Chroniques crypto : Le mythe de l’argent facile

Bonjour tout le monde, après un premier chapitre, nous nous retrouvons pour cette deuxième semaine de chronique estivale dédiée aux multiples erreurs que j’ai faites depuis que je suis dans les cryptos. 

Et, j’ai bon espoir que cette lecture de l’été vous permette : 

  • de relativiser les vôtres ; 
  • de vous empêcher d’en commettre certaines. 

Sur la piste de l’argent facile

Sur la piste de l'argent facile : à la recherche de mes erreurs crypto passées

Nous voici donc en pleine année 2020, année de crise sanitaire et humanitaire mais année si riche en nouveaux projets et notions nouvelles en cryptos que je me noie dans un torrent d’informations avec : 

Une erreur commune à de nombreux débutants consiste à vouloir tout savoir sur tout. C’est fréquent dans le monde du travail et dans beaucoup de domaines mais, s’il en existe un dans lequel cela peut vous coûter cher, c’est bien le nôtre. 

Bien entendu, il est impossible en plein bullrun d’absorber toutes les informations qui tombent chaque jour, de vérifier chaque projet et de bien en comprendre les objectifs.

C’est la raison pour laquelle il faut : 

  • Ne pas quitter le marché pendant les périodes difficiles (cf. le chapitre 1) ; 
  • choisir un domaine de prédilection pour devenir un crack dans celui-ci, quitte à laisser passer des opportunités dans les autres. Vous ne parviendrez, de toute façon, jamais à toutes les capturer.

L’avènement de la DeFi

De mon côté, comme je travaille dans le milieu de la finance, je me suis naturellement plus intéressé aux développements de la DeFi, nouveau FarWest de l’argent facile.

Un minier barbu qui tient un Bitcoin dans la main

En y repensant, les débuts de la Defi c’était majoritairement des plateformes obscures, non-intuitives, aux designs fracassés qui promettent des rendements si aléatoires qu’il me semble finalement plus probable d’apprendre à mon poisson rouge d’apprendre à jouer de la flûte que de gagner de l’argent en pariant sur ces projets.

Mais l’aveuglement du BullRun (BR) est tel que je n’ai pas échappé à toutes ces fausses promesses. A force d’entendre sur les réseaux sociaux qu’il est impossible de perdre de l’argent en plein BR, vous vous laissez appâter et vous y aller sans trop réfléchir.

Grossière erreur, car la DeFi est vicieuse. Elle cherche à attirer vos liquidités comme les sirènes tentent d’attirer les marins dans des eaux dont ils ne ressortiront jamais.

Prenons l’exemple d’une des plateformes les plus connues à l’époque : PancakeSwap dont voici une illustration : 

PancakeSwap interface

Après réflexion, qui de sensé irait mettre de l’argent là dessus ? 

En réalité, l’utilisation d’un design enfantin ou avec des personnages cartoonesques est volontaire, afin d’attirer de la liquidité et faire perdre aux gens la notion d’utilisation d’argent “réel”. 

Vous ne jouez plus avec des Euros ou des Dollars, vous êtes payés en CAKE pour apporter votre liquidité en diverses cryptos volatiles, tout ça avec une interface si mignonne qu’elle n’évoque pas réellement (euphémisme) la notion de risque de perte en capital.

Les équipes des projets DeFi doivent rendre leurs projets attractifs et “rigolos” car, sans la liquidité apportée par les utilisateurs, ces plateformes ne peuvent tout simplement pas fonctionner.

De mon côté, j’ai toujours trouvé ça louche et j’ai évité d’investir dans les tokens de ces plateformes. Je voulais la jouer plus “sérieux” et, surtout, préserver mon capital. Cela ne m’a pas empêché de vouloir quand même jouer une fois ou deux et de prendre, au passage, quelques bonnes leçons.

Sauf que, la première fois que j’ai dû utiliser Curve, je me suis demandé s’il s’agissait bien du site dont tout le monde parlait. Est-ce que je m’étais fait scam ? Étais-je sur le site d’une obscure famille mafieuse russe qui allait infecter mon ordinateur à coups de ransomwares et menacer ma famille ? 

Était-on réellement en 2020 ? 

interface de Curve

Mais revenons à mes erreurs. 

Sur la DeFi, elles ont été de plusieurs ordres : 

1. Je n’avais pas de carnet d’investissement

Je l’avais pourtant lu partout, dans tous les livres et dans toutes les vidéos un peu sérieuses sur l’investissement : « Tenez, vos Comptes. »

Avant toute chose, il y a un objet que vous devez utiliser pour réussir : un foutu carnet. Un carnet dans lequel vous allez tout écrire. Il sera la retranscription divine, la trace que vous laisserez dans le monde de l’investissement.

Inutile de vous dire que je n’ai pas tenu de carnet avec rigueur.

Toujours tout noter dans un carnet pour éviter les erreurs crypto

Comme les sportifs sérieux notent toutes leurs séances dans un carnet d’entraînement, tout investisseur sérieux devrait noter l’entrée et la sortie de toutes ces positions.

Où est votre argent ? Sur quelle blockchain, sur quelles plateformes ? Pourquoi ? Quel rendement visez-vous ? Quels sont les frais auxquels vous vous exposez ? À quel moment sortirez-vous si le marché se retourne ? 

Tout doit être noté avant même que vous ne cliquiez pour valider la transaction. Autant vous dire que j’ai eu tort.

En quelques mois d’utilisation de la DeFi, j’ai perdu le compte des frais que j’ai dû payer, je suis entré sur des plateformes qui ne m’ont souvent rien rapporté et j’ai perdu beaucoup d’argent à swapper, bridger, et faire des entrées/sorties sur des positions peu judicieuses.

2. J’ai sous-évalué les risques liés à l’impermanent loss 

Il existe de nombreuses vidéos et articles sur le sujet. Par exemple, celle de Charles, notre crypto farmeur national qui avait rédigé un article pour le Journal du Coin sur les bases à connaître avant de se lancer en DeFi.

Pour simplifier à l’extrême, comme l’ajout de liquidité se fait en DeFi par l’ajout d’une paire d’actifs, il arrive souvent que l’un (ou les deux) de ces actifs soit volatil.

Par conséquent, si le cours d’un des deux actifs baisse fortement (comme un jetons de plateforme DeFi), il arrive que même l’important rendement versé par cette même plateforme ne couvre pas vos pertes.

Le mécanisme est en réalité un peu plus complexe que ça et s’explique surtout par le fait que vous devez toujours détenir la même valeur dans chacune des paires qui composent votre position.

Si l’un des actifs se met à être fortement dévalué, vous allez en détenir de plus en plus et vous allez augmenter ainsi vos pertes par rapport à quelqu’un qui se serait “contenté” de conserver les deux mêmes actifs.

Tout est histoire d’équilibre.

Tout est une question d'équilibre en crypto

Pour ma première position chez Wault.Finance (plateforme aujourd’hui disparue, ça ne choquera personne). J’avais gagné 1 000€ en une semaine par l’ajout de liquidité. Comme j’étais bien trop gourmand, je ne suis jamais sorti de cette position qui s’est révélée perdante une semaine plus tard en ayant pris le luxe de grignoter non seulement ma plus-value, mais également une part de mon capital.

Après quelques essais infructueux, je me suis résolu au fait de ne pas être suffisamment “early” et de devoir me contenter des rendements les moins élevés mais les plus sécurisés (ceux liés à l’apport de liquidité via des stablecoins). J’étais bien décidé à ne pas grignoter mon capital. 

Investir “sérieux,” vous vous rappelez ? 

>> Une plateforme sûre pour acheter vos cryptos ? Inscrivez-vous sur PrimeXBT (lien commercial) <<

3. Je n’utilisait pas encore d’hardware wallet

Un jour où j’étais pressé par le temps car j’ai voulu passer une transaction “vite fait”. 

MAIS CETTE ***** DE TRANSACTION NE VOULAIT PAS SE VALIDER.

Tout tournait dans le vide. Je devenais fou. Je l’avait pourtant validé plusieurs fois. J’ai donc décidé de contacter le support de Wault par Telegram.

Haha, j’en pleurerai de tristesse tellement j’étais naïf à l’époque.

Je dois mes erreurs crypto à ma naïveté, j'étais un jeune Padawan

Bien entendu, le support officiel de Wault avait été noyé sous de multiples comptes d’escrocs qui n’attendaient (et c’est encore vrai aujourd’hui pour beaucoup d’autres projets, mais nous y reviendrons) qu’une chose : que des utilisateurs non avertis et paniqués tombent dans leur filet.

C’est ainsi que je me suis vu donner au cours d’une discussion (j’ai honte de vous le raconter) à un compte qui me semblait très officiel sur le moment :

  • le wault dont je voulais sortir ; 
  • mon adresse BSC ;
  • la seedphrase de mon Metamask ; 

Sur le moment, je me suis dit, vite vite je balance ces 12 mots ça va m’aider à débloquer la situation.

404 Error, nous ne trouvons pas votre cerveau

Franchement, avec le recul, je ne saurai pas vous expliquer les raisons qui m’ont poussées à agir comme ça. J’ai vraiment l’impression d’avoir été le dernier des abrutis, et c’était le cas.

Mais vous seriez surpris de connaître l’effet que la panique peut avoir sur vous dans les moments où vous êtes un peu pressé ou émotionnellement affecté.

Comme vous vous en doutez, j’ai ensuite assisté au siphonnage en règle de mon portefeuille. Le pire, c’est que j’ai compris mon erreur une seconde trop tard, après avoir cliqué sur le bouton “envoyer” et que je me suis dit que personne n’avait en réalité besoin de ma seedphrase pour m’aider

J’ai tout de même une petite victoire à mon actif puisque j’ai rapidement compris la situation et que :

  • L’escroc a commencé par transférer mes BNB sur un autre wallet, en laissant des poussières pour passer les autres transactions.
  • J’en ai profité de mon côté pour virer ces poussières de BNB sur un autre wallet à moi et empêcher le gars (ou la fille) d’en face, de continuer d’assécher mes positions.
  • À chaque fois qu’il remettait assez pour générer des transactions, je virai la somme sur mon portefeuille.
  • La plupart de mes jetons étaient de tellement gros shitcoins qu’il n’y a pas touché alors que cela représentait la majorité de mon portefeuille. J’ai pu, une heure plus tard, les renvoyer sur mon deuxième wallet. 

J’avais l’impression d’avoir fait la guerre.

Un homme malheureux à cause de ses erreurs crypto

J’étais certainement tombé sur un escroc débutant qui n’utilisait pas de “bots” et qui m’a laissé une chance, mais de nos jours, vous n’aurez certainement pas cette possibilité et je vais donc le redire : 

« Ne donnez jamais votre seedphrase à personne, ne la stockez pas en ligne ou sur un appareil relié à Internet ». 

Jamais. A personne. Genre, vraiment.

Le lendemain, je passai commande d’un Ledger et je me promettais de ne plus prendre d’aussi gros risques à l’avenir.

PS

« Mais Reckt, tu as finalement su pourquoi la transaction ne passait pas ? 

– Oui

– Et ?

– J’avais oublié la présence d’une foutue réglette mal fichue dans l’interface de la plateforme et qui servait à préciser le montant que l’on voulait associer à la transaction, du coup je validais sans cesse des transactions à 0 sans m’en rendre compte.

– A oui, t’étais vraiment très crétin à l’époque.

– Merci. »

J’en profite pour vous rappeler que tous, absolument tous les groupes Discord, Telegram ou comptes Twitter non-officiels sont des arnaques. Si vous trainez un moment sur le marché, vous serez forcément contacté par des personnes qui se font passer pour des projets du moment, des influenceurs qui ont la côte. 

Attention aux arnaques

Il ne faut jamais relâcher sa vigilance. Et, si, dans un moment de faiblesse, vous sentez que vous êtes sous le coup de l’émotion plus que du raisonnement. Vous débranchez la prise et vous revenez plus tard.

Pas de prise de profits  

En plein BR, tout monte jusqu’au ciel. Enfin, c’est ce que l’on essaie de vous faire croire. Mais si vous ne sécurisez pas vos gains, tout cet argent va vite disparaître en cas de retournement de marché.

J’en ai fais les frais un nombre incalculable de fois et je ne saurai plus vous dire le nombre de multiples (*2 ; * 5 ;* 10) que je n’ai pas convertis, car je remontais sans cesse mes objectifs de prix.

Finalement, tout s’est cassé la gueule. J’aurais naturellement dû suivre mon plan. Mais, comme je ne l’avais pas noté dans un carnet, au propre, j’arrivai plus facilement à déroger à ma ligne de conduite.

J’ai aussi perdu pas mal d’argent, refusant d’encaisser mes pertes. Après tout, ça allait remonter, sauf que non.


Si le cours se retourne, il faut que vous soyez prêt à vous séparer d’une ligne à perte même si cela peut vous faire perdre des gains futurs car il est toujours plus probable que, si vous ne débouclez pas la position, vous finissiez pas quasiment tout perdre.

Et voilà pour ce deuxième chapitre de notre aventure crypto. On se retrouve très bientôt pour le dernier chapitre, celui des erreurs qui m’ont coûté le plus cher et qui, encore une fois, auraient pu être facilement évitées.  En attendant, profitez de l’été, profitez de vos proches. Et restez #SAFU.

Découvrez chaque jour un peu mieux Bitcoin, Ethereum et les cryptomonnaies ! Commencez à accumuler et trader vos premiers BTC et ETH en vous inscrivant sur crypto.com (lien commercial).

Recktosaurus

Juriste et passionné de nouvelles technologies depuis toujours. Investisseur touche à tout et reporter des embûches qui se dressent sur le chemin de la liberté financière. Chroniqueur estival pour le Journal du Coin : je vous raconte mes erreurs afin que vous ne commettiez pas les mêmes !

Recevez un condensé d'information chaque jour