« J’improvise » : pendant que FTX brûle, Sam Bankman-Fried en roue libre sur Twitter

SBF vit bien le cataclysme FTX – L’empire FTX est passé de milliards de dollars de valorisation à la faillite en moins d’une semaine. Des centaines de milliers de crypto-enthousiastes, qui ont eu pour seul tort de faire confiance à Sam Bankman-Fried (SBF), se retrouvent dans les mêmes méandres qu’ont connus les clients de Mt.Gox, ou plus récemment, ceux de Celsius. SBF vient justement de prendre de nouveau la parole auprès du New York Times.

Sam Bankman-Fried arrive à bien dormir la nuit

Selon la récente mise sous protection de FTX sous le chapitre 11 des faillites aux États-Unis, le groupe pourrait laisser plus d’un million de créanciers sur le carreau. Sam Bankman-Fried, fondateur et CEO de FTX, a été interrogé par le New York Times sur ces évènements dramatiques.

Malgré le trou de 8 milliards de dollars dans les comptes de FTX, le jeune homme de 30 ans semble bien prendre les choses de son côté. SBF aurait commencé par mentionner aux journalistes (qui le trouvaient « étonnamment calme ») qu’il n’éprouvait pas de problème de sommeil depuis la descente aux enfers de son empire (et de ses clients) :

« On aurait pu penser que je ne dormirais pas en ce moment, mais au contraire, j’arrive à avoir du repos. Cela pourrait être pire. »

Sam Bankman-Fried

>> Vous cherche>> Envie d’ajouter des cryptos dans votre wallet ? Inscrivez-vous sur Bitget (lien commercial) <<

Le patron de FTX navigue à vue et se détend sur des jeux vidéo

En plus du jeu vidéo League of Legends, Sam Bankman-Fried explique aussi avoir comblé son temps ces derniers jours avec le jeu Storybook Brawl. Il aurait ainsi dit que : « Cela m’aide à me détendre un peu. Ça me vide l’esprit. ».

Ceux qui suivent le compte Twitter de Sam Bankman-Fried n’auront probablement pas loupé les énigmatiques derniers messages postés par le fondateur de FTX. « What », puis « H », puis « A »,… Les journalistes du NYT l’ont donc interrogé sur ce sujet (le message entier, plus loin ci-dessous, n’étant pas encore connu).

« Je l’invente au fur et à mesure. [journaliste NYT : Mais pourquoi ?] Je ne sais pas. Je suis en train d’improviser. Je pense que c’est le moment. »

Sam Bankman-Fried

Désormais, son show d’improvisation est terminé. Nous avons donc la conclusion finale de ces énigmatiques messages. Pas de réflexion profonde, de révélations ou d’excuses à attendre. Sam Bankman-Fried fait un pied-de-nez (restons polis) à tous ses clients :

« Pas de conseil juridique. Pas de conseils financiers. C’est tout ce dont je me souviens, mais ma mémoire peut être défaillante dans certains cas. »

Sam Bankman-Fried nargue ses clients, floués par FTX.
Compte Twitter @SBF_FTX

Hé oui, alors que c’est sa corruption, ses manipulations, et son incompétence crasse qui ont provoqué ce désastre, comme le résumait Jesse Powell de Kraken, Sam Bankman-Fried vient reprocher à ses utilisateurs d’avoir investi dans les cryptos, ou dans les produits dérivés qu’il a lui-même créés avec FTX ! Les journalistes du NYT expliquent que SBF a « refusé d’évoquer la perspective d’une peine de prison », pourtant espérée par ses victimes.

Les évènements de la semaine passée et la faillite de FTX sont là pour nous rappeler qu’il faut rester prudent dans cet écosystème encore bien jeune. Prenez l’habitude de faire preuve d’une saine méfiance. Pour acheter vos cryptomonnaies, inscrivez-vous dès maintenant sur Bitget et commencez à vous familiariser avec le monde passionnant de la technologie blockchain (lien commercial).

Rémy R.

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Recevez un condensé d'information chaque jour