware wallet, je pense vraiment qu’il n’y a pas de mal à se répéter un peu en matière de sécurité dans le marché.

Mais, nous disions, de nouvelles erreurs, et vous allez être servis ! 

ERREUR FATALE : tomber amoureux de son bag.

Comme d’autres que moi vous le répéteront sûrement, il ne faut pas « marier ses bags». Conseil simpliste, que je pensais avoir bien assimilé, c’était tellement du bon sens. Mais, voilà, au début de l’année 2021, je découvre le protocole Terra/Luna.

Logo du protocole déchu Terra LUNA

Une blockchain (Terra) que je ne connaissais pas et un token (le $LUNA) qui est encore peu cher au vu des ambitions du projet. Il semble que l’équipe souhaite mettre au point un véritable système financier décentralisé, et utilise des stablecoins algorithmiques d’une manière assez intéressante, de sorte que :

  • Lorsque la demande en stablecoin augmente, des Luna sont brulés pour créer une valeur équivalente en stablecoin ce qui contribue à l’augmentation du prix du Luna ;
  • Lorsque la demande diminue, le processus inverse démarre afin de brûler la monnaie qui n’est plus utilisée et de créer des Luna.

L’idée me plait. L’équipe me semble avoir beaucoup avancé et de nombreux projets me paraissent porteur d’avenir, et d’espoir dans le monde décentralisé dont je rêve depuis longtemps. En Corée, de vraies personnes utilisent déjà des applications développées sur Terra pour payer dans la vie réelle.

Intimement convaincu que cette invention va changer le monde, j’investi un petit billet sur l’écosystème, le token est aux alentours des 3$. J’utilise Anchor.protocol pour générer du rendement sur mes stablecoins et je réinvestis tout en Luna. À ce moment, je suis convaincu qu’avoir un bag de quelques milliers de Luna me permettra de prendre une belle et agréable retraite anticipée !

Il se trouve que ce sont finalement mes capitaux qui vont se retirer sans moi, mais ne gâchons pas tout le suspens !

Pour le moment tout va bien, le projet monte, puis rebaisse, et le cours part ensuite en mode «up only», l’euphorie est grande sur Twitter et les autres réseaux. Les gens commencent à arriver en masse, convaincus, eux aussi, que Terra est l’un des projets les plus porteurs et intéressants de l’année.

Evolution du cours du token LUNA -  2022
Cours du LUNA

Comme vous le voyez sur le graphique, j’aurai pu réaliser un beau profit en étant entré tôt dans le projet dont le cours tutoie maintenant les 80$. Mais j’étais tellement convaincu d’avoir investi dans ce qui serait l’un des premiers “GAFAM” des cryptos, Terra ne pouvait pas échouer, que j’ai perdu de vue toute analyse rationnelle de la situation et que je n’ai pas encaissé des gains qui auraient pu, véritablement, me permettre de changer ma vie.

J’étais également tombé sous le charme du « narrative » du projet qui faisait de la création d’une monnaie décentralisée pour l’ensemble du monde décentralisé (finance et blockchain), une priorité. Je m’étais convaincu que ce serait la nouvelle pierre angulaire de tout l’écosystème et que, comme tout se passait bien, cette pierre, c’était « nous » qui allions la poser.

C’est l’heure de la leçon : Pensez à vous payer, ne faites pas dans l’émotionnel.

Quelle que soit votre conviction sur vos investissements, pensez toujours à vous payer afin de préserver votre capital. Quelle que soit votre confiance en l’équipe de développement, ne perdez pas de vue que leurs actions peuvent avoir un réel impact sur votre argent, et que vous ne devez jamais vous mettre dans une situation délicate de part un attachement trop important à tel ou tel projet.

Respectez votre plan. Payez-vous !  Ne vous attachez pas à un projet plus que de raison.

Sinon, vous risquez de vous retrouver dans ce graphique : 

Le parcours de l'investisseur malavisé en crypto
Ne faites pas ça chez vous

Mais, en plus de ne pas me payer, j’ai commis une autre grosse erreur. Je n’ai pas prévu le pire.

Et en crypto, le pire peut (et va) arriver.

L’important pour rester un investisseur vivant, c’est de toujours garder un esprit critique sur les projets auxquels vous vous intéressez.

  • Quels sont les points faibles ? 
  • L’équipe est-elle sérieuse ? 
  • Le projet avance-t-il dans le sens prévu ? 
  • Quelle est l’utilité réelle du projet ou des nouveaux développements annoncés ? 

De mon côté, j’étais tellement convaincu que Terra/Luna était le futur que j’ai fini par migrer une bonne partie de l’ensemble de mes stablecoins sur la blockchain.

Je voulais profiter au maximum du rendement proposé par Anchor (19%) et cela a bien marché pendant un an. Mais ce faisant, j’avais brisé la sacro-sainte règle de la diversification qui permet de faire face à d’éventuelles crises sur une valeur/un projet en permettant à d’autres lignes de votre investissement de supporter votre capital.

Je m’étais mis moi-même dans une situation où cela n’était plus possible pour moi. Si Terra tombait, je tombais. Mais c’était impossible, nous étions (les #lunatics) en train de changer le monde.

Ajoutons, comme déjà évoqué dans un chapitre précédent, qu’il n’est jamais aisé de bien réagir dans un moment de panique. En vous surexposant à un projet et en manquant de diversification, vous vous mettez en position de faiblesse et aggravez ainsi encore plus les risques.

Revenons-en au Luna. Nous sommes en début 2022, le cours atteint les 120$. 

>> Exposez vous au Bitcoin sur Binance, 10% de réduction des frais avec ce lien (lien commercial) <<

TERRA, histoire crypto d’une catastrophe historique

Je n’ai toujours pas pris le moindre profit, mes stables tournent sur Anchor comme un charme et je gagne près d’un SMIC par mois de revenus passif, mais je le réinvestis toujours dans le Luna dont le cours ne cesse de grimper. 

Je me fais ainsi un DCA “payé” par mon capital qui reste à l’abri. Du moins le pensais-je.

Pourquoi étais-je si confiant ? 

1/De nombreuses applications “bancaires” sont en cours de test et vont permettre l’adoption de masse en facilitant les accès à Terra pour les utilisateurs de Fiat, des cartes bancaires sont déjà en fabrication, certains commerçants se mettent à accepter les UST (le stable US de Terra) en paiement. Tout semble merveilleusement bien se passer.

2/L’équipe met en place des pools de liquidité sur Curve pour attirer de plus en plus de liquidité et renforcer le système.

Ironiquement, cela contribuera à la chute de l’écosystème, j’y reviens dans quelques lignes.

3/Toujours dans l’idée de renforcer le système, la team fait l’acquisition de 80 000 BTC (pour près de 3 milliards de dollars) pour s’assurer une réserve de sécurité. En cas de coup dur, ces bitcoins doivent être vendus pour permettre de dégager de la trésorerie et sauver le Luna.

De nombreux articles sont disponibles sur Internet quant à la crise qui est arrivée ensuite, et c’est volontairement que je ne rentre pas dans les détails techniques au cours de cette chronique dont le but est de mettre en lumière mes erreurs, et pas celles de TerraFormsLabs (la société mère derrière l’écosystème Terra/Luna) et Do Kwon (le fondateur du projet, qui a récemment offert sa version des faits, vue de l’intérieur).

Lorsque j’y repense, je suis à deux doigts de «make it» comme on dit dans le milieu. J’ai des années de salaire en plus value que je peux retirer à tout moment, le rendement sur mes UST fonctionne plein pot, le cours du Luna ne fait que monter.

Je suis bien. Et puis, d’un coup, l’effondrement.

Je le n’avais pas prévu, je n’ai pas su le gérer. L’effondrement

Effondrement de LUNA

Nous sommes le 09/05/2022 et l’UST va « Depeg », c’est-à-dire qu’il va s’éloigner de l’indice qu’il essaie de répliquer (en l’espèce le dollar américain). 

Rapidement, la panique s’empare des réseaux, mais l’équipe de Terra va réagir et vendre une partie des réserves qu’elle s’était constituée en crypto pour protéger le réseau et aider à ce que l’UST retrouve son PEG au plus vite. 

Dans un premier temps, cela à l’air de fonctionner et c’est ma confiance envers l’équipe qui causera ma perte, car de nombreux investisseurs profitent de ce moment pour sortir sans trop de casse.

De mon côté, je vois que le PEG remonte tranquillement, comme cela était déjà arrivé par le passé et que le système avait toujours récupéré en période de forte volatilité, je ne m’en fais pas plus que ça.

La tentative de récupération du peg de la crypto LUNA
Drame chez les stables

J’oublie que, lors du dernier stress test du genre, la capitalisation de Terra était de 4 milliards de dollars et qu’elle est maintenant dix fois supérieure. Le mouvement de panique est donc bien plus important en termes de flux . Il est aussi beaucoup plus difficile qu’avant de maintenir le cours de l’UST car, pour cela, il faut imprimer beaucoup plus de Luna que ce qui était prévu. Il va s’avérer, avec le recul, que le protocole n’était pas assez solide et qu’il ne pouvait pas résister à un scénario de véritable « bank run ».

Le BANK run de TERRA

Dans la vraie vie, les banques peuvent limiter ou interdire les retraits de sorte que vous ne puissiez pas retirer l’argent que, de toute façon, elles n’ont pas et ne peuvent pas vous rendre à tous leurs clients en même temps.

Mais la blockchain fonctionne 24h/24 et ne peut pas être arrêtée aussi simplement, il faut donc imprimer du Luna pour brûler de l’UST et permettre à tous ceux qui paniquent de sortir.

Même si j’avais connaissance du risque car je savais comment l’écosystème fonctionnait, je n’ai pas agi à ce moment-là, peut-être justement parce que je pensais que le mécanisme allait fonctionner correctement et qu’il n’était pas nécessaire de paniquer. 

Cette situation est l’exemple parfait que de bonnes recherches ne servent à rien si l’on ne prend pas le temps de revenir dessus de temps à autre et de prendre du recul sur les projets sur lesquels on a investi.

J’aurai encore pu sortir sans trop de casse à ce moment-là.

Mais j’ai encore commis une erreur, ce sera la dernière.

J’ai mal réagi sous le coup de l’émotion.

Les pires décisions de l’investisseur crypto inquiet

La plupart des investisseurs particuliers, dont moi, n’ont jamais eu de véritable éducation financière, ce qui rend si difficile la mise en place d’un plan d’investissement strict et, surtout, son respect. Car, quelle que soit l’émotion à laquelle vous faites face, il vous faut respecter le plan autant que faire se peut.

Dans le mien était inscrit : protéger le capital « quoi qu’il en coûte » pour reprendre une expression chère à notre Président.

Sauf que, voyant le cours du Luna fondre et, sans comprendre encore l’ampleur du phénomène d’effondrement qui se profilait, j’ai converti la moitié de mes stablecoins en Luna pour tenter :

  • De profiter d’un cours plus bas si ce n’était qu’un mouvement de panique temporaire (ce que je pensais encore en tout début de crise) ; 
  • D’aider les mécanismes de liquidation, il était possible de bloquer du capital pour liquider les emprunteurs sur Anchor et rendre plus fluide ces mécanismes complexes de liquidation/paiement des mauvaises dettes.

Je vais me coucher relativement confiant, ça va remonter, on en a vu d’autres. Le lendemain matin, le cours du Luna a été divisé par 4.

Immédiatement, réflexe de survie, il faut sortir de là par tous les moyens.

Mais ce jour-là, je suis loin d’être le seul à penser ça, c’est l’exode. Tous les investisseurs, petits ou gros, cherchent à se débarrasser de leurs UST. La machine s’affole et imprime des quantités phénoménales de Luna dont le cours ne fait que baisser, inexorablement.

Allo Houston, nous avons un crypto problème

Quelle est la situation Houston ? 

  • UST à 70 centimes => sortir de l’écosystème implique donc d’accepter une perte de 30% sur son capital pour convertir en stables plus stables (USDC / USDT / BUSD, DAI vous les connaissez).
  • Je dois également vendre les Luna, j’ai compris que ça ne tiendra pas.

Je vends  en prenant une perte monstrueuse, et en transformant ce qui quelques  jours auparavant était encore une plus-value de 80 000$ en une opération qui sera loin de couvrir la perte que je vais subir en sortant mes stablecoins à 30% de moins que ce qu’ils valent.

  • J’ai également des Lunas bloqués auprès de validateurs de la blockchain, il y a un délai pour les débloquer, ils ne vaudront bientôt plus rien, et je ne peux rien y faire.
  • J’ai aussi, sinon ce ne serait pas drôle, des UST de bloqués auprès de projets (des Launchpads comme Pylon Protocol ou des loteries décentralisées) et je ne peux pas les sortir non plus => 5 000 dollars supplémentaires de perdus.

A la sortie, je perds : 

  • TOUT ce que j’ai investi au cours de l’année écoulée car j’avais investi dans de nombreux projets sur Terra ; 
  • L’intégralité de ma plus-value sur le Luna (constituée de mon capital de départ et de l’intégralité du rendement que Anchor à généré sur mes stables pendant un an) ; 
  • La moitié des stablecoins que j’avais stockés sur Terra alors qu’il s’agissait du capital que j’entendais conserver pour investir durant le prochain bear market.

Malgré une perte énorme pour moi, les choses auraient pû être pire, voici la courbe : 

Chute du Luna la crypto de Terra
From Hero to Zero, a short story for LUNA

Pour une fois ce n’était pas une blague, nous sommes vraiment allés à zéro. En un mois, le cours du Luna est passé de 90$ à 0,000001$.

En imprimant des Luna pour brûler des UST, le protocole a marché exactement comme il était censé le faire, en imprimant des trillions de Luna. Les retardataires (imaginez ceux qui étaient loin de leurs PC/Ledger ou qui en vacances n’ont appris la nouvelle qu’après coup, font face à un UST qui plafonne à 0.10 $, obligeant à encaisser une perte de 90 % sur du capital en principe “stable”.

Et nous y sommes, voilà comment j’ai transformé le meilleur investissement de ma vie en mon plus grand échec.

Dernière leçon : ne pas perdre de vue l’essentiel

Des pertes, mais des enseignements

Comme expliqué au cours des précédents chapitres, l’investissement dans les cryptos ne représente pas seulement de l’argent, c’est aussi beaucoup de votre temps libre comme moins libre qui va y passer, car apprendre ne serait-ce que les bases nécessitent des heures de lecture, de visionnage de vidéo et de pratique. Or, il est facile lorsque tout va bien et que vous vous sentez invincible de mettre votre vie de côté pour en apprendre un maximum sur les cryptos. 

En faisant cela, vous risquez de mettre de côté votre famille, vos amis et votre famille pour de la monnaie virtuelle que vous risquez également, comme moi, de ne jamais parvenir à convertir en argent réel, voir de vous en faire perdre.  Ainsi, quoique vous décidiez de faire, je vous recommande de toujours faire le point avec vos proches, de bien déterminer si cette activité n’affecte pas trop votre état d’esprit ou votre rythme de vie et, surtout, de ne pas vous isoler. Quels que soient les messages que vous échangez avec des inconnus sur Internet, ce sont vos proches, votre famille et vos amis qui seront là pour vous aider en cas de coup durs, et pas des anonymes et ce, même si ces anonymes partagent une grande partie de vos convictions et votre famille non. 

Si j’avais seulement parlé à ma femme de mon exposition à un seul projet, elle m’aurait sans doute traitée d’abruti et elle aurait eu bien raison. 

Même si elle ne connaît presque rien aux cryptos et que ce milieu ne l’intéresse pas, des conseils de bons sens de la part d’une personne extérieure ne doivent jamais être accueillis de votre part comme bons à jeter, ils doivent vous inviter à vous remettre en cause.

Et surtout, si un jour vous vous retrouver à faire de l’argent, restez humble et penser à prendre des profits.
Ne vous pensez pas d’un coup supérieur aux autres, et faites le maximum pour préserver votre capital et votre santé. Ce sont ceux qui dureront le plus longtemps qui se verront offrir le plus d’opportunités.

Ils ne les saisiront certainement pas toutes, mais ils en prendront certainement plus que tous ceux qui se sont “cramés” en route.

Pour conclure, je ne peux que vous remercier de m’avoir lu jusque-là. J’espère sincèrement que ces quelques lignes et ces exemples pourront vous éviter de terribles erreurs et que vous serez plus disciplinés et forts que moi pour gérer ce marché crypto difficile. Si vous avez des questions à me poser, n’hésitez pas à me les poser par message sur Twitter : @recktosaurus. J’espère vous retrouver bientôt dans de nouveaux articles et formats ! 

Vous êtes en droit de ne rien comprendre à la tendance NFT. En revanche, ne pas vous intéresser à Bitcoin est impardonnable ! N’attendez plus pour préparer l’avenir en allant vous inscrire sur la plateforme Binance, LA référence absolue du secteur. Vous économiserez 10% sur vos frais de trading en suivant ce lien (lien commercial).

Recktosaurus

Juriste et passionné de nouvelles technologies depuis toujours. Investisseur touche à tout et reporter des embûches qui se dressent sur le chemin de la liberté financière. Chroniqueur estival pour le Journal du Coin : je vous raconte mes erreurs afin que vous ne commettiez pas les mêmes !

Recevez un condensé d'information chaque jour