Le Venezuela met Bitcoin à l’amende et taxe les cryptomonnaies

Réanimation monétaire – 01er Octobre 2021, le Venezuela lance le bolivar digital, sa monnaie numérique de banque centrale (MNBC). La « simple » dématérialisation de la monnaie fiduciaire ne permettra bien évidemment pas au Venezuela de résoudre « en quelques clics » les problèmes de l’hyperinflation,  de la dévaluation importante du bolivar. Mais le Venezuela n’est jamais à court d’idées pour tenter de réaugementer la valeur du bolivar sans forcément s’attaquer au cœur du problème : le gouvernement et les législateurs préfèrent cette fois-ci s’attaquer à bitcoin (BTC) et aux cryptomonnaies en général, ainsi qu’aux devises étrangères.

Taxe sur les cryptomonnaies au Venezuela : moins de bitcoin, plus de petro

Selon le media Criptonoticias, l’Assemblée nationale vénézuélienne a approuvé lors de la session du 3 février 2022, un projet de loi dont les textes prévoient une taxation jusqu’à 20 % sur les transactions en cryptomonnaies et en devises étrangères. Cette taxe concerne aussi bien les entreprises que les particuliers.

Son taux va de 0% à 2% pour les transactions réalisées en bolivars vénézuéliens, contre 2 % à 8 % pour les transactions réalisées au sein du système bancaire national, en devises étrangères ou en cryptomonnaies autres que le petro, la crypto soutenue par le gouvernement.

Taxer les cryptomonnaies et le Bolivar : la nouvelle idée du Venezuela pour faire face à l'inflation.
Taxer les cryptomonnaies et le Bolivar : la nouvelle idée du Venezuela pour faire face à l’inflation.

Ce taux se situe entre 2% et 20 % pour les transactions effectuées en dehors du système bancaire du pays, en devises étrangères et en cryptomonnaies non émises par l’Etat vénézuélien.

>> Venez faire vos premiers pas dans l’univers Bitcoin sur KuCoin (lien affilié) <<

Taxe et hyperinflation au Venezuela : augmenter l’utilisation du bolivar et freiner les cryptomonnaies

Cette taxe vise à inciter les vénézuéliens à utiliser la monnaie nationale dont la valeur a chuté de plus de 70 % en 2021. Dès 2020, plus de 20 000 points de ventes et autres entreprises avaient commencé à accepter les cryptomonnaies dans le pays touché par une hyperinflation, avec un bolivar vénézuélien qui a perdu presque toute sa valeur au cours de la dernière décennie.

Cette loi va-t-elle pour autant dans les faits, réellement augmenter l’utilisation du bolivar par les vénézuéliens ? La réponse est NON pour le cabinet d’analyse économique vénézuélien Síntesis Financiera qui estime que ces nouvelles dispositions légales s’attaquent « au symptôme et non à la cause » même du problème. Ce dernier est l’inflation élevée dans le pays.

Cette taxe peut même selon le cabinet, avoir « un impact inflationniste et constitue un fardeau pour le processus naissant de reprise économique » au Venezuela.

L’hyperinflation et la dévaluation importante du bolivar vénézuélien offrent un terrain propice à l’adoption massive de cryptomonnaies déflationnistes comme bitcoin, mais profitent également au jeu comme Axie Infinity dont le modèle play-to-earn permet de gagner des revenus en cryptos, de quoi séduire les citoyens d’un pays en proie à une grave crise économique.

Faut-il vivre dans un pays en proie à l’hyperinflation pour comprendre (enfin) l’intérêt des cryptomonnaies déflationnistes, et plus largement de la décentralisation du système monétaire et financier ? Idéal pour faire vos premiers pas dans les investissements cryptos, la plateforme Kucoin n’attend plus que vous (lien affilié)

Le Journal Du Coin

Un article de la rédaction. Le Journal du Coin, premier média d’actualités francophone sur la cryptomonnaie, Bitcoin, et les protocoles blockchain.

Recevez un condensé d'information chaque jour