Blanchiment d’argent et Yuan numérique en Chine : la justice sévit pour protéger sa MNBC

Chasse gardée. En Chine, un tribunal a récemment frappé fort contre un gang criminel utilisant le yuan numérique pour blanchir de l’argent. Il faut dire que l’utilisation de la monnaie numérique de la banque centrale chinoise fait régulièrement couler de l’encre. En effet, alors que le yuan numérique, aussi appelé e-CNY ou renminbi numérique, gagne du terrain et de la popularité, les autorités chinoises, elles, semblent bien décidées à en contrôler strictement l’utilisation pour prévenir des activités illicites.

Nouveau coup de filet sur une affaire de blanchiment d’argent

C’est donc la ville de Shaoxing, dans la province du Zhejiang, qui a été le théâtre d’une affaire retentissante. L’objet du crime ? Des yuans numériques blanchis.

En effet, trois membres d’un gang criminel ont été condamnés à des peines de prison allant de sept à seize mois. En cause ? Nos criminels du jour auraient blanchi 200 000 yuans (27 580 dollars) en seulement quatre jours.

Le mode opératoire ? Comme nous l’explique le média chinois Mpaypass, le gang, composé de Yuan, Zhang et Kou, utilisait des outils de chat spécialisés à l’étranger pour coordonner leurs actions avec un « supérieur » non identifié. Ils proposaient aux commerçants locaux des commissions allant jusqu’à 1,5 % pour encaisser des yuans numériques contre des espèces.

Cette affaire n’est pas la première du genre en Chine. En janvier, un autre cas similaire a été signalé à Shanghai. Huit personnes ont été reconnues coupables de blanchiment d’environ 1,379 million de dollars. Le modus operandi semblable utilisait, lui aussi, les réseaux de télécommunication.

Adoption du yuan numérique en Chine : le e-CNY une chasse gardée
Le yuan numérique, l’arme monétaire de la Chine

>> Acheter des cryptomonnaies tout en économisant 10 % de frais ? C'est sur Binance aujourd'hui à 13 heures <<
<strong>Inscrivez-vous sur Binance</strong>
Inscrivez-vous sur Binance

Le Yuan numérique sous haute protection en Chine

Rappelons-nous que le yuan numérique, a été conçu avec le principe de mieux contrôler, surveiller et tracer la monnaie dans le pays. D’ailleurs, les autorités chinoises sont bien conscientes des possibilités de surveillance accrues que lui permet le e-CNY. C’est pour cela qu’elles ont mis en place des mesures strictes pour surveiller et réguler l’utilisation de la MNBC, destinée à une utilisation de masse.

En outre, la Chine a fait de la promotion du yuan numérique une priorité nationale, celui-ci est maintenant en test depuis plusieurs années, en espérant qu’il devienne une alternative sérieuse aux systèmes de paiement dominés par le dollar américain.

Enfin, et ce sera là notre conclusion, il est intéressant de noter que, bien que la Chine affiche une hostilité notoire contre les cryptomonnaies décentralisées comme le bitcoin, elle embrasse pleinement son yuan numérique, plus centralisé que jamais. Le projet chinois de monnaie numérique de banque centrale est le plus avancé du monde. Désormais, la Banque populaire de Chine (PBoC) est si confiante sur sa MNBC qu’elle permet son utilisation sur le territoire de la « région administrative spéciale » (RAS) d’Hong Kong.

Pour faire le plein de cryptos, rendez-vous sur Binance, le leader des exchanges. Vous y trouverez toutes les cryptomonnaies les plus connues, ainsi que les projets novateurs présentés sur leur launchpool. Grâce à ce lien affilié, bénéficiez de 10 % de remise sur vos frais de trading et soutenez le travail du JdC
<strong>Inscrivez-vous sur Binance</strong>
Inscrivez-vous sur Binance

Magali

De simple lectrice en 2017 à rédactrice en chef depuis septembre 2023, j'allie maintenant l'écriture à mes connaissances à travers mes articles pour Le Journal du Coin. Mon seul but est celui de vous informer sur l'univers de demain : celui de la blockchain, des cryptomonnaies, des NFT et du metaverse. Persuadée que Bitcoin est une révolution, j'entends participer à la vulgarisation de notre écosystème.