BCE_Europe_Cryptomonnaies

Banque centrale européenne : les cryptoactifs ne sont pas une menace

Trading du CoinTrading du Coin

La BCE – Banque centrale européenne a publié cette semaine un document traitant de l’impact des cryptoactifs sur la stabilité financière de la zone euro. Contrairement à leurs homologues d’outre-Atlantique, les autorités européennes estiment que les cryptoactifs ne présentent pas de menace pour la stabilité financière européenne.

Les cryptomonnaies ne sont pas des monnaies

Le rapport avance plusieurs raisons pour justifier du faible risque que représentent les cryptoactifs :

“Les devises numériques ne remplissent pas les fonctions essentielles de la monnaie et n’ont pas non plus d’incidence tangible sur l’économie réelle ni sur la politique monétaire. En principe, elles pourraient avoir des incidences sur la politique monétaire si elles devenaient un substitut crédible aux espèces et aux dépôts.”

Une capitalisation encore faible

La BCE poursuit en effectuant plusieurs comparaisons quant à l’importance quantitative des cryptoactifs au sein du système monétaire international. Selon les données fournies, la capitalisation totale des cryptoactifs ne représente que 4 % de la capitalisation des GAFAGoogle Amazon Facebook Apple – et 1 % du PIB de la zone euro. Bitcoin a ainsi une capitalisation de faible importance.

Si l’on ajoute à cela la forte volatilité des actifs et le fait que peu de commerçants acceptent ces devises, on arrive nécessaire à la conclusion que les cryptomonnaies ne sont pas une menace.

Une faible intrication dans le monde financier

Enfin, les liens entre les cryptoactifs et le monde de la finance restent ténus et circonstanciés. Ces deux mondes, qui semblent pourtant liés, ont adopté une attitude prudente l’un envers l’autre. Pour le moment, il existe peu de dérivés de cryptomonnaies & rares sont les gestionnaires d’actifs s’exposant à ce marché. Cette faible exposition s’explique tant par une absence de volonté de la part des gérants, que d’un point de vue technique, notamment pour les fonds américains avec un premier ETF sur Bitcoin sans cesse repoussé.

La BCE ne remet cependant pas en cause le potentiel qu’ont les cryptoactifs. Au contraire, elle reconnait qu’ils n’en sont qu’à leur genèse et recommande de surveiller leur évolution avant de prendre des mesures rédhibitoires.

Avatar
Juriste spécialisé en droit des affaires, je suis passionné par les cryptomonnaies depuis leur apparition sur le Deepweb. Fervent supporter du Bitcoin, je suis convaincu que les devises numériques joueront un rôle déterminant dans l'avenir de nos sociétés. Je m'intéresse tout particulièrement aux aspects financiers et législatifs des cryptomonnaies.

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
plus récent plus ancien Le plus populaire
Christian Kircher
Invité
Christian Kircher

repousser des crypto ETFs est deja une mesure rédhibitoire efficace. la realite est que la banque centrale europeenne et les gouvernements en europe voyent les cryptos bel et bien comme menace au long term. ils vont certainement commencer a prendre des mesures fiscales plus contraignants. bref l ‘ achat et la vent pourront devenir plus complique.