Vechain-VET

Que penser de VeChain Thor (VET) ?

Trading du CoinTrading du Coin

Le principal objectif de VeChain (VEN), devenu maintenant VeChain Thor (VET), est de graver la traçabilité des produits (notamment de marques) sur blockchain. Le but annoncé est ainsi de s’assurer que ces produits ne sont pas des contrefaçons, de faciliter leur suivi, et de s’assurer que leur acheminement s’est fait dans de bonnes conditions. Ces informations de suivi logistique s’adressent à tout un vaste panel de sociétés, allant aussi bien d’entreprises de luxe (sacs/parfums/vêtements de marque) qu’à celles de l’agroalimentaire (producteurs de vins/produits périssables) ou encore aux constructeurs automobiles, etc. Voici donc notre avis sur VeChain Thor (VET).

Qu’est-ce que VeChain ?

Définition

VeChain est une blockchain visant à permettre l’amélioration du suivi de la chaîne d’approvisionnement (ou « supply chain ») de divers produits, dont la traçabilité logistique est primordiale, aussi bien pour le fabricant que pour le consommateur final. La transmission des informations de suivi doit à terme se faire par l’utilisation de l’Internet of Things (IoT), qui permet à divers appareils de se transmettre ses informations sans intervention humaine directe.

La toute première version de VeChain a été lancé en juin 2016, en tant que token ERC20 (le VEN) déployé sur la blockchain Ethereum (ETH). Son fondateur, Sunny Lu, avait précédemment fondé BitSE en 2013, qui était une société spécialisée dans le minage de Bitcoin notamment, avant de fonder en 2015 la société VeChain, basée à Singapour.

VeChain est devenu une blockchain autonome (ne reposant plus sur Ethereum) avec le lancement de son MainNet au cours de l’été 2018, devenant VeChain Thor (VET). Il faut noter également qu’au moment de cette transition, 1 VEN est devenu égal à 100 VET.

Objectif

La blockchain de VeChain vise à contrôler à chaque étape l’emplacement d’un produit, pour suivre son trajet depuis sa production jusqu’à sa consommation/utilisation. Outre sa localisation, d’autres données importantes pourront être tracées, comme par exemple la température pour veiller au respect de la chaîne du froid tout au long du transport d’un produit.

La transparence du suivi et des informations sur la blockchain permet de s’assurer de l’authenticité d’un produit et de sa qualité. Outre la lutte contre les contrefaçons, VeChain souhaite également permettre une amélioration de la confiance, et faciliter la logistique et l’organisation des entreprises, puisque l’essentiel du suivi se veut automatisé (via l’IoT).

Produit

La blockchain de VeChain s’oriente par sa nature même vers les entreprises, et met à leur disposition du « Blockchain-as-a-Service » (BaaS) pour améliorer le fonctionnement et la surveillance de la chaîne d’approvisionnement de leurs produits. Ce suivi peut se faire par puces NFC, RFID, codes QR.

Fin avril 2019, VeChain a fait une avancée majeure dans son offre de service avec le lancement de ToolChain. Cette plateforme s’adresse aux développeurs comme aux entreprises pour le BaaS : ils peuvent développer des applications de suivi logistique des produits, de stockage et d’authentification de données, ou encore de respect des protocoles.

Le fonctionnement du système repose sur le Thor Power, processus par lequel les tokens VET génèrent pour leurs possesseurs d’autres tokens, des VeThor (VTHO), qui sont en quelques sortes le “carburant” qui permet de payer notammentles smart contracts qui assurent le suivi logistique des produits sur la blockchain de VeChain.

Protocole de consensus

La philosophie de VeChain est de trouver un juste équilibre entre centralisation et décentralisation totale, qui ont chacune avantage et inconvénients, afin de proposer un modèle de consensus optimal.

La Preuve d’AutoritéProof of Authority », ou PoA) conçue par VeChain est une évolution du Proof of Stake (PoS), car tous les nœuds sont validés et approuvés par une partie centrale de confiance. Cela élimine les risques liés à la présence de producteurs de blocs anonymes.

Cela signifie également que les blocs peuvent être validés plus rapidement et beaucoup plus efficacement. Composé en premier lieu de 101 validateurs connus, appelés « Thrudheim », qui produisent les blocs, on trouve également pour la bonne maintenance du réseau des nœuds et masternodes inférieurs. Ils se répartissent en fonction des VET détenus, ci-dessous par ordre croissant d’importance :

• Strength Nodes (minimum 1 000 000 de VET)
• Thunder Nodes (minimum 5 000 000 de VET)
• Mjolnir Masternodes (minimum 15 000 000 de VET)
• Thrudheim Masternodes (minimum 25 000 000 de VET)

Avantages et inconvénients de VeChain

Les avantages de VeChain

• Ce projet de blockchain répond à une demande existante, qui plus est assez diverse, et surtout globale. De nombreuses entreprises (dans le luxe, l’automobile, etc.) ont montré leur intérêt pour VeChain, notamment BMW, LVMH, Renault, etc. (une liste des partenariats est visible ici).
• La société est dirigée par une équipe solide qui possède plusieurs années d’expérience dans le domaine des cryptomonnaies.
• Le consensus PoA de VeChain a une faible exigence de puissance de calcul (impliquant un besoin et un impact énergétique moindre que le consensus en Proof-of-Work par exemple).
• Le PoA est présenté comme un consensus solide du fait que chaque validateur principal ait dû se soumettre à un processus d’identification et de KYC strict auprès de la Fondation VeChain. Cela permettrait aux autres membres du réseau d’identifier nommément un validateur qui n’agirait pas honnêtement,
• La continuité du système est indépendante du nombre de nœuds vérifiés disponibles.

Les inconvénients de VeChain

• Comme une partie des autres cryptomonnaies (telles que EOS ou NEO), VeChain n’est que partiellement décentralisée, du fait de son approche délibérément choisie.
• Les nouvelles avancées prennent plus de temps à se matérialiser, en raison de la taille importante de l’équipe de développement.
• La gestion de la chaîne logistique, et encore plus la catégorie des dApps, sont deux secteurs où VeChain est, et sera, confrontée à la concurrence féroce d’autres cryptomonnaies, déjà établies ou en devenir… mais aussi à celle plus certaine d’acteurs classiques et centralisés, mais indéniablement efficaces.

Notre avis sur VeChain

VeChain a une carte à jouer dans le domaine de la logistique et du suivi produits, de leur fabrication jusqu’à leur utilisateur/consommateur final. Il est intéressant de constater qu’un certain nombre d’entreprises ont signé à un moment ou à un autre des partenariats avec l’équipe de VeChain, ou procédé à des tests dans des contextes contrôlés de recherche et de PoC. Qu’il s’agisse de médicaments, de gestion de flux de nourriture ou de lutte contre la contrefaçon, le champ d’applications annoncé par VeChain est pour le moins ambitieux.

Pour autant, son fonctionnement en PoA, lié à une fondation centralisée et à des validateurs nommément identifiés, peut poser question. Pour autant, le projet VeChain peut dont se targuer de poursuivre son évolution, sur un marché très concurrentiel. Que lui réserve l’avenir ?

Notre avis sur le Bitcoin
Notre avis sur IOTA
Notre avis sur le Ripple
Notre avis sur Cardano (ADA)
Notre avis sur EOS
Notre avis sur Stellar Lumens
Notre avis sur Neo
Notre avis sur TRON/TRONIX
Notre avis sur Lisk
Notre avis sur Ethereum

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

2
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
plus récent plus ancien Le plus populaire
Romain
Invité
Romain

C’est un Shitcoin asiatique créé par Sunny Lu centralisé en phase d’incubation depuis plusieurs années bénéficiant de l’appui de réseaux financiers privés notamment adopté par Deloitte, BMW et d’autres antennes maçonnique très utile pour leurs roues d’abondance cyclique comme bien d’autres devises Ce projet sur papier sert juste à attitrer une étiquette puis a déposer sur une bockchain qui sert de registre sois disant infalsifiable sauf pour celui qui contrôle le réseau à 50% il peut faire ce qu’il veux comme des doubles dépenses ou changer les données du registre, créer des jetons. Rien n’empêchera l’usurpation d’un code barre lors de la chaîne de production jusqu’au consommateur et puis les étiquettes sont généralement toutes fabriquées en Chine ! Question confidentialité là c’est le ponpon soyez assuré que BMW ne pourra plus tricher ou pas en fonction des accords de diffusions des données = L.O.L Résultat Vechain c’est du vent rien… Lire la suite »

Romain
Invité
Romain

Nota bene “VET processus d’identification et de KYC strict auprès de la Fondation VeChain”

Et elles sont stockées où les copies obligatoires des identités des utilisateurs/validateurs ? Sur un serveurs #sécurisé# situé sous une montagne en Chine méridionale (sarcastique)