Suisse-cryptos

La BRI et la banque centrale suisse vont collaborer sur une monnaie numérique

Trading du CoinTrading du Coin

La Banque Nationale Suisse (BNS) et la Banque des Règlements Internationaux (BRI) ont fait état de la signature d’un accord, donnant naissance à un centre d’innovation de la BRI en Suisse. Ce centre d’innovation est présenté comme ayant vocation à accompagner le développement et l’intégration d’une monnaie numérique de banque centrale (Central Bank Digital Currency, ou CBDC) au sein du système financier suisse.

Plus généralement, le sujet des CBDC semble dorénavant considéré comme hautement stratégique à travers le monde bancaire.

La course aux armements monétaires

De la Chine à la BCE, le sujet des cryptomonnaies de banques centrales n’aura jamais été aussi tendance. Plus un sommet international ou une réunion du secteur bancaire sans que le sujet ne soit évoqué, le faisant passer aux yeux des décideurs politiques du statut de fantasme exotique à celui d’indispensable évolution.

On se souviendra par exemple que dans le cadre de sa très prochaine affection à la tête de la Banque Centrale Européenne, Christine Lagarde n’a pas caché qu’elle se pencherait rapidement sur le sujet. Au rang des préoccupations majeures, la volonté de ne pas se laisser distancer sur le sujet, mais surtout d’être en capacité de se confronter à la Chine sur le sujet,souvent considérée comme la nation la plus avancée sur ce sujet.

Au niveau national, si le rapport Person évoquait déjà le sujet en début d’année, on sait que les les discussions ont depuis repris de plus belle.

La Suisse prend position

On savait la Suisse proactive sur le sujet des cryptomonnaies, l’information n’a donc rien de vraiment étonnant : la Banque Centrale Suisse (BNS) vient d’annoncer un partenariat avec la Banque des Règlements Internationaux (BRI, la « Banque des banques »), ayant vocation à promouvoir l’apparition et le développement d’une monnaie numérique de banque centrale.

Cette dernière est tout à coup présentée comme la panacée :

« Cette nouvelle forme de monnaie numérique de banque centrale aura pour but de faciliter le règlement d’actifs tokenisés entre institutions financières. Les tokens constitueront des actifs numériques qui pourront être transférés d’une partie à l’autre. » Communiqué de la SNB

Si l’on pourra se féliciter de ce qui demeure une avancée dans la crypto-adoption à une échelle globale, on notera avec amusement que le directeur de la BRI Agustin Carsten a exécuté avec brio un impressionnant retournage de veste. L’intéressé – qui se félicite de la signature de cet accord avec la Suisse – expliquait pourtant assez récemment qu’un certain nombre de risques pour la stabilité financière mondiale accompagnaient de facto les monnaies numériques de banque centrale.

Souhaitant devenir aux yeux du monde la première véritable « crypto-nation », la Suisse se prépare en tout cas dès aujourd’hui à la déferlante annoncée des monnaies numériques de banques centrales. Pour ceux qui en doutaient, qu’ils soient rassurés : le maximalisme Bitcoin ne passera toujours pas par la BRI.

Hellmouth Banner
Crypto-enthousiaste, Polynésien de cœur vivant à Tahiti, Hellmouth Banner anime la page TahitiCryptomonnaies. "Après 10 ans dans le Pacifique Sud, je suis convaincu que les peuples du Pacifique Sud nous montrerons des chemins inédits à suivre, y compris dans les Nouvelles Technologies".

Poster un Commentaire

avatar