Bitmain : 310 millions de dollars de pertes au Q1 2019

Trading du CoinTrading du Coin

Le géant chinois du minage Bitmain vient de dévoiler les chiffres de son premier trimestre 2019, et le moins que l’on puisse dire c’est que ce n’est pas brillant. Ainsi, le groupe vient d’annoncer des pertes cumulées de prés de 625 millions de dollars pour les 2 premiers mois de 2019, déficit quelque peu compensé par un mois de mars dans le vert. Les nuages continuent à s’accumuler pour le leader du secteur, attaqué de toutes parts, quelques mois après le ratage en règle de son IPO à 18 milliards de dollars.

Bitmain, en terrain miné

345 millions en janvier, 280 millions en février… Il ne s’agit pas du PIB du Benelux mais bien des pertes cumulées de Bitmain, leader chinois du minage de Bitcoin (et de Bitcoin Cash). Il semble bien loin le temps où le géant industriel ambitionnait de lever jusqu’à 40 milliards de dollars à l’occasion d’une IPO.

Le célèbre fabricant des mineurs ASICS formules 1 incontestées du minage de Bitcoin – a cumulé les déboires en ce début 2019 (après une année 2018 elle-même catastrophique, marquée par un rude hiver crypto). Dans le détail, il apparaît que c’est la vente à perte de machines Asics 16 nm, Bitmain ayant été contrait de les brader, qui a précipité les comptes de l’entreprise dans le rouge.

Bitmain
Matériel de minage Bitmain (source Reuters)

Une lueur d’espoir

Mars s’est révélé moins catastrophique pour l’entreprise qui renoue avec un bénéfice de 315 millions de dollars, pas suffisant pour autant pour rattraper un premier trimestre déjà bien morose.

La reprise du marché, la remontée des cours, et surtout le lancement du nouveau Asics 7 nm permettent cependant d’espérer qu’à compter du mois d’avril, Bitmain sera en mesure de faire état de chiffres plus optimistes. Une marge bénéficiaire brute de 32% serait évoquée.

Quoi qu’il en soit, après des chiffres 2018 déjà très alarmants, les ratés de son IPO pourtant annoncée comme de nature à faire rentrer le secteur tout entier dans une nouvelle ère ou encore la colère de ses sous-traitants (furieux de ne pas être payés), le moins que l’on puisse dire est que Bitmain n’est pas encore sorti de la crypto-auberge.

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne / 5. Nombre de votes :

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Hellmouth Banner
Crypto-enthousiaste, Polynésien de cœur vivant à Tahiti, Hellmouth Banner anime la page TahitiCryptomonnaies. "Après 10 ans dans le Pacifique Sud, je suis convaincu que les peuples du Pacifique Sud nous montrerons des chemins inédits à suivre, y compris dans les Nouvelles Technologies".

Poster un Commentaire

avatar