Méta-Hebdo : des NFT au metaverse, la blockchain sous les projecteurs

ADN- Ces dernières semaines encore, les NFT et le metaverse ont fait couler de l’encre… Cinéma, sport, musique, art et même politique … aucun secteur ne résiste. Par ramification, le secteur des jeux blockchain play to earn (jouer pour gagner) intéresse également. Certains sont certes encore dubitatifs, mais d’autres se lancent avec passion dans ces technologies dites du web3.

Force est donc de constater que les NFT deviennent progressivement une nouvelle manière de nous divertir. De cette nouvelle manière de voir le divertissement s’ensuit une implication de plus en plus importante des géants du Web 2 pour le métavers. Cependant, dans cette course n’oublions pas les origines de toutes ces innovations technologiques. Ne perdons pas le point essentiel qui attire toutes ces grandes entreprises : la décentralisation c’est-à-dire l’absence d’intermédiaire, quel qu’il soit.

Les NFT victimes de leurs succès dans le metaverse ?

NFT et metaverse : les vedettes du moment en France…

L’évidence ces deux dernières semaines a été la multiplicité des nouvelles liées au milieu de l’Entertainment et de la grande industrie du divertissement.

En France, tout d’abord, la municipalité de Cannes annonce un métavers pour son festival accompagné de NFT de monuments et de sites de la ville. Toujours au pays de la baguette, lors des NFT Day 2022, à Paris, Patrick Partouche, président des casinos Partouche, annonce s’ouvrir au métavers. En effet, les 39 établissements du groupe accepteront désormais les cryptomonnaies. La société de jeux va même plus loin, en sortant une collection de NFT nommée Joker Club.

« Ce projet est le premier d’une longue série à venir, des initiatives inédites se succéderont pour porter la filiale durablement dans l’écosystème et créer le divertissement de demain »

Patrick Partouche

… Stars des tapis rouges aux États-Unis

De l’autre côté de l’Atlantique, NFT et métavers sont devenus des incontournables du show-business. Stars de la soirée au Grammy Awards, ils vont même jusqu’à faire leur cinéma !

En effet, Coinbase après avoir projeté de lister 50 nouvelles cryptomonnaies sur son exchange, déclare faire dans le cinéma et lancer la Degen Trilogy ; une trilogie avec les NFT du Bored Ape Yatch.

« Il y a définitivement quelque chose qui se prépare. Nous sommes en train de créer un film interactif en trois parties mettant en vedette les BAYC et leur ApeCoin. Venez le construire avec nous ! »

Coinbase annonce se lancer dans les NFT en produisant les films des Bored APE Yatch : la Degen Trilogy
Tweet de Coinbase annonçant la sortie de la Degen Trilogy – Source : Twitter

Les jeux vidéos fous de NFT

L’industrie du divertissement n’est pas la seule à courir après les NFT. SEGA cette semaine a confirmé rentrer dans la course avec un nouveau projet web3 : le Super Game. Dans ce projet il s’agira de développer un métavers et des NFT pour le fameux hérisson bleu Sonic. Le but de la franchise est de connecter plusieurs jeux les uns aux autres. Le métavers devient alors une évolution logique pour SEGA. L’initiative de Super Game devrait être déployée au cours des cinq prochaines années. Ce faisant, SEGA prévoit le développement d’une nouvelle gamme de jeux multiplateforme.

« C’est une extension naturelle pour l’avenir du jeu que l’on étendra pour impliquer de nouveaux domaines tels que le cloud gaming et les NFT. Nous développons également Super Game où différents jeux peuvent être connectés les uns aux autres. »

Masayoshi Kikuchi, producteur chez Sega
SEGA annonce son intention de se lancer dans le metaverse avec des NFT.
Un métavers avec Sonic ? Certains en rêvent

>> Pour profiter pleinement du Web 3, achetez vos cryptos sur SwissBorg (lien affilié). <<

Le metaverse et les NFT : le futur des géants du Web 2

Les nouveaux besoins financiers des géants du web 2

Et si NFT et métavers étaient alors devenus des besoins, une sorte de nouveau produit devant lequel les géants du Web 2 ne peuvent plus faire l’impasse ? Le PDG sortant de Warner Media, Jason Kilar, va dans se sens. Selon lui, Hollywood sera la future star de la blockchain. Les technologies du web3 seraient alors le moyen de transformer l’industrie du divertissement qui bégaye un peu.

Les NFT et les métavers proposeraient alors de nouvelles formes de recettes, de financements et d’investissements. Aussi à la manière de l’essor du DVD et de toutes les technologies qui l’ont accompagné, nous pouvons imaginer que la technologie de la blockchain accompagnera de nouvelles innovations et donc de nouveaux investissements.

« Je pense que ce sera une vague potentielle qui arrivera à Hollywood, de la même manière que la vague DVD est arrivée à Hollywood dans les années 90. »

Jason Kilar, le PDG sortant de Warner AMedia

Mastercard confirme également cette tendance, celle d’un métavers évident. Il s’agit alors pour l’entreprise de marquer le métavers de son empreinte. Pour cela, la société de cartes de paiement a réalisé 15 dépôts de marques concernant des cas d’utilisation dans le métavers. L’objectif ? Dominer le traitement des transactions au sein du web3. Nouveau terrain de jeu des géants du paiement, le métavers continue d’attirer inlassablement, comme les NFT.

Désormais il faudra compter avec le métavers

Cette nécessité de se renouveler, de compter avec les NFT et le métavers Sony et Lego l’ont bien comprise. Ils décident d’injecter 2 milliards de dollars dans Epic Games studio de développement et distributeur de jeux vidéos. Dans cette ronde, Sony et Kirkbi (société derrière Lego) mettent chacun 1 milliard de dollars. Aussi déclarent-ils dans un communiqué de presse que cet investissement est important pour mettre un pied dans le métavers, ils développent :

« Au fur et à mesure que le métavers évolue, il remodèle la façon dont les gens se rencontrent, jouent, travaillent, apprennent et interagissent dans un monde virtuel en 3D. Le groupe LEGO et Epic Games vont combiner leur vaste expérience pour s’assurer que cette prochaine itération d’Internet est conçue dès le départ avec le bien-être des enfants à l’esprit. »

Le métavers sera alors ici un espace destiné à protéger les droits des enfants, leur vie privée et leur apprendre à contrôler l’expérience numérique.

Tweet d'Epic Games annonçant son partenariat avec Sony et KIRKBI société derrière Lego.
Tweet d’Epic Games – Source : Twitter

« Nous annonçons 2 milliards de dollars de fonds avec Sony et KIRKBI pour construire le futur du divertissement numérique)»

Tweet d’Epic Games

Certains sont déjà convaincus et conquis par les NFT

Cependant, certains n’en sont plus à leur premier essai dans le Web 3. C’est le cas d’Adidas qui craque pour les NFT depuis l’année 2021. Fort d’une collection à trois bandes avec les Bored Ape Yatch Club, ces derniers jours la marque de sport innove plus et annonce avoir comme objectif la création d’avatars multi-chain en partenariat avec l’entreprise Ready Player Me.

Il s’agit d’avatars que vous pourrez utiliser d’une blockchain à une autre. La nouvelle a priori banale, sous-entend qu’il sera possible d’utiliser une seule identité numérique pour plusieurs chaines. La création des avatars serait alors basée sur la personnalité de l’utilisateur. Générés par une intelligence artificielle, ces avatars seront, bien sûr, chaussés de baskets à trois bandes.

« Il s’agit du premier partenariat de marque qui repousse les limites de la plateforme – offrant une interopérabilité des avatars génératifs avec plus de 1 500 applications et jeux métavers différents ».

Ready Player Me
Adidas dans le métavers
Un avatar dans le métavers ? Oui, mais avec 3 bandes aux pieds

Cette collaboration confirme donc qu’au-delà de l’effet de mode, ce qui intéresse Adidas c’est l’interopérabilité des chaines qui permet une liberté vertigineuse dans le métavers, n’oubliant ainsi pas, ce qui fait le système nerveux de toute démarche sur la blockchain : la décentralisation.

NFT et metaverse confirment l’importance de la décentralisation

NFT et gaming : la blockchain, terrain de jeu par excellence

On entend par décentralisation la notion d’une finance décentralisée. Plus largement d’un système de communication et d’échange décentralisé. Cela sous-entend donc l’absence d’intermédiaire et la mise en place d’un système pair à pair (peer 2 peer), symbole d’un système d’échange direct.

C’est cette décentralisation propre à la blockchain a convaincu Ubisoft en 2019 d’investir dans le secteur du web3. En effet, après avoir d’ailleurs libéré ses Lapins Crétins dans le métavers de The Sandbox, le géant des jeux vidéos réalise un nouveau tour de table pour les jeux blockchain de 60 millions de dollars pour renforcer son poids dans l’écosystème. Il devient le principal investisseur du nouveau Digital Asset Fund de White Star.

Jeu vidéo, blockchain et décentralisation semblent alors être un super combo confirmé par Animoca Brands qui continue de tisser sa toile et rachète Eden Games, développeurs de jeux vidéo à qui nous devons des jeux tels que : Need for Speed : Porsche Unleashed, F1 Mobile Racing, Mobile Racing, Gear.Club et Test Drive.

Animoca Brands met le turbo et rachète Eden Games pour développer les jeux play to earn.
Roulez des mécanique dans le métavers Source: Eden Games

La décentralisation permet un autre contact, un autre lien avec l’utilisateur qui interagit directement avec le jeu. L’utilisation des NFT dans le jeu, in game, et bien évidemment un autre système qui convainc les jeux vidéos de passer de l’autre côté du web.

La décentralisation, l’ADN de la blockchain

La décentralisation est donc le système nerveux des NFT. Elle permet une communication et des échanges directs. Aussi, les NFT, le métavers et la finance décentralisée nous offrent à tous la possibilité d’échanger ou de faire des dons de NFT ou encore en cryptomonnaies, sans intermédiaire.

Par exemple, la communauté crypto s’est montrée d’un soutien important pour le peuple ukrainien. Pray 4 Ukraine a ainsi de nouveau réuni cette semaine des artistes numériques pour collecter des fonds en soutien pour l’armée et les civils ukrainiens. 10 000 NFT ont été donnés pour venir en aide au peuple ukrainien. En effet, les dons de ces NFT de la solidarités seront reversés à l’association humanitaire Come Back Alive. Méthode alternative qui permet d’être aussi efficace qu’un gouvernement grâce aux dons, la décentralisation permet d’agir.

« La mission de Pray4Ukraine est de montrer que chacun peut aider à mettre fin à cette guerre et à sauver d’innombrables vies en Ukraine. L’art numérique et les NFT offrent à la communauté crypto une méthode alternative pour rejoindre un puissant mouvement de solidarité mondiale. »

Déclaration de l’équipe de Pay4Ukraine
Tweet de Pray4Ukraine annonçant la vente de NFT au profit de l'aide humanitaire en Ukraine.
Tweet Pray4Ukraine annonçant la vente d’une collection de NFT – Source Twitter

La tendance s’est donc bien confirmée cette semaine, et malgré un phénomène qui se popularise, accaparé par l’industrie du divertissement et du Pop Corn, certains n’oublient pas l’ADN même des NFT et du metaverse, symbole à la fois d’une expression libérée d’une absence de censure et d’échanges d’un point A à un point B sans intermédiaire grâce à la décentralisation. Reste à voir comment l’industrie du divertissement utilisera cette précieuse innovation.

Les NFT et le metaverse vous intriguent mais vous ne savez pas où commencer cette aventure ? Pour vous y aider, un bonus exceptionnel vous attend : jusqu’à 200€ en cryptomonnaies offerts lors de votre inscription sur la plateforme SwissBorg (lien affilié, pour un dépôt minimum de 50€)

Magali

Issue d’une formation littéraire en classe préparatoire puis universitaire, je suis passionnée par l’univers de la blockchain depuis 2017. L’univers des NFT, play to earn et du metaverse m’ont happée; je suis devenue en 2019 Axie enthousiaste. De fil en aiguille, j’ai tissé mes connaissances pour n’être plus que crypto-enthousiaste.

Recevez un condensé d'information chaque jour