Crypto-adoption bancaire : la Deutsche Bank s’essaye aux stablecoins sur Ethereum

Collectionnez les articles du JDC en NFT

Collecter cet article

Des stablecoins très charmeurs. Si, globalement, les banquiers n’aiment toujours pas trop Bitcoin (BTC) et les cryptomonnaies décentralisées, ils semblent de plus en plus admettre l’attrait pour leurs technologies et applications. Les stablecoins, notamment, les intéressent beaucoup. Un récent test réussi d’échange de stablecoins entre deux grands groupes bancaires – en l’occurrence la Deutsche Bank et la Standard Chartered Bank – devrait en inciter d’autres à faire de même, de peur de rater le train la révolution financière.

Ces deux banques s’échangent des USDC et EURS sur Ethereum

La banque britannique Standard Chartered a déjà basculé depuis un certain dans l’optimisme pour Bitcoin et les crypto-actifs. Le groupe bancaire s’implique même directement dans ce secteur, avec son unité spécialisée dans l’innovation, SC Ventures.

C’est cette dernière qui vient de réaliser, en partenariat avec la Deutsche Bank, un premier test plus que concluant concernant les stablecoins. Les deux groupes bancaires ont réalisé un swap (échange) entre un stablecoin du dollar américain, l’USDC de Circle, et un stablecoin de l’euro, l’EURS de Stasis.

Ce test d’échange est visible dans le registre distribué du réseau blockchain public Ethereum (ETH). Cet essai est le premier d’une série de 12 prévus pour démontrer la faisabilité de l’Universal Digital Payments Network (UDPN). Ce « réseau universel de paiements numériques » avait été inauguré lors du Forum économique mondial (WEF) de Davos en janvier 2023.

Swap de stablecoins euro/dollar entre la Deutsche Bank et Standard Chartered Bank.
SC Ventures et Deutsche Bank s’échangent des stablecoins sur Ethereum. Source : ledgerinsights.com

Le réseau UDPN pour relier toutes les banques aux stablecoins et MNBC

L’Universal Digital Payments Network a pour ambition de devenir la principale « infrastructure de paiement interopérable », permettant de connecter les monnaies numériques de banques centrales (MNBC) et les stablecoins réglementés entre les banques commerciales à travers le monde.

La commercialisation de l’UDPN est prévue dès la fin 2023. Ces tests grandeur nature devraient donc logiquement s’enchaîner assez rapidement. Un environnement « bac à sable » (sandbox) a été mis à disposition de plusieurs partenaires bancaires de l’UDPN en juillet dernier, pour qu’ils puissent mener leurs propres essais sur ce réseau, autour des stablecoins, de la tokenisation, de la circulation des MNBC…

« Pour la Deutsche Bank, ce pilote industriel sur la plateforme UDPN est une occasion d’étudier et de rechercher comment nous pouvons permettre à nos clients de participer activement à la future économie mondiale décentralisée, et de bénéficier d’applications qui sont construites sur le réseau. Il s’agit de la prochaine étape logique dans le développement des transactions financières. »

Rafael Otero, directeur exécutif au sein du groupe Deutsche Bank

Si des réseaux blockchains publics comme Ethereum s’avèrent indispensables pour soutenir l’interconnexion de l’UDPN entre stablecoins et MNBC, on comprend mieux le grand optimisme de la Standard Chartered Bank pour les cours de l’ETH. En effet, le grand groupe bancaire expliquait, il y a une dizaine de jours, voir l’ether à 8 000 puis 35 000 dollars dans l’avenir.

Rémy R.

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Recevez un condensé d'information chaque jour