Tout sauf un ETF Bitcoin Spot – La SEC tente de s’expliquer

Un mur d’indécision – Non, non et non, la Securities and Exchange Commission des États-Unis ne veut pas entendre parler d’un ETF basé sur de vrais bitcoins (BTC). La société de crypto-investissement Grayscale n’a pas voulu laisser passer ces refus systématiques sans avoir des explications. Le gendarme financier US a donc ressorti ses vieilles excuses.

Un blocage d’ETF spot incompréhensible pour Grayscale

La Securities and Exchange Commission (SEC) est chargée de la surveillance des marchés financiers US, en particuliers celui sur les valeurs mobilières. En octobre 2021, cet organisme a accepté un premier fonds négociés en bourse (ou ETF, pour exchange-traded fund) basé sur Bitcoin.

Et d’autres ont été acceptés depuis, mais il ne s’agissait là que d’ETF basés uniquement sur des contrats à terme (futures) de Bitcoin. Tous les fonds, dits « spot »,  ayant des réserves de bitcoins en sous-jacent ont quant à eux été systématiquement retoqués par la SEC.

Une situation inexplicable qui avait fait vivement réagir la société Grayscale Investment fin novembre 2021, alors que cette dernière souhaitait transformer en ETF son actuel fonds d’investissement en bitcoins – le GBTC (Grayscale Bitcoin Trust).

Dans une publication officielle parue ce 4 févier, la Commission des valeurs mobilières a répondu à la demande d’explications de Grayscale, pour exprimer ses inquiétudes quant à l’acceptation d’un premier ETF spot de Bitcoin.

>> Sautez le pas des cryptomonnaies et achetez vos premiers Bitcoin sur KuCoin <<

Risque de manipulation et manque de liquidité préoccupent la SEC

Bien que l’ETF de Grayscale repose sur un fonds en bitcoins déjà existant, et que la bourse de New York du NYSE Arca soit prête à lister cet ETF, le gendarme financier US fait barrage pour ce qu’il considère comme de bonnes raisons :

  • des doutes sur la capacité à prévenir les « pratiques frauduleuses et manipulations »,
  • des inquiétudes sur la « liquidité et la transparence » des places de marché supportant Bitcoin,
  • une interrogation sur la « pertinence » de Bitcoin comme actif sous-jacent d’un ETF.

Autant de questions auxquelles la SEC… ne répond pas ! En effet, l’organisme de surveillance en appelle aux commentaires de l’opinion publique pour savoir si ses doutes sont légitimes ou inutilement exagérés. Tout commentaire peut-être apporté dans un délai de 21 jours à compter de la date de publication du présent document de la Commission, avec une extension de 14 jours (donc 35 en tout) si les contributions concernent plus spécifiquement les préoccupations citées ci-dessus.

Cela n’étonnera personne dans la cryptosphère, la Securities and Exchange Commission réussit encore une fois à parfaitement botter en touche, reportant comme à son habitude ses prises de décision. Il va pourtant bien falloir que la SEC se décide un jour, car une pléthore de demandes d’ETF spot de Bitcoin sont en attente de réponse. La prochaine à être étudiée sera celle du fonds BTC du New York Digital Investment Group (NYDIG), le 16 mars prochain.

Restez loin des mirages et abordez les choses concrètes en vous consacrant à votre stratégie crypto ! Idéale pour faire vos premiers pas, la plateforme Kucoin n’attend plus que vous (lien affilié)

Rémy R.

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Recevez un condensé d'information chaque jour