Hebdo Crypto #103 – les actualités de la semaine des cryptomonnaies

Trading du CoinTrading du Coin
0
(0)

L’actualité concernant Bitcoin et les cryptomonnaies est en ébullition constante. Il peut arriver que des informations capitales se perdent dans le flux informatif quotidien, et que vous passiez à côté des points importants.

Ce format est là pour y remédier : nous revenons sur l’actualité de la semaine passée dans l’Hebdo Crypto, afin de récapituler les informations importantes et vous tenir informés de l’état du monde des cryptomonnaies.

🔬 Les immanquables du coin

Pour l’immanquable de cette semaine, nous allons revenir sur le dernier opus en date de la série de Ludovic, consacrée à la préhistoire des cryptomonnaies. Dans cet épisode, il nous emmène sur les traces d’Hal Finney et son travail sur RPOW qui a largement influencé Bitcoin.

Hal Finney

Harold Thomas Finney II, dit “Hal Finney”, était un informaticien et cryptographe américain, connu pour avoir participé au mouvement cypherpunk et pour avoir travaillé sur le logiciel de chiffrement PGP dans les années 1990, ainsi que pour avoir été le premier destinataire d’une transaction en bitcoins. À l’instar de Wei Dai et Nick Szabo, il est l’une des personnes les plus suspectées d’être Satoshi Nakamoto, en raison de ses capacités uniques et de son expérience dans le domaine des monnaies numériques.

RPOW

Inspiré par toutes les idées qui gravitent autour de la preuve de travail (notamment b-money et bit gold), Hal Finney travaille dans les années 2000 sur son propre système de jetons numériques qu’il appelle les preuves de travail réutilisables, ou Reusable proofs of work en anglais, abrégées en RPOW.

Hal Finney annonce le système RPOW le 15 août 2004 sur la liste de diffusion des cypherpunks. L’annonce est également transférée sur la liste de diffusion de cryptographie de Metzdowd.com, là où Satoshi Nakamoto annoncera Bitcoin quelques années plus tard. Entre autres, RPOW attire l’attention de Ray Dillinger (bear) et d’Adam Back. Outre son annonce, Finney donne un lien vers le site dédié à cet usage, rpow.net, où il présente les différents aspects du projet en détail et met à disposition le code du programme, publié en source ouverte.

Pour en savoir plus sur RPOW et leur fonctionnement, consultez l’article dans son intégralité : Les RPOW d’Hal Finney : un dernier essai avant Bitcoin.

🗞 L’actualité en bref

Les experts de la banque JP Morgan changent d’avis sur Bitcoin. Dans un rapport intitulé « La cryptomonnaie passe son premier stress test », JP Morgan a déclaré que le comportement de Bitcoin avait été « majoritairement positif » lors du krach financier de mi-mars.

▶  Semaine riche en actualité du côté des cryptomonnaies étatiques :

La multiplication des jetons DeFi commence à ressembler à l’ICO craze de 2017. Le nombre de jetons créé augmente exponentiellement et leurs rendements dépassent de loin ceux des plateformes centralisées.

À défaut de Libra, Facebook lance WhatsApp Pay. Uniquement disponible au Brésil pour le lancement, ce service permet d’envoyer des paiements fiat directement depuis WhatsApp.

Nouvelle vidéo du Trading du Coin dans laquelle nous allons apprendre à optimiser un portefeuille crypto avec 5 cryptomonnaies.

📊 Les 4 métriques de la semaine

➤ 1,41 milliard, c’est le montant total des fonds impliqués dans les protocoles de la finance décentralisée (DeFi). Cette valeur représente un maximum et a été atteinte suite à l’exposition des volumes sur Compound suite au lancement du token COMP.

Évolution de la somme impliquée dans les protocoles DeFi – Source : Defipulse.

82%, c’est la part des applications décentralisées totales qui sont hébergées sur Ethereum. Cela en fait le réseau à smart contracts le plus utilisé, devant EOS et Steem.

5 millionsce sont les frais qui ont été dépensés lors de 3 transactions Ethereum. La piste du chantage suite à un hack semble être validée pour la plateforme d’échange sud-coréenne Good Cycle. Cependant, faute de réponse de leur part, les pools de mining ayant récupéré les frais ont décidé de les reverser à leurs mineurs.

20%, c’est la part des bitcoins qui sont perdus à jamais. Cela représente environ 3,7 millions de BTC, qui n’auraient pas été déplacés depuis plus de 5 ans d’après une étude menée par Chainalysis.

Bitcoin : typologie des fonds

✉️ Le tweet de la semaine

Le tweet de cette semaine revient à @SA_Conseil et son tweet concernant l’écosystème DeFi sur Ethereum, qui a alimenté les débats en commentaires.

Bonne semaine sur le Journal du Coin ! 🙂 

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Renaud H.
Étudiant ingénieur en software et en systèmes distribués, crypto-enthousiaste depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici