iExec (RLC) : le cloud computing pour la gestion du trafic routier des smart cities

Trading du CoinTrading du Coin

La société franco-chinoise iExec est une crypto-startup spécialisée dans le cloud computing décentralisé. Parmi ces nombreux cas d’application, celui de la gestion des feux tricolores pour améliorer la circulation des smart-cities vient d’être expérimenté par le laboratoire SHIFT.

Let’s cloud

Après le lancement de la version 3.1 du protocole iExec en juillet dernier, c’est donc une nouvelle application concrète qui vient s’ajouter à son projet, visant à décentraliser la puissance de calcul informatique pour accomplir des tâches complexes depuis n’importe quel appareil relié à sa blockchain et au Cloud (le nuage internet).

C’est dans le cadre de son partenariat avec l’université chinoise de ShanghaiTech qu’iExec imagine le monde de demain avec différents laboratoires de recherche, dont celui du SHIFT (Shanghai Institute of Fog Technology).

Ce dernier travaille en particulier sur les smart-cities (les villes intelligentes) : sa collaboration avec iExec vise à permettre de gérer plus efficacement le trafic routier, dans le milieu urbain dense de ces villes du futur, notamment via la gestion des feux tricolores.

Smart Road

Ces smart-cities devraient ainsi pleinement intégrer les diverses technologies de l’Internet des Objets (ou IoT, pour Internet of Things), permettant que la multitude d’objets connectés en déploiement puissent se coordonner entre eux.

Pour reprendre l’exemple de la circulation routière, aujourd’hui les feux tricolores dans la grande majorité des villes du monde ne s’adaptent pas en temps réel aux conditions de circulation.

Mais entre les caméras de surveillance du trafic qui se développent, les voitures autonomes qui sont de moins en moins du ressort de la science-fiction, et l’arrivée prochaine des communications en 5G, c’est une incroyable masse de données qui va permettre une approche plus rationnelle et adaptative aux conditions réelles de circulation.

Avec la Marketplace de données et de puissance de calcul informatique d’iExec, les services de transport pourraient à terme par exemple louer des données de caméras et utiliser une puissance de calcul décentralisée pour optimiser la gestion dynamique des feux de circulation.

Pour une illustration plus graphique de ce projet encore en développement, découvrez l’utilisation du cloud computing d’iExec pour la gestion des feux de circulation par le laboratoire SHIFT :

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Poster un Commentaire

avatar