Bitmain : tout droit vers la faillite ?

Trading du CoinTrading du Coin

Avec la découverte des 500 millions de dollars de pertes que Bitmain aurait eu au troisième trimestre 2018, les rumeurs sur la mauvaise situation du géant chinois du minage n’ont cessé de s’amplifier. Les dernières en date prétendent même que Bitmain serait devenu insolvable.

Des sous-traitants en colère qui réclament leur argent

La société de Jihan Wu semble avoir des difficultés financières au point de voir certains de ses sous-traitants entamer des poursuites judiciaires contre elle, pour non-paiement de leurs services.

Cette charge vient notamment du twitter de Samson Mow, directeur de la stratégie chez Blockstream, qui joint à son message une liste des entreprises qui poursuivraient Bitmain.

Que ce soit des entreprises d’assemblage, de composants ou encore de production, certaines n’auraient plus été payées depuis janvier.

Vente à perte des S15 et indisponibilité des puces de 7 nm

Samson Mow continue en expliquant que la vente à perte des mineurs S15environ 30% en-dessous de leur coût de fabrication – est un autre problème majeur pour Bitmain. Ces AntMiners, sorties fin novembre 2018 ont entraîné un surcoût de production avec leurs nouvelles puces en 7 nanomètres, dont seulement 60% auraient été viables.

Pire encore, la prochaine génération de puces 7 nm et de mineurs S17 de Bitmain serait de la poudre aux yeux (« a magic show ») selon Samson Mow. En effet, le seul fabricant de puces 7 nm de Bitmain – la Taiwan Semiconductor Manufacturing Company (TSMC) – serait dans l’incapacité de lui fournir les nouvelles puces pour ses Asics S17. Car TSMC serait déjà complètement saturé de demandes par d’autres géants de la téléphonie et de l’informatique (Apple, Huawei, Qualcomm, Nvidia, AMD…).

Et comme le rappel Blockmanity, qui dit sale temps pour Bitmain dit risques pour Bitcoin Cash (BCH). Cette crypto étant fortement soutenue (et minée) par Bitmain, on peut craindre le pire pour elle si le géant minier venait à faire faillite.

PARTAGER
Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici