Bitmain : nouvelle puce ASIC, mais une perte de 500 millions de $ au Q3

Trading du CoinTrading du Coin

Le groupe GMO avait été le premier à sortir des puces de 7 nm pour ses ASIC en juin 2018 (même s’il a arrêté la production depuis). Bitmain avait emboîté le pas en fin d’année dernière. Ils annoncent désormais une toute nouvelle gamme d’ASIC avec puces de 7 nm, et ce, malgré d’importantes pertes financières comme nous allons le voir.

Une nouvelle puce 7 nm pour améliorer les Antminers

Ce 18 février, Bitmain a annoncé sur son blog la sortie de sa puce ASIC de nouvelle génération en 7 nanomètres, appelée « BM1397 ». Cette puce est spécialisée dans l’algorithme SHA256 servant dans le consensus de preuve de travail (PoW) de Bitcoin (BTC).

Elle présente une amélioration du rendement énergétique, ne consommant que 30J/TH, soit 28,6 % de moins que la génération précédente (la BM1391 consommait 42J/TH).

Cette puce BM1397 équipera les futurs modèles d’Antminers de Bitmain, les S17 et T17, dont la date de sortie sera annoncée ultérieurement.

500 millions de $ de pertes

Après l’annonce de la bonne nouvelle, c’est une mauvaise nouvelle pour Bitmain : le géant du minage aurait eu des pertes de l’ordre de 500 millions de dollars au 3ème trimestre 2018.

Comme nous le rapporte CoinDesk, Bitmain a dû fournir une mise à jour de son bilan financier au Hong Kong Stock Exchange (HKEx), dans le cadre de son introduction en bourse (IPO).

Bitmain annonce un bilan positif de 500 millions de dollars sur les 9 premiers mois de l’année 2018, à ceci près que l’entreprise avait annoncé 1 milliard de bénéfice pour les 6 premiers mois. Le calcul mathématique est simple et rapide : même si ce n’est pas indiqué clairement, le troisième trimestre implique une perte de 500 millions de $ pour arriver à ce résultat au bout de 9 mois.

Le chiffre d’affaires brut est quant à lui de 3 milliards de dollars sur cette même période de 9 mois, alors qu’il était déjà de 2,8 milliards sur les 6 premiers mois : 200 millions de $ de chiffre d’affaires en 3 mois, un autre signe que les affaires vont mal pour un géant comme Bitmain.

Même si des rumeurs persistantes avaient déjà donné une indication du revers de fortune de Bitmain en fin d’année dernière, c’est la première fois que des documents officiels (remis au HKEx) semblent bel et bien le confirmer.

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Poster un Commentaire

avatar